[68] Haut-Rhin magazine n°31 jun/jui/aoû 2010
[68] Haut-Rhin magazine n°31 jun/jui/aoû 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de jun/jui/aoû 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : 3 pays, 2 langues, 1 avenir commun.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 dossier Charles Buttner, un humaniste rhénan convaincu Charles Buttner, Président du Conseil Haut-Rhin magazine n°31 Général - juin 2010 est le lauréat d’honneur du Prix Bartholdi 2010. Ce prix honore chaque année une personnalité du monde universitaire, économique, politique ou culturel qui, par son action et son engagement, contribue au développement de la coopération transfrontalière au bénéfice des générations futures. 2 décembre 2010 Charles Buttner, vous êtes un fervent défenseur de la Région Métropolitaine du Rhin Supérieur. Expliqueznous pourquoi ? Nous avons sous la main, dans l’espace naturel du bassin du Rhin Supérieur, trois territoires bien développés en particulier dans le domaine des sciences, de la recherche et de l’innovation. En intensifiant les liens dans ces domaines, nous serons forcément plus forts à trois que chacun pour soi. C’est le cas pour les universités. Quelle richesse pour nos jeunes que de pouvoir envisager un cursus se déroulant dans trois pays ! Dans le monde des entreprises, imaginez la puissance des clusters bi et trinationaux que nous sommes en mesure d’impulser ! Quant à la recherche, je vous laisse imaginer le potentiel d’un laboratoire de 150 000 chercheurs ! La Région Métropolitaine Trinationale du Rhin Supérieur nous permettra de surmonter les barrières, notamment administratives, qui existent habituellement entre les pays afin que puissent se créer de véritables réseaux. De plus, cette « bannière » commune nous permettra, à l’échelle mondiale, d’afficher cette force et de rendre attractif ce territoire européen trinational, unique en son genre. Vous évoquez les barrières administratives, que dire de la barrière linguistique ? C’est la dernière barrière. La faire tomber est une bataille que le Conseil Général mène avec passion. Auprès des plus jeunes, en soutenant financièrement la création de classes bilingues dès la première année de maternelle mais aussi les activités périscolaires et extrascolaires bilingues. En participant à la création du Phaenovum, un centre trinational d’apprentissage des sciences pour les scolaires à partir de quatre ans. En élaborant une labellisation des entreprises bilingues qui leur donnera une reconnaissance dans le monde économique. De nombreux agents du Conseil Général en contact régulier avec des interlocuteurs suisses et allemands, dans le cadre de nos projets transfrontaliers, se voient proposer des cours d’allemand. Mais dans cette bataille linguistique, je n’oublie pas l’anglais : il est primordial que les Alsaciens reprennent goût au multilinguisme. Haut-Rhin Magazine reviendra cette année sur la question du bilinguisme à l’occasion d’un numéro spécial consacré à ce sujet. Les congrès tripartites réunissent tous les deux ans les acteurs des mondes économiques, uni- Le 12 e congrès tripartite se déroulera à Bâle. Il est versitaires, politiques, administratifs et de la vie organisé cette année par la Suisse. Il aura pour civile pour impulser les grandes orientations pothème la formation, la recherche et l'innovation. litiques de la Conférence franco-germano-suisse Retrouvez toutes les informations sur ce congrès du Rhin Supérieur. Ils sont organisés alternativesur www.regbas.ch ment par l'Allemagne, la France et la Suisse.
Bien vivre ensemble Pour que l’avenir coule de source Le Conseil Général mène une étude pour améliorer l’alimentation en eau des collectivités du Sundgau. Même dans nos régions tempérées, l’eau est une ressource mal répartie dans le temps et dans l’espace. Si la plaine haut-rhinoise ne connaît pas de problèmes d’approvisionnement en eau du fait de l’omniprésence de la partie amont de la nappe phréatique rhénane, la plus importante d’Europe, il n’en est pas de même de la montagne vosgienne et du Sundgau. Ce dernier en particulier connaît des problèmes d’approvisionnement tant sur le plan quantitatif que qualitatif. L’essentiel de l’eau potable qui approvisionne les communes du Sundgau provient des cailloutis déposés par le Rhin il y a quelques millions d’années. Une nappe de faible étendue, sans commune mesure avec le puissant aquifère rhénan, qui se trouve à faible profondeur de surcroît et donc extrêmement vulnérable. Et de fait, 38 communes du Sundgau connaissent à ce jour des problèmes d’approvisionnement sur le plan quantitatif, mais aussi qualitatif, principalement du fait de teneurs excessives en pesticides. Une réalité qui nécessite la dilution de ces sources avec de l’eau pompée dans la nappe rhénane. A 150 m de profondeur Avec l’aide financière de l’Agence de l’Eau, le Conseil Général a démarré en 2009 une importante campagne d’étude et de prospection pour l’amélioration de l’alimentation en eau du secteur concerné. 40 km de profils électriques ont été réalisés. Cette méthode de prospection permet de mesurer les contrastes de résistivité et ainsi d’évaluer la nature géologique des différentes couches du sous-sol. Cette première phase de l’étude a permis de proposer cinq sites pour la réalisation de piézomètres, autrement dit des forages de reconnaissance, dans les secteurs jugés les plus favorables du point de vue géologique. Trois piézomètres d’une profondeur de 50 m chacun ont été réalisés dans les cailloutis à Hindlingen, Heimersdorf et Hirtzbach. Après tests de pompage, un seul est susceptible de délivrer de l'eau en quantité suffisante. Courant 2010, deux autres piézomètres seront réalisés dans un secteur différent et une couche géologique plus profonde, la molasse, située à 150 m de profondeur. La réussite de ces prospections ne se traduira pas immédiatement par une amélioration de la qualité de l’eau du robinet. Car d’importants travaux seront nécessaires dans les années à venir pour acheminer ces nouvelles ressources vers les communes en ayant besoin. Haut-Rhin magazine n°31 - juin 2010 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :