[68] Haut-Rhin magazine n°32 sep/oct 2010
[68] Haut-Rhin magazine n°32 sep/oct 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°32 de sep/oct 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : numéro spécial bilinguisme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Groupe majoritaire Actions et Territoires Parmi les effets du centralisme jacobin, il en est un qui risque fortement d’être irréversible, celui de la perte de notre culture et de notre langue. Les gouvernements successifs d’après– guerre se sont acharnés à mettre en place une politique destructrice pour nos spécificités. Tomi Ungerer relève avec humour la tendance des Alsaciens à vouloir faire bonne impression en toutes circonstances. Cette tendance à la discrétion et au « caméléonisme » au détriment de notre culture doit être inversée. Pionnière dans bien des domaines, la Haute-Alsace doit aujourd’hui se montrer décomplexée et fière de ses racines. Aussi, si nous avons su démontrer avec force que nous sommes capables de faire coexister des particularismes juridiques, tels qu’une législation germanique progressiste et des reliques du droit français d’avant 1871 comme le Concordat, et ce sans remettre en question la cohésion nationale, il nous faudra faire de même pour nos particularismes linguistiques. Intergroupe socialiste, développement durable, républicain et indépendants Groupe Indépendant Un regard indépendant sur l’action du Conseil Général www.christian-chaton.com Tél. 06 80 50 44 74 Christian CHATON 22 Tribune d'expression des groupes politiques de l'Assemblée Départementale Quel avenir pour le conseiller territorial ? Courant 2009, Nicolas Sarkozy a souhaité modifier profondément le fonctionnement des collectivités territoriales pour réduire le « mille-feuille » institutionnel et simplifier le lien entre élus et citoyens. Clé de voûte du dispositif, le conseiller territorial, issu de la fusion des conseillers régionaux et généraux, devait permettre de diviser par deux le nombre d’élus et donc le montant de leurs indemnités. Après un premier passage devant le Sénat et l’Assemblée Nationale, un véritable coup de théâtre s’est produit le 16 juin dernier lorsque les articles définissant le mode d’élection et le nombre de conseillers territoriaux par département ont été rejetés. Si nous ne savons pas encore ce qui sortira du dernier passage du texte de loi devant le Sénat, notre intergroupe souhaite détailler les raisons de son opposition à ce texte. Diviser par deux le nombre d’élus locaux pour des raisons d’efficacité et de coût nous semble relever d’une certaine forme de populisme car il a été démontré que la création du conseiller territorial ne génèrerait pas d’économies sur les Conformément à l'article 9 de la loi 2002 -276 Dans un débat serein, les élus de la majorité tâchent de tout mettre en œuvre pour créer une dynamique nouvelle au sein du bassin rhénan. Depuis quelques années, un partenariat sans précédant a vu le jour entre le Département et nos voisins suisses et badois, au travers notamment de la Conférence du Rhin Supérieur et du Conseil Rhénan. Partenariat qui ne cesse d’évoluer vers la mise en œuvre de réels projets pertinents et structurants au sein de notre espace trinational. Alors que Paris se félicite des relations d’amitié franco-allemande dans le cadre de la construction européenne, il est impensable de renier notre localisation géographique sur la carte européenne au prétexte d’une histoire alsacienne tourmentée. Le déclin de l’alsacien et de l’apprentissage de l’allemand a d’ores et déjà des conséquences néfastes sur l’emploi. Adossé à un ensemble de cent millions de germanophones, le Haut-Rhin bénéficie d’un potentiel d’échange infini et nous tenons à affirmer notre attachement au bilinguisme. La prospérité du Haut-Rhin dépend en effet clairement de sa capacité de communication avec ses voisins, condition sine qua none de l’implantation d’entreprises germanophones dans le Département et d’entreprises alsaciennes dans le Pays de Bade, du travail transfrontalier et des transactions commerciales. Près de deux millions d’euros ont été injectés en matière de bilinguisme dans l’objectif premier de soutenir la pratique scolaire et extrascolaire de l’allemand et du dialecte au travers notamment de la voie bilingue de la maternelle au baccalauréat et du soutien d’événements ponctuels. Cette année, plus de 5000 enfants de maternelle seront scolarisés en classe bilingue, ce qui constitue une avancée majeure dans l’évolution des mentalités. Aussi, est-il essentiel de poursuivre sur cette lancée, d’apprécier le privilège d’être à la charnière de deux cultures et de bénéficier qui plus est d’une influence rhénane francophile. Pierre BIHL - Charles BUTTNER - Guy DAESSLE Jean-Paul DIRINGER - Dominique DIRRIG - Francis FLURY - Pierre GSELL - Michel HABIG - Alphonse HARTMANN - Guy JACQUEY - Brigitte KLINKERT Jean-Louis LORRAIN - Bernard NOTTER - Marc SCHITTLY Eric STRAUMANN - Frédéric STRIBY - Daniel WEBER Rémy WITH indemnités. Et le mode de scrutin choisi, le suffrage universel direct à deux tours sur des cantons agrandis, va faire plusieurs victimes collatérales : la parité homme-femme et les territoires. Le redécoupage risque en effet d’aboutir à des territoires loufoques où les logiques de développement régional et cantonal auront été cassées, les conseillers territoriaux ayant à courir entre deux assemblées pour défendre leurs territoires auprès du Conseil Général et du Conseil Régional selon des logiques et des dispositifs différents. Il nous apparaît surtout que le conseiller territorial n’est pas la réponse attendue pour améliorer la gestion des collectivités mais bien une définition plus claire des compétences de chacun qui mettra fin aux saupoudrages de subventions de chaque institution. Etienne BANNWARTH, Gilbert BUTTAZZONI, Pierre FREYBURGER, Michel HABIB, Frédéric HILBERT Hubert MIEHE, Armand REINHARD, Jean-Luc REITZER, Joseph SPIEGEL, Henri STOLL, François TACQUARD, Pierre VOGT
haut-rhin magazine, le magazine du Conseil Général du Haut -Rhin N°32 septembre 2010 ISSN 1772 -3361 - Dépôt légal 1er trimestre 2005 - 334 000 exemplaires Editeur : Conseil Général du Haut -Rhin - Directeur de la publication : Charles Buttner Directeur de la communication : Martial Reheisser - Directeur adjoint : Jean -Pierre Schmitt Rédaction : Viola Benz - Sarah Diby - Pascal Herrscher - Marie -Odile Kreidl -Haegy Version allemande : Cabinet Horizons - Version alsacienne : Yves Bisch Responsable artistique : Isabelle Diaz - Photographies : Edith Marbach, sauf mention contraire Secrétariat : Sylvie Klee - Direction de la communication : 03 89 30 60 70 - contact@cg68.fr Impression : Maury SA - Distribution : Groupement La Poste concours Arbres de la Sainte-Catherine Pour les 10 ans de l’opération Arbres de la Sainte-Catherine notre jeu concours est prolongé jusqu’au 6 octobre. Depuis sa création 33 500 arbres fruitiers haute tige ont été offerts par le Conseil Général du Haut-Rhin. Cette année, en partenariat avec la Fédération des Producteurs de fruits du Haut-Rhin, des mirabelliers, quetschiers et cerisiers seront offerts aux personnes qui répondront correctement à nos 3 questions. Pour participer indiquez sur carte postale uniquement : l vos nom, prénom et adresse complète l le numéro de la question et la lettre correspondant à votre réponse Envoyez vos réponses avant le 6 octobre (cachet de La Poste faisant foi) à : Conseil Général du Haut-Rhin « Arbres de la Sainte-Catherine » 100 avenue d’Alsace - BP 20351 68006 Colmar Cedex ou déposez votre carte postale au siège du Conseil Général à Colmar. Une seule participation autorisée par foyer. Un tirage au sort départagera les ex-aequo. Les gagnants seront informés individuellement par courrier de la date et du lieu où ils pourront retirer leur fruitier. Les bonnes réponses seront publiées sur notre site internet. 1 Le cerisier du Marckrain à Bennwihr est dit remarquable de par sa taille, il atteint une hauteur de a) 16 mètres b) 36 mètres c) 56 mètres (retrouvez l’info sur www.infogeo68.fr/bibliothèque de cartes/Environnement et Agriculture/Arbres remarquables) Haut-Rhin magazine n°32 - septembre 2010 2 L’agent responsable de la tavelure chez de nombreux fruitiers est a) un virus b) une bactérie c) un champignon 3 Quel est le nom de cet arbre fruitier présent à Bergheim ? a) un figuier - b) un néflier c) un actinidia



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :