[68] Haut-Rhin magazine n°25 mar/avr/mai 2009
[68] Haut-Rhin magazine n°25 mar/avr/mai 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de mar/avr/mai 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (149 x 180) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : supplément spécial budget 2009.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
initiatives Europop a trois ans. Trois ans de rencontres, d’échanges, de découvertes, de projets entre musiciens badois et alsaciens de la scène des musiques actuelles. Alors, entendezvous l’Europop ? Entendez-vous l’Europop ? Marie-Odile Kreidl-Haegy 34 haut-rhin Jouer ensemble C’est ainsi qu’ont été donnés les premiers concerts accueillant des musiciens allemands parmi des musiciens français et vice versa. « Peu importe la taille du projet. Se rencontrer et jouer ensemble dans unbistro, c’estdéjà ça. ».En 2007, le Festival Planète Neuf-Brisach a permis de voir les choses en plus grand. La rencontre des publics venus de part et d’autre du Rhin a répondu à celle des musiciens allemands et français. « Pour ma part, j’ai découvert, à cette occasion, le compositeur français Jean-Baptiste Lully, contemporain de Vauban : cela a été extraordinaire.Tout comme lorsque j’étais « teenager » et que j’écoutais la radio française pour découvrir les groupes qui passaient sur vos ondes. J’ai toujours considéré cette possibilité comme une chance etune richessepourma formation musicale. » « Vivre dans une région frontalière est une chance pour la musique. C’est comme pour les courses ! On a deux boutiques, l’une allemande, l’autre française. On peut faire son marché un peu dans chacune et composer son propre repas culturel. » Zeus B.Held, directeur artistique de la « Jazz and Rock Schule Freiburg » à Fribourg « On dit que la musique n’a pas de frontières ! Alors pourquoi y a-t-il si peu d’échangesentremusiciensbadoiset alsaciens », s’étonne Zeus B.Held. Il est le directeur artistique de la « Jazz and Rock Schule Freiburg » à Fribourg, l’unedes plus importantes structures d’enseignement dans le domaine des musiques actuelles en Europe. Il y a trois ans, avec le soutiende fondseuropéenspour la coopération transfrontalière, il a initié, avec la Fédération Hiéro de Colmar,le projet Europop. Objectif : faire se rencontrer lesmusiciens, les formateurset les publics des deux régions au-delà des barrières de la langue, par amour ou par curiosité pour les musiques actuelles. Pour animer sa cérémonie des vœux aux maires, en janvier dernier, le Conseil Général du Haut-Rhin a convié une formation composée de musiciens du Conservatoire de Musique de Colmar*, de deux saxophonistes alto de la Jazz and Rock Schule Freiburg et d une trompettiste bâloise. Apprendre les uns des autres Autre volet du projet Europop : la formationde formateursmusicaux.Eten premier lieu,celle d’enseignants de la Jazz and Rock Schule Freiburg venus au CDMC* à Guebwiller faire part de leur expérience à des enseignants français. « Cela a été très enrichissant mais, malgré les efforts de chacun pour parler la langue de l’autre, nous avons réalisé qu’il nous manquait quantité de termes techniques et précis quenous sommesallés chercher,par dépit,dans la langue anglaise. » C’est ainsi qu’est née l’idée d’un dictionnaire francoallemand pour les musiciens (lire encadré). Car Zeus B. Held en est convaincu : « Nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres. » * Conseil Départemental pour la Musique et la Culture de Haute Alsace
Un dico pas comme les autres Lors des premières rencontres entre formateurs musicaux allemands et français, le constat a été sans appel : il manquait à chacun le vocabulaire technique pour aborder la musique dans la langue de l’autre. C’est ainsi que sous l’impulsion de Zeus B. Held, directeur de la Jazz and Rock Schule Freiburg et avec la collaboration du CDMC68 (association financée par le Conseil Général du Haut-Rhin) et de l’association Hiéro Colmar, est né le dictionnaire « pour musiciens transfrontaliers franco-allemands ». Conçu pour tous les acteurs de la musique actuelle, (musiciens, techniciens, organisateurs de concerts…), c’est aussi un ouvrage utile pour tous les musiciens, y compris classiques et notamment les huit cents professeurs de musique de notre département. Il est disponible à la bibliothèque du CDMC. Contact : Conseil DépartementalpourlaMusiqueet la Culture de Haute Alsace Tél. : 03.68.00.12.10 - Email : contact@cdmc68.com « Dans notre département, 6 000 heures d’enseignement musical sont données chaque semaine. » GéNéRiQ, le festival de l’axe Rhin-Rhône Rien à voir avec le projet Europop (pour l’instant ?) si ce n’est l’envie de s’affranchir des limites : ici celles de départements voisins et plus si affinité. Le festival GéNéRiC est né en 2007 sous l’impulsion de cinq structures culturelles du Grand Est : les Eurockéennes de Belfort, la Vapeur à Dijon,le Noumatrouff à Mulhouse, le Cylindre à Besançon et la Poudrière à Belfort. En 2008,les villes de Kingersheim, Baume-les-Dames, Montbéliard, Bâle et Fribourg sont entrées dans la danse sur les rythmes électro, hip hop,soul et rock d’une programmation farouchement éclectique. L’édition 2009,qui s’est déroulée en février, a donné la part belle aux talents régionaux. Haut-Rhin magazine N°25 - Mars 2009 haut-rhin 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :