[68] Haut-Rhin magazine n°36 sept/oct/nov 2011
[68] Haut-Rhin magazine n°36 sept/oct/nov 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36 de sept/oct/nov 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 7,7 Mo

  • Dans ce numéro : priorité aux collèges... retour sur 25 ans de décentralisation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 dossier Travaux d'entretien, réhabilitation, construction neuve... Voilà 25 ans que le Conseil Général assure la gestion des collèges publics. Une compétence prise à bras le corps avec près de 400 millions d'euros mobilisés depuis la décentralisation. Un seul objectif : accompagner durablement les jeunes haut-rhinois vers la réussite scolaire. Chiffres clés en Haute-Alsace 57 collèges publics 30 236 collégiens 564 Personnel TOS (Techniciens, Ouvriers et de Service) 25 ans d'engagements en En 1986, 51 collèges publics sont transférés au Conseil Général dans le cadre de la décentralisation. Le constat est affligeant : les établissements sont plutôt délabrés, faiblement équipés et totalement impersonnels. Très vite, le Département décide de remédier à la situation, rompant avec les pratiques passées de l'Etat et propose un nouveau concept de collège, adapté aux modes de vie et aux besoins des élèves et des équipes pédagogiques. 10 ans de réhabilitation Les premières années ont été consacrées aux grosses réparations dans les différents collèges... allant des premières urgences liées aux problèmes d'étanchéité à l'eau aux opérations de maintenance et de sécurité, permettant ainsi à chaque établissement de poursuivre une scolarité digne. Autre constat : construits rapidement dans les années 60 pour faire face à l'arrivée massive des enfants de l'après-guerre, les collèges appelés plus communément "les barres" récupérés par le Conseil Général sont non seulement délabrés mais ne correspondent plus aux besoins fonctionnels et pédagogiques. Aussi pendant plusieurs années, les services du Département et les partenaires liés à l'Education ont planché sur un nouveau concept de collège dit "idéal". Exit la modélisation. Le Conseil Général veut des collèges à taille humaine, durables, fonctionnels et conviviaux. Bourtzwiller ou le collège idéal C'est avec la reconstruction du collège de Bourtzwiller, en 1996, que le 30 000 élèves transportés chaque jour Ils sont plusieurs milliers d'élèves à emprunter chaque jour les transports scolaires pour se rendre au collège. Organisé et subventionné par le Conseil Général, le transport scolaire est gratuit jusqu'à 16 ans. Le Département prend aussi en charge les déplacements des élèves handicapés par des moyens individuels et participe aux frais de transport sur le réseau ferré et les trois réseaux de bus urbains Trace, Soléa et Distribus. concept de collège idéal a pris tout son sens. Ouvert sur l'extérieur, lumineux, fonctionnel, doté d'un équipement informatique, le collège devient un véritable outil d'enseignement moderne et performant. Les salles de classes sont de plus grande superficie (30 élèves/60m 2). Et le CDI, les salles de musique et d'arts plastiques font leur apparition. C'est une avancée très perceptible aussi bien pour les élèves que pour les principaux et le personnel pédagogique. Un nouveau cap est pris ! Dès lors 12* autres collèges (dont 6 créations) suivent portant à 57 le nombre actuel de collèges publics dans le Département. * Bel Air à Mulhouse est en cours de réalisation Collège de Bourtzwiller reconstruit en 1996 Collège d'Illfurth construit en 1998
faveur des collèges Budget 2011 pour les collèges 19 millions d'euros pour la modernisation des collèges et la reconstruction du collège Bel Air 10,4 millions d'euros pour le fonctionnement des collèges publics 4,3 millions d'euros pour le fonctionnement des collèges privés 600 000 euros pour l'équipement informatique en 2011 31 millions d'euros pour les transports scolaires 14 millions d'euros pour les TOS 2 millions d'euros pour l'enseignement bilingue 118 220 euros pour les actions sportives soit 2 500 euros par collégien 564 TOS travaillent dans les collèges Les agents Techniciens, Ouvriers et de Service (TOS) sont intégrés depuis 2010 au Département et maintiennent un cadre accueillant, agréable et entretenu au sein des établissements que ce soit dans les salles de classe ou à la restauration scolaire. Haut-Rhin magazine N°36 - septembre 2011 dossier « Favoriser l'épanouissement et l'éducation des jeunes « Dominique Dirrig, Conseiller Général Président de la commission Education et Jeunesse Avant la décentralisation, les collèges étaient de véritables mastodontes qui accueillaient jusqu'à un millier d'élèves. Aussi, l'objectif du Conseil Général a été de redéfinir un nouveau concept de collège propice à la réussite scolaire, à savoir un lieu à taille humaine, moderne, spacieux et bien équipé que les élèves et les équipes pédagogiques peuvent s'approprier. En 25 ans, on peut dire que le Département a atteint son but, en s'adaptant aux évolutions techniques, pédagogiques et éco-environnementales.En phase avec son temps, le Conseil Général a créé de véritables modèles économiques et écologiques. 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :