[68] Haut-Rhin magazine n°29 fév/mar 2010
[68] Haut-Rhin magazine n°29 fév/mar 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°29 de fév/mar 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : un budget 2010 solide et solidaire pour rendre le meilleur service aux Haut-Rhinois.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
32 Bien vivre ensemble Face à la crise que nous traversons, le Conseil Général a engagé, dans le cadre des Assises Départementales de l’Economie pour l’Emploi, une nouvelle réflexion sur l’avenir du potentiel économique haut-rhinois dans son contexte transfrontalier. Au cœur des priorités : le bilinguisme. Sarah Diby Parler allemand pour être plus performant On constate aujourd’hui un appauvrissement linguistique qui constitue un réel préjudice au rayonnement culturel et économique de l’Alsace. Ainsi, le Conseil Général poursuit son effort en faveur de l'enseignement bilingue, français-allemand, et la familiarisation avec les dialectes alsaciens. Les compétences dialectales de la population active s’appauvrissent à l’occasion du renouvellement des générations. Cette compétence linguistique dialectale et la maîtrise de l’allemand par beaucoup, constituaient pendant plusieurs décennies un atout considérable pour l’économie et le prestige institutionnel de notre région. A présent, la donne a changé : on constate en effet une baisse des implantations des entreprises étrangères, une régression des aptitudes à l’exportation vers les pays germanophones, un déclin de la clientèle touristique germanophone, et la perte d’accès aux dizaines de milliers d’emplois nécessitant la maîtrise de l’allemand. Le bilinguisme au secours de l’économie et du rayonnement du Rhin Supérieur Cet appauvrissement culturel est un danger d’une part pour le développement économique de notre département et d’autre part, pour la population à la recherche d’un emploi, particulièrement dans les secteurs commercial et productif. L’Alsace doit absolument renouer avec sa tradition culturelle, pour assurer le développement de l’emploi et renforcer les relations transfrontalières. C’est dans ce contexte que le Conseil Général du Haut-Rhin poursuit son action en vue de renforcer le potentiel linguistique de notre région. En Alsace, près de 20 000 élèves sont scolarisés dans plus de 800 classes ou sections bilingues publiques, associatives ou privées de la maternelle à la terminale, dont la moitié dans le Haut-Rhin. Haut-Rhin magazine N°29 - Févier 2010 « Promouvoir la culture régionale « Alphonse Hartmann, Vice-Président Président de la commission Economie, Tourisme, Université et Recherche Pourquoi le Conseil Général s’emploie tant à promouvoir le bilinguisme voire le trilinguisme ? Les échanges économiques ont toujours été favorisés à travers la connaissance d'une langue commune. Il faut faire un parallèle entre la baisse de la pratique du dialecte et la baisse de l’emploi frontalier pour tous les métiers et secteurs d’activité. Notre population se doit de retrouver cette pratique naturelle de la langue du voisin. Il est évident que cela participe directement de la compétitivité de nos jeunes qui entrent sur le marché du travail et des atouts des candidats à un emploi frontalier. C’est de la compétitivité du territoire et de la main d'œuvre dont il est question. Ainsi, la promotion de la culture régionale est une véritable passerelle vers l’apprentissage de l’allemand. Il ne s’agit pas d’opposer l’allemand à l’anglais mais bien de promouvoir les deux langues.
« L’allemand ? L’alsacien ? Pas si kompliziert et très freundlich ! » CONCOURS ipod, dvd, PASS Musées... a gagner'Jouez et gagnez sur www.deutsch­langueregionale.eu 33 GRAFITI.FR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :