[68] Haut-Rhin magazine n°34 fév/mar/avr 2011
[68] Haut-Rhin magazine n°34 fév/mar/avr 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°34 de fév/mar/avr 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 5,5 Mo

  • Dans ce numéro : coup de chapeau à nos bénévoles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 dossier Autres secteurs où le bénévolat a le vent en poupe : la culture, le sport et l’éducation. En s’investissant, Olivier, Jérémy, Stéphane et Jean-Pierre entendent bien, à leur échelle, créer du lien social, aujourd’hui en perdition. Vivre bien, ensemble ! Olivier Thouvenot, 44 ans, bibliothécaire bénévole « J’ai toujours fait du bénévolat. C’est un choix de vie. Je suis responsable de la bibliothèque d’Helfrantzkirch. Nous sommes une douzaine de bénévoles à animer ce lieu, où ceux du village peuvent se retrouver, partager, échanger… On fait également du portage à domicile pour les gens qui ne peuvent pas se déplacer. C’est appréciable de pouvoir donner à la collectivité ; ça me permet d’élargir ma vision. On construit une société par de petits exemples. J’estime que le bénévolat, c’est bien jusqu’à un certain point, pour essayer de nouvelles pistes. Après, il faut mettre les moyens pour construire de façon plus durable. Le bénévolat, ce n’est pas n’importe quoi. Qu’importe le temps que l’on décide de consacrer. Quand on s’engage, il faut faire ce que l’on a dit ! » Jérémy Zindy, 29 ans, chargé de projets culturels bénévole « C’est en 2003 que j’ai commencé à faire du bénévolat, un peu par hasard à vrai dire, en remplaçant une amie à la billetterie du Noumatrouff à Mulhouse. C’est un lieu et un univers que je ne connaissais absolument pas. Cela m’a beaucoup plu. J’ai eu un déclic et j’ai fait une licence en gestion des entreprises culturelles. Depuis je m’investis pleinement dans ce domaine, à titre bénévole à défaut d’en faire mon métier. Au fil des ans, j’ai participé avec d’autres bénévoles, à la création de divers projets culturels et musicaux à Mulhouse, le plus souvent en partenariat avec le Nouma, tel qu’un atelier d’écoute musicale à destination des collégiens, l’installation d’un zicbus au Nouma où les gens viennent mixer, la disco cabine, musik en bar ou encore la création d’une webradio. Je suis également président d’EponYme, une association créatrice d’événementiels culturels, grâce à laquelle la soirée « pétanque électro » a pu voir le jour à Mulhouse. L’idée était de créer un événement intergénérationnel et de faire se rencontrer des gens. Mais tous ces projets ne se font pas seuls, c’est le fruit d’un véritable travail d’équipe. » Plus d'infos sur : asso.eponyme.free.fr Stephane Hengy, 39 ans, cofondateur de Vita'rue Cofondateur de l’association Elan Sportif à Mulhouse qui propose une insertion des personnes en difficultés par le biais de la boxe anglaise, Stéphane Hengy est aussi à l’origine de l’événement « Vita'rue » qui a lieu, en été, depuis deux années, sur les berges de l’Ill à Mulhouse. Avec Vita'rue, chacun met bénévolement à disposition ses compétences, son savoir-faire. Taï chi, yoga, ateliers culinaires, activités de motricité pour les touts petits…Vita'rue est principalement axé sur la santé. En 2010, une quarantaine de bénévoles ont proposé des activités. Stéphane Hengy : « Le bénévolat, c’est une autre façon de penser, d’agir collectivement. Il n’y a pas d’échange d’argent mais de compétences. Vita'rue crée du lien et de la mixité sociale, chacun peut y trouver sa place. C'est ouvert à tout le monde. » Plus d'infos sur : vitarue.over-blog.com et sur facebook/vitarue Jean-Pierre Rhomer, 65 ans, bénévole délégué territorial scout et guide de France « J’ai découvert le scoutisme vers 17 ans, en prenant la route via des projets jeunes adultes. Ma première expérience : un camp en Palestine, où l’on a aidé les populations et participé à un chantier de construction de village. Cela a été un vrai déclic pour moi, une ouverture. Même sur le plan professionnel, car je suis électricien et du coup j’ai travaillé un peu partout dans le monde sur des projets d’électrification. Le fait de donner à des jeunes progressivement des responsabilités, donne confiance et permet de se lancer certains défis. Et c’est mon cas. Petit à petit, j’ai pris mes marques chez les scouts et très vite, je suis devenu responsable de l’entreprise des scouts de Thann. Le scoutisme
apprend à s’adapter à l‘autre. D’ailleurs, je remarque que tous ceux qui ont fait du scoutisme, ont un peu la même façon d’aborder la vie. Grâce au bénévolat, je suis en phase avec moi-même. Car chez les scouts, chacun apporte sa pierre à l’édifice et érige sa propre expérience. On vit d’intergénération. Je constate cependant que l’engagement est différent depuis ces dernières années, les jeunes ont envie de toucher à tout, ils jonglent avec plusieurs activités, c’est l’effet « zapping ». A mon époque, on se consacrait à une activité. Autre constat : l’exigence envers les bénévoles est la même que pour les professionnels, on n’a pas le droit à l’erreur. » Jean-Pierre Rhomer Olivier Thouvenot à la bibliothèque d’Helfranzkirch « On aide les jeunes à construire leur propre personnalité « Atelier de motricité pour les enfants, Vita'rue 2010 Haut-Rhin magazine N°34 - Février 2011 dossier « On n’est pas des consommateurs, on a notre part à jouer dans la société « « Je veux faire se rencontrer les gens « Jérémy Zindy devant la Disco cabine, « le clubbing boîte à sardines », installée au Nouma en décembre 2010 « Je suis sensible au vivre ensemble et à la culture populaire « Stéphane Hengy 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :