[68] Haut-Rhin magazine n°29 fév/mar 2010
[68] Haut-Rhin magazine n°29 fév/mar 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°29 de fév/mar 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : un budget 2010 solide et solidaire pour rendre le meilleur service aux Haut-Rhinois.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
40 initiatives Il y a des vies majuscules, des existences qui semblent en contenir de multiples autres. Celle d’Albert Schweitzer a été l’une des plus riches et des plus fécondes du 20 e siècle, l’une des plus exemplaires aussi. Pascal Herrscher La vie et rien d’autre Les fleuves ont joué un très grand rôle dans la vie d’Albert Schweitzer. Toute sa vie, il gardera la nostalgie de l’âge d’or du Rhin. De ce fleuve riant, ouvert à tous les négoces et à tous les échanges, lieu du génie européen brassant sur ses rives peuples et langues, de la Méditerranée à la mer du Nord. Pour son malheur, l’« homme de Gunsbach et citoyen du monde » naît à un moment où le Rhin, « fleuve romain, fleuve du monde » devient une frontière « naturelle » séparant deux Etats où grandit un nationalisme belliqueux. Plus tard, à Lambaréné, sur les bords de L’Ogoué, fleuve infiniment moins civilisé que le Rhin mais tellement plus préservé dans sa sauvagerie primitive, Schweitzer aura la révélation, à la vue d’un troupeau d’hippopotames, de notre responsabilité envers tout ce qui vit et qui souffre, de notre devoir de préservation pour les générations futures dans un esprit d’égalité, de partage et de justice. Schweitzer, ce grand inconnu Théologien, Albert Schweitzer plaçait l’éthique bien au-dessus de la grâce de la foi. Musicologue et organiste de talent, il était un européen convaincu, profitant de ses tournées d’orgue et de conférences qui lui ont fait parcourir presque tous les pays d’Europe, pour jeter des ponts entre les hommes et les peuples. Médecin, il a été trois-quarts de siècle avant la création de l’association « Médecins sans frontières », le premier French Doctor, le précurseur de la médecine humanitaire et du droit d’ingérence humanitaire. Malgré le plus prestigieux des prix Nobel qui lui a été attribué, celui de la Paix, la fécondité, la richesse et l’envergure de la pensée d’Albert Schweitzer restent peu connues. Le fait que Schweitzer a fait carrière à l’université allemande et qu’il a publié la quasitotalité de son œuvre dans la langue de Goethe n’est évidemment pas étranger à cette réalité. Il est une autre vérité également, qui dit qu’il n’est jamais bon d’avoir raison trop tôt. Or, Schweitzer a été un grand précurseur.w Haut-Rhin magazine N°29 - Févier 2010
Ainsi Lambaréné va être le premier creuset d’une forme moderne et humaine de mondialité, d’un idéal qui « sautait par-dessus les frontières ». Très tôt également, Schweitzer pose en terme de responsabilité les relations entre l’Europe et l’Afrique et plus généralement entre les pays développés et ceux qui le sont moins. Et il est le premier à jeter les bases du développement durable : faire mieux avec moins, prendre les chemins de la simplicité et d’une économie respectueuse tout à la fois des équilibres naturels et sociaux. Qui aurait rêvé d’une telle postérité pour Albert Schweitzer ? Il est décidément urgent de redécouvrir l’homme et son œuvre. « Partager des valeurs de tolérance « Brigitte Klinkert, 2 e Vice-Présidente Le Haut-Rhin est au cœur d’un espace qui a donné son nom à un humanisme et à une civilisation. Ces valeurs de tolérance, d’échange, et de partage nées au cœur de l’espace rhénan, le Conseil Général veut les défendre, les promouvoir et les partager avec sa jeunesse. Quelle plus belle figure que celle d’Albert Schweitzer pour nous aider à les porter ? Sa pensée, de surcroît, est en parfaite résonance avec le questionnement des adolescents et leur quête d’un monde plus juste et plus fraternel. Le prix Albert Schweitzer du jeune citoyen de Haute-Alsace Le Conseil Général du Haut-Rhin envisage la création d'un prix destiné aux collégiens du département. Ce prix ne se cantonnera pas au seul registre de l’humanitaire, domaine auquel on réduit parfois un peu hâtivement Albert Schweitzer, mais sera fidèle à sa pensée ouverte et donc privilégiera tous les projets curieux de la marche du monde et soucieux de réconcilier les hommes entre eux et avec leur milieu de vie. A terme, et parce que Albert Schweitzer n’a jamais cessé de se dire et d’être un « homme de Gunsbach et un citoyen du monde », ce prix deviendra trinational en s’ouvrant aux jeunes collégiens des régions frontalières suisse et allemande. 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :