[68] Haut-Rhin magazine n°25 mar/avr/mai 2009
[68] Haut-Rhin magazine n°25 mar/avr/mai 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de mar/avr/mai 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (149 x 180) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : supplément spécial budget 2009.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
territoires Il est retiré. Puis le caillé est mis en moule pendant une journée au cours de laquelle il sera retourné trois fois. Les fromages sont ensuite démoulés et salés. 24 heures plus tard, ils sont retournés et resalés.Les fromages passent ensuite au ressuyage. Oter l’excès d’humidité en surface favorise l’implantation de la flore bactérienne qui donnera au fromage sa belle couleur orangée, son goût, son onctuosité. C’est ensuite la période de l’affinage. Ce dernier dure au minimum 21 jours pour que le fromage ait droit à l’origine d’appellation contrôlée.Voilà pour la technique. Restent bien sûr le savoir-faire et les tours de main propres à chaque fromageretabsolument irremplaçables dans l’élaboration d’un bon Munster. « La Maison du Munster sera non seulement une formidable vitrine touristique pour la vallée de Munster mais aussi la maison commune de tous ceux, agriculteurs, artisans, acteurs du tourisme, associations…qui l’animent et la font vivre. « 40 haut-rhin Une ambassade pour le Munster Pierre Gsell, Conseiller Général, Président de la Commission Aménagement et Territorialité Ils sont couverts d’or Angélique et Vincent Minoux dans la cave d’affinage de leur ferme du Bonhomme. En quelques années seulement,les Munster produits par ce sympathique couple ont raflé toutes les récompenses.La consécration suprême est venue au cours de l’été 2008. Le pape de la « bonne bouffe » lui-même,Jean-Pierre Coffe,est venu leur donner sa bénédiction ! Angélique et Vincent Minoux 161 Faurupt - 68650 Le Bonhomme Tél. 03 89 47 53 88 http://pagesperso-orange.fr/fermeminoux C’est à l’été 2009, que vont démarrer les travaux de la Maison du Munster sur l actuel site du domaine agricole d’Alsace génétique à Gunsbach. Porté avec cœur et enthousiasme par la communauté de communes de la vallée de Munster et l’ensemble des acteurs de la filière, ce très beau projet d’un montant de 5,5 millions d’euros, fortement soutenu par le Département du Haut-Rhin (1 million d’euros) mettra en scène le Munster dans tous ses états : expositions permanentes et temporaires, salle audiovisuelle, étable reconstituée, ateliers pédagogiques, présentation interactive du cycle de fabrication du Munster avec démonstration et manipulation… Au total, 1 900 m² de surface d’exposition ainsi qu’un pôle restauration. Ouverture prévue au public : septembre 2010
Kaasludi "Wiakàmaa Lànd regiara, woferjedaTàgaàndera Kaas hàt ? " häig schiins sallamolsdrDeGaullegsaijt. Ìn Wìrklikeit sìnn’s 400 Sorta, un keiner schmeckt wia dr ànder. Dàs lìgt àn da verschìdena Rezapta, Làndschàfta, Pflànza, un nàtirlig àn dr Mìlch. Yves Bisch Dr ältschta Weichkaas S Frànkrich ìsch hàlt s Lànd vom Kaas wora,àber eberàl uf drWalt assa d Menscha Kaas, un dàs scho mehr às sechstàuisig Johr. Ìm àlta Rom hàt Kaas zum tagliga Assplàn gheert un ìm Mìttelàlter ìsch’s a Kloschterspeziàlität wora. Ìm Elsàss sìnnmìr, mìt Racht, stolz uf unser, mìt Àbschtànd, ältschta Weichkaas wo’s nur gìt. Ob Kaas,Kääs,Chaas oder Chääs,dr Mìnschterkaas ìsch ìm friahja Mìttelàlter erschìna.Wennma o nìt gànzeinig ìsch mìtem Erfìndungs-Dàtum,eins ìsch sìcher, mìrhan ìhndaBenediktinermäncha z’verdànka, wo a Kloschter ìm Facht-Tàl grìnda han.Un do känna d Chti ìhra plätzlig beriahmta Maroilles isàlza. Einzigàrtig D Gschìchta fàngt àlso ìm sìbta Johrhundert à.Um dàs Kloschter,uf làtinisch Monasterium, han sìch kleina Sidlunga entwìckelt wo dr Nàma Munster gnumma han. D Mäncha, wo kä Fleisch han därfa assa,han s Rezapt vo dam Kaas entwìckelt mìt daraeinzigàrtiga Kiahmìlch, wo no soviel Vogesapflanzla schmeckt. D Malker han ìhn drno fer dr Verkàuif prodüziart, sìe salber han a àndera Kaas,Zìger,fer ìhrereigenaVerbrüüch hargschtellt. S Kaas Schlàràffalànd Ìm Elsass fìndet ma Mìnschterkaas,friahj oder spot,uf jedem Tìsch, àls Hàuipgrìcht Gschwällti un Kaas,oder bim Malkerassa, wo ar noh dr Fleischpàschteta,Ràigebrageldi, Schifala, un vor dr Heidelbeeriwaja a Ehraplàtz hàt. DochnìtnuruffemTìsch,àbero ìnda Ortsneckeräia wìrd vo Kaas greddt.So fìndet ma Chaasnapper ìn Hagena,Kaasnacka ìn Santa, Kaasklàuisi ìn Rüelesa. Siter ànna 1968 fiahrt a Kaasstro ìm Mìnschtertàl vo Bürahof zu Bürahof, wo ma o Barikaas, un Siasskaas mìt a betzi Kìrschwasserla gniassa kàt, un ànna 1987 ìsch a Kaasbriederschàft grìnda wora, wo sìch dr Befärderung vo dam edla Produkt wìdmet. Kaas-Sprìchla Un wàs ma àlles mìt Kaas àschtella kà ! Nìt nur uf Tìsch Ebena,àber wàs Redensàrta un Sprìchwärter àbelàngt : a Kaasblättla, Kaasfia, Dräikaashoch. Kaas verdàuit àlles nur sìch salber nìt. Ja,Kaas hàt o gsundiWìrkung uf dVerdàuiung.Ìn dam Sìnnbeditet dàs Sprìchwort "Kaas schliaßt dr Màga",dàss Kaas d schnalla Màgalaarung hemmt un domìt sorgt,àss ma sìch fer a längera Zit sàtt fühlt. Un’s hàt nit mìt Màgaschluß z’tüa.Dennnìt vergassa : „Kaas un Brot màcha d Backla rot. « dialecte a Kaasludi : une personne qui aime le fromage s Schlàràffalànd : le pays de cocagne s Malkerassa : le repas marcaire s Hàuipgrìcht : le plat principal Gschwällti : des pommes de terre en robe des champs d Chaasnapper : les amateurs de fromage Hagena : Hégenheim Santa : Sentheim Rüelesa : Ruelisheim s Kaasblättla : la feuille de chou (parlant d’un journal) Haut-Rhin magazine N°25 - Mars 2009 haut-rhin 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :