[68] Haut-Rhin magazine n°28 déc 09/jan-fév 2010
[68] Haut-Rhin magazine n°28 déc 09/jan-fév 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de déc 09/jan-fév 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : Haute-Alsace... 2000 ans d'histoire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
à la une La Maison des adolescents 68, un Portée par le Conseil Général et le centre hospitalier de Rouffach, la Maison des adolescents du Haut­Rhin vient d’ouvrir ses portes, rue des Pins, à Mulhouse. Véritable guichet unique regroupant l’ensemble des professionnels liés au monde de l’adolescence, cette structure d’accueil apporte soin et écoute personnalisés aux adolescents, aux parents et à leur entourage. 6 Bérengère Béhotas La Maison des adolescents du Haut ­Rhin est un Groupement d’Intérêt Public (GIP) dont les membres fondateurs sont : les Centres Hospitaliers de Rouffach, Mulhouse et Colmar,l’Education Nationale, la Protection Judiciaire de la Jeunesse, l’Etat, les Villes de Colmar et Mulhouse et le Conseil Général du Haut ­Rhin. haut­rhin Problèmes familiaux, éducatifs, psychologiques, troubles alimentaires,questions liées à la sexualité… Certaines situations, détectées ou prises en charge tardivement, peuvent devenir critiques pour l’adolescent mais aussi son entourage. Avec la Maison des adolescents du Haut­ Rhin et son équipe pluridisciplinaire, les jeunes haut­rhinois âgés de 12 à 25 ans et leurs familles, ont désormais un lieu unique où s’adresser. Informer, conseiller, accompagner, soigner A la Maison des adolescents, l’écoute et l’information constituent une étape capitale. Un premier contact d’un quart d’heure permet au personnel de la structure d’évaluer la demande,le niveau d’urgence et d’orienter les jeunes soit vers un accompagnement en interne auprès des professionnels de la structure,soit vers les partenaires externes,tels les centres hospitaliers ou associations.Les adolescents pourront accéder à des consultations pluriprofessionnelles et être accompagnés par des médecins (généraliste, psychiatre, nutritionniste pour la prise en charge des troubles du comportement alimentaire) ou par du personnel paramédical (assistant social,éducateur,psychologue). Des prises en charge collectives peuvent être proposées sous forme d’ateliers animés par des artistes ou des sportifs et coanimés par du personnel soignant, permettant ainsi aux jeunes de se rencontrer et de partager leur expérience. D’autres actions plus spécifiques peuvent être mises en place comme des groupes de paroles ou des entretiens individuels à l’attention des parents. Marc Antoine Crocq, médecin psychiatre « Avant les parents ne savaient pas à qui s’adresser, ils étaient ballottés d’une insti­ tution à l’autre.Avec la Maison des adoles­ cents, ils ont au­ jourd’hui un interlo­ cuteur unique qui regroupe tous les professionnels gravitant autour de l’adolescent.Nous allons égale­ ment travailler avec les infirmières
lieu unique pour aider les jeunes « Avant les parents ne savaient pas à qui s’adresser... » scolaires qui vont nous aider à repérer les jeunes qui auraient besoin d’une consultation et faciliter ainsi le premier contact entre la Maison des adolescents et le jeune. Beaucoup d’adolescents souffrent. « Maison des adolescents » D’un point de vue médical, il faut savoir que chez l’adolescent,il y a à la fois les troubles de l’enfance qui persistent mais aussi les maladies psychiatriques de l’adulte comme les troubles bipolaires et les troubles schizophréniques, qui concernent chacun 1% de la population. Plus tôt la maladie est détectée et prise en charge, moins importantes seront les séquelles. » David Lopreti, éducateur spécialisé « Mon rôle est d’écouter et d’accompagner le jeune.J’interviens en première ligne, je suis l’un de ses premiers contacts avec la Maison des adolescents. Mon expérience professionnelle antérieure dans un foyer m’aide beaucoup dans mon approche des jeunes. C’est un public que je connais bien. […] La construction d’un adolescent prend du temps et la disparition de certaines valeurs ne facilite pas les choses. Aujourd’hui, nous sommes dans une génération de « je suis ce que je porte », les jeunes accordent beaucoup d’importance à l’apparence, à leur look. Ce qui renforce les inégalités et peut avoir certaines incidences néfastes sur le jeune. Lancé à l’issue de la conférence de la famille de 2004, le programme « Maison des adolescents » suit son cours, avec aujourd’hui une quarantaine de structures ouvertes sur l’ensemble du territoire. A terme, tous les départements du territoire français devraient avoir leur établissement. Bénédicte Deguille, Directrice de la Maison des adolescents du Haut­Rhin « Je suis particulièrement fière de diriger la Maison des adolescents, qui est le fruit d’un véritable travail de fond et de concertation mené, depuis plusieurs années par le Docteur Jean­Louis Lorrain, Vice­Président du Conseil Général avec les différents partenaires et professionnels déjà actifs dans ce domaine dans l’objectif d’apporter une réponse adaptée aux besoins des jeunes haut­rhinois. C’est une structure unique dans le département. J’en profite pour rappeler que le lieu s’adresse aussi bien aux adolescents qu’aux jeunes adultes, jusqu’à 25 ans. » Informations pratiques Maison des adolescents du Haut­Rhin 8­10 rue des Pins à Mulhouse, tél. 03 89 32 01 15 Ouvert au public : lundi, mardi, jeudi, vendredi de 13H30 à 18H Mercredi de 9H à 12H et de 13H15 à 19H Prise en charge gratuite Haut­Rhin magazine N°29 ­ Décembre 2009 haut­rhin 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 1[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 2-3[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 4-5[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 6-7[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 8-9[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 10-11[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 12-13[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 14-15[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 16-17[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 18-19[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 20-21[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 22-23[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 24-25[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 26-27[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 28-29[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 30-31[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 32-33[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 34-35[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 36-37[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 38-39[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 40-41[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 42-43[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 44-45[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 46-47[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 48-49[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 50-51[68] Haut-Rhin magazine numéro 28 déc 09/jan-fév 2010 Page 52