[68] Haut-Rhin magazine n°31 jun/jui/aoû 2010
[68] Haut-Rhin magazine n°31 jun/jui/aoû 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de jun/jui/aoû 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : 3 pays, 2 langues, 1 avenir commun.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
dossier Deux rives, un terreau commun : l'humanisme rhénan France-Allemagne, une opposition séculaire ? Cela dépend des époques ! Et si l’on se tournait un instant vers des siècles où le Rhin n’avait pas de France sur sa rive gauche, ni d’Allemagne sur sa rive droite mais, dans un Saint-Empire, un peuple du Rhin façonné par l’ombre et la lumière d’une ère tourmentée, ciselé par la naissance d’une nouvelle vision de l’homme. Ambiance, en terre d’humanisme… 1975 La Conférence franco-germano-suisse du Rhin Supérieur, est créée par l'Accord de Bonndont on célèbre les 35 ans cette année. Elle relie les services gouvernementaux et administratifs des Länder du Bade-Wurtemberg et de Rhénanie-Palatinat, des cantons de Bâle-Ville, de Bâle Campagne, d’Argovie, de Soleure et de la République et canton du Jura helvétique ainsi que les services de l’Etat et les collectivités territoriales d’Alsace (Région, Département du Haut-Rhin, Département du Bas-Rhin) 18 Nous sommes au XV e siècle… ou peutêtre au XVIe. Nous sommes à Haguenau… ou à Guebwiller. Dans le silence d’une bibliothèque ou dans l’effervescence d’une imprimerie. Ce territoire en compte des dizaines parmi les plus réputées. Le livre se répand et nous donne soif d’apprendre. Il est petit, maniable et bien moins cher que les lourds manuscrits cachés au cœur des abbayes et des monastères, au fond des vallons sauvages des Vosges ou de la Forêt Noire. La mort et le tourment Sur les deux rives du Rhin, les guerres ont dévasté la plaine. Les épidémies ont vidé les bourgs. De Bâle à Strasbourg, de Freiburg-im-Breisgau à Rouffach, des mercenaires en errance pillent les villages et rançonnent les villes entourées de murailles. Dans la plaine, les paysans s’arment. Les chemins de terre que nous suivons à dos de mulet sont pourtant très fréquentés. Partout, nous croisons des processions de pénitents conduites par des frères prêcheurs. Confrontés à la malemort et à la peste, les fidèles craignent la venue de l’Antéchrist et implorent la miséricorde du Seigneur. A les entendre, la fin du monde est proche. L’université Les danses macabres foisonnent sur les murs des cimetières. La figure squelettique de la Mort y emporte dans sa danse les rois, les pauvres, les moines, les reines, les bourgeois, les paysans, les La création des instances de coopération transfrontalière Son rôle est de coordonner les services français, allemands et suisses sur des problématiques communes (environnement, gestion des risques, transports, aménagement du territoire...)
Réalisée pour le couvent des Antonins à Issenheim, l'oeuvre de Mathias Grünewald devait aider les malades atteints d'ergotisme (une maladie due à la consommation de seigle avarié) à accepter leur douleur et à prier pour leur Salut. Grünewald, Agression de saint Antoine par les démons, 1512-1516, technique mixte (tempera et huile) sur panneau de tilleul, musée d'Unterlinden Colmar copyright : Bibliothèque Humaniste de Sélestat dames de la cour et les enfants vers le jour terrible du Jugement Dernier. Mais nous n’en voulons rien savoir, nous sommes en marche vers l’évêché de Bâle qui rayonne : une toute nouvelle université s’est installée non loin de la cathédrale, sur la Pfalz, la place qui surplombe le coude du Rhin. On y voit toute la plaine traversée par sa colonne vertébrale lumineuse : le Rhin s’écoulant vers la mer du Nord. La foi, le doute Dans cette université, nous écouterons les leçons tirées de l’enseignement de Platon, d’Aristote ou encore de celui de Pline le jeune. Nous rencontrerons peut-être Erasme de Rotterdam, de passage en Rhénanie. Son "Eloge de la Folie", édité à Bâle conspue la folie des hommes en ces temps troublés où Luther vient d’attaquer les excès de l’Eglise de Rome. Auparavant nous aurons salué, à Sélestat, notre bon Beatus Rhenanus, directeur de l’école Editeur, écrivain, pédagogue, ami fidèle d’Erasme et ardent propagateur des idées réformatrices de Luther (père du protestantisme), Beatus Rhenanus a partagé sa vie entre Strasbourg, Bâle et Sélestat où se trouve encore sa riche bibliothèque d’ouvrages humanistes et sa sépulture catholique, selon sa volonté. latine et pédagogue de renom. Les consciences s’éveillent. Le savoir est à notre portée. Tout s’accélère. Quelques-uns ont une foi en l’homme qui prime sur la recherche du Salut. D’autres doutent de lui. D’autres encore inventent une nouvelle pharmacopée. L’espoir Nous vivons une drôle d’époque où le pire côtoie le meilleur. Qui sait ce que l’avenir nous réserve ? Verrat-on un jour, la réalisation de cette République des Lettres, utopie chère à Erasme ? Ce territoire sans frontières où l'on circulerait librement, sans crainte des pillages ou des voleurs, avec une monnaie unique au lieu de ces innombrables pièces à la valeur changeante. Une sorte de confédération du Rhin, où siégeraient les conseils des peuples unis par une même culture et la volonté de construire un avenir plus respectueux des uns et des autres… Aurons-nous cette chance, un jour ? 1976 dossier Erasme, "prince" des humanistes né à Rotterdam, a publié la majeure partie de son oeuvre pendant son séjour à Bâle, de 1521 à 1529. Il a notamment milité pour la paix en Europe. Son "Eloge de la Folie" fut, en son temps, un véritable best-seller. L’humanisme rhénan par Catherine Koenig Catherine Koenig, qui a contribué à cette ambiance, est conférencière en histoire de l’art. Elle donnera une conférence sur l’humanisme rhénan, au Conseil Général du Haut-Rhin, à l’occasion des journées européennes du patrimoine, le week-end du 18 et 19 septembre 2010. Un rendez-vous passionnant à noter d’ores et déjà, sur vos agendas. La Commission Intergouvernementale franco-germano-suisse (ou Commission Tripartite) se compose de trois délégations (française, allemande et suisse) nommées par les trois gouvernements et conduites par les représentants des ministères des affaires étrangères des trois pays. Elle joue le rôle d’interface entre la Conférence franco-germanosuisse du Rhin Supérieur et les gouvernements nationaux pour les questions qui ne peuvent pas être réglées au niveau régional. Haut-Rhin magazine n°31 - juin 2010 Musée Dobrée, Conseil Général de Loire-Atlantique 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :