[68] Haut-Rhin magazine n°31 jun/jui/aoû 2010
[68] Haut-Rhin magazine n°31 jun/jui/aoû 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de jun/jui/aoû 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : 3 pays, 2 langues, 1 avenir commun.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 dossier Neuf Etats sont voisins de la France métropolitaine*, 10 millions de Français sont frontaliers dans 16 régions et 38 départements, et 300 000 d’entre eux passent une frontière pour aller travailler. La coopération transfrontalière n’a pourtant jamais fait l’objet d’une véritable stratégie nationale. *Espagne, Belgique, Suisse, Italie, Allemagne, Luxembourg, Andorre, Monaco, Grande-Bretagne La France et ses voisins Une course, un concert, un plein… Les mano-suisse est traversée chaque jour occasions de passer la frontière, dans par quelques 120 000 travailleurs franun sens ou dans un autre, sont mul- çais. Ce qui n’est pas le cas de la frontiples pour ceux que l’on appelle les tière franco-espagnole traversée seufrontaliers. Depuis une quinzaine d’an- lement par 3000 travailleurs français. nées, circuler d’un pays à un autre au La coopération entre ces deux pays sein de l’espace Schengen est aussi de part et d’autre des Pyrénées porte simple que de traverser une rue. Pour- essentiellement sur des questions d’intant, au quotidien, des difficultés sub- frastructures. Chez nous, l’emploi, la sistent. Travailler, se soigner, préserver fiscalité des individus et des entreprises, un espace écologique sensible à che- l’innovation, le développement équilival sur deux pays, prolonger une ligne bré… sont des questions cruciales. de bus dans un pays voisin… ne Un enjeu se fait pas tout « La coopération trans- national seul. Les lois, les frontalière : une manière de Un état des lieux organisations, les construire l'Europe ? de la coopération administrations, frontalière s’imles habitudes posait. Ce travail ne sont pas les Certainement ! C'est même l'un a été confié en mêmes de part des trois objectifs prioritaires de décembre dernier et d’autre de ces l’Union Européenne. Elle préfrontières que parlementaire. à une mission l’on dit « abolies ». voit d'y consacrer 7, 75 milliards Des propositions Dès lors, faire en- d’euros entre 2007 et 2013. opérationnelles semble implique sont attendues, souvent une notamment en volonté de fer. ce qui concerne l’amélioration de la coordination entre les services de l’Etat Des problématiques locales et les collectivités territoriales. Un col- En Alsace, la mise en œuvre de projets loque intitulé « Les Français et leurs avec l’Allemagne et la Suisse est une voisins : quelle politique transfrontahabitude prise depuis plusieurs lière pour la France » s’est tenu en fédécennies et qui s'est intensifiée ces vrier sous l’égide du ministère des afdernières années. Les collectivités faires étrangères et européennes. Une territoriales (Région et Départements) consultation citoyenne est annoncée. y ont joué un rôle moteur, portant la En cette année 2010, où l’Union Eurocoopération à bout de bras sans qu’au- péenne fête ses soixante ans d’exiscune véritable stratégie nationale ne tence, la question de la coopération soit définie sur cette question. Certes, transfrontalière arrive, enfin, sur le les problématiques sont on ne peut devant de la scène nationale. plus locales. La frontière franco-ger- 1988 « Le premier territoire de coopération transfrontalière entre l’Allemagne et la France, baptisé Pamina pour Palatinat du Sud, Mittlerer Oberrhein et Nord Alsace, résulte de la mise en œuvre de cinq projets communs avec le soutien de fonds européens. Depuis, d’autres territoires de coopération transfrontalière se sont constitués. A ce jour, ils ont pris la forme d’Eurodistricts.
Un frontalier informé en vaut deux www.infobest.eu c’est le site incontournable pour devenir incollable sur toutes les questions transfrontalières. Emploi, éducation, formation, famille, retraite, santé, maternité, impôts, immatriculation, déménagement… plus rien ne vacille quand la vie oscille entre deux pays. Mais avant d’être un site Internet, INFOBEST est une instance d’information et de conseil qui dispose de trois bureaux franco-allemands (INFOBEST Pamina à Lauterbourg, INFOBEST Kehl/Strasbourg, Infobest Vogelgrun/Breisach) et d’un bureau franco-germano-suisse (INFOBEST Palmrain à Village Neuf). Ceux-ci sont financés par de multiples collectivités et institutions des pays concernés (dont le Conseil Général du Haut-Rhin pour les Infobest de son département). Un bel exemple de coopération transfrontalière au service... des transfrontaliers. 1995 dossier Conseils avisés pour frontaliers Consommateurs Euro-Info-Consommateurs a pour mission d’informer et conseiller les consommateurs sur leurs droits, de soutenir et développer le règlement amiable des litiges transfrontaliers de consommation, de servir d’observatoire et relais auprès des instances nationales et européennes, de sensibiliser et former le public au droit de la consommation. Cette association franco-allemande, est la seule structure binationale du réseau des Centres Européens des Consommateurs. Vingt-cinq personnes y travaillent, dont une quinzaine de juristes trilingues spécialisés en droit de la consommation et droit communautaire. www.euroinfo-kehl.eu Travailleurs Une question sur les conditions de travail, le marché du travail, les systèmes de sécurité sociale, les législations du travail, les droits sociaux et fiscaux en France, en Allemagne ou en Suisse ? La réponse se trouve entre les mains des conseillers et conseillères d'EURES-T Rhin Supérieur. Ce réseau, membre du réseau européen EURES (European Employment Services), regroupe les acteurs du marché du travail de France, d'Allemagne et de Suisse (services publics de l'emploi, partenaires sociaux et collectivités territoriales*). * dont le Conseil Général du Haut-Rhin www.eures-t-rhinsuperieur.eu Intéressés et curieux "Mieux comprendre pour mieux coopérer", "travailler en réseau par delà les frontières", "la culture en France, en Allemagne et en Suisse"... sont les intitulés de quelques-uns des séminaires organisés par l’Euro-Institut. Son objectif : lever les barrières administratives, encourager la connaissance mutuelle des acteurs publics français et allemands et favoriser ainsi la coopération. Cet organisme binational de formation continue s'adresse aux agents des administrations, aux élus, aux managers de projets transfrontaliers, aux associations, aux entreprises... qu’ils soient français, allemands ou suisses. www.euroinstitut.org La RegioTriRhena voit le jour sous l'impulsion de trois associations oeuvrant pour la promotion des contacts transfrontaliers : la Regio Basiliensis côté Suisse, la Regiogesellschaft Schwarzwald-Oberrhein, côté allemand et la Regio du Haut-Rhin côté français. Son rôle est de développer la coopération politique dans la région du sud du Rhin Supérieur. Haut-Rhin magazine n°31 - juin 2010 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :