[68] Haut-Rhin magazine n°25 mar/avr/mai 2009
[68] Haut-Rhin magazine n°25 mar/avr/mai 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de mar/avr/mai 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Haut-Rhin

  • Format : (149 x 180) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : supplément spécial budget 2009.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
proche de vous Grâce au Wimax, les habitants trop éloignés des centraux téléphoniques pour bénéficier de l’ADSL (haut débit par ligne téléphonique) peuvent désormais se connecter au haut débit parvoiehertzienne. Le Conseil Général du Haut-Rhin a été une des premières collectivités françaises à déployer cette technologie sur son territoire. 16 haut-rhin Marie-Odile Kreidl-Haegy Le haut débit pour Qui fait quoi ? « LeWimax,ça marche ! » LucienWersingern’enpouvaitplusde « ramer » sur Internet avec son très bas débit. Aujourd’hui,il surfe avec bonheur à haut débit et apprécie chaque jour la différence. Ancien professeur de technologie, il pense surtout aux collégiens et lycéens du villagequipeuventdésormais faire leurs recherches scolaires sur la toile aussi facilement que leurs camarades des environs. Trois ou quatre kilomètres de trop Jusqu’à l’été dernier, Bréchaumont, dans le Sundgau,avait juste le tort d’être situé à huit kilomètres du central téléphonique* le plus proche. Or en matière d’Internet, le débit s’amenuise avec les kilomètres de ligne parcourus par le signal. A plus de cinq ou six, le haut débit du départ n’est plus que du bas, voire du très bas débit. L’ouverture de pages sur Internet est beaucoup plus longue et empêche, dans le même temps, la réception d’appels téléphoniques. On appelle « zones d’ombre » ou « zones blanches » ces zones de mauvaise ou de non réception. Vingt antennes, zéro zone blanche Cette situation concernait une centaine de communes du département. Pour le Conseil Général du Haut-Rhin,elle ne pouvaitpasdureraurisquedevoirsecréer la fameuse « fracture technologique » entre ceux qui disposent des moyens modernes de communication et ceux qui n’en disposent pas. Pour y remédier, il a Pour Lucien Wersinger, internaute à Bréchaumont, « c est le jour et la nuit » tous choisien 2006,de financer lamiseen oeuvre de la technologieWimax permettantde se connecterà l’Internethaut débit par voie hertzienne. Cet été là, une première antenne était installée à Rustenhart. Depuis, dix-neuf autres ont étédéployées.Désormais,àquelques exceptions près,pour lesquelles d’autres solutions sont envisagées, tous les Haut- Rhinois ont accès au haut débit. Deux cents abonnés Wimax dans le Haut-Rhin ABréchaumont, la petite antenne permettant la connexionauWimaxa fleuri sur une trentaine de maisons. Un bondébutpourune commune qui en compte cent trenteàpeine. Lucien Wersinger, testeur de la première heure est satisfait. Payer quelques euros de plus qu’en villene le scandalisepas : « Ilne fautpasoublierquenous sommesen pleine campagneetqu’avant,nous n’avionsqu’undébitde40kbpar seconde ! » Quant à la télévision,elle n’est pas comprise dans cette solutionWimax. « Mais le contrat, c’était d’avoir l’Internet à haut débit ! C’est fait. » * nœud de raccordement téléphonique (NRA) d’ombre et des zones blanches à le mettre à disposition des fourl’Internet haut débit par voie hert- nisseurs d’accès internet. Ce sont ●Le Conseil Général zienne. Il a financé 60% du coût ces derniers qui commercialisent du Haut-Rhin : total de cette opération. les services internet auprès des particuliers ou des entreprises. Dans le cadre de sa compétence ● Haut-Rhin Télécom : Les coordonnées de ces fournisen aménagement du territoire,il Via une procédure de délégation seurs d’accès internet peuvent a décidé de mettre en œuvre la de Service Public, cette société être consultées à l’adresse solution Wimax afin de permet- spécialisée a été chargée de suivante : tre la connexion des zones déployer le réseau Wimax et de www.haut-rhin-telecom.fr
La plupart des antennes Wimax ont été installées sur des pylônes de télécommunication existants. Ainsi perchées, elles émettent leur signal à 10 à 15 km à la ronde. Chez le particulier, une simple petite antenne, installée sur un point haut (façade ou toit), permet de se connecter au Wimax pour réceptionner le haut débit par voie hertzienne. « Une technologie rodée » Bernard Notter Vice-Président Président de la Commission Voirie, Infrastructures et Transports On a entendu beaucoup de choses et leur contraire concernant le Wimax. Aujourd’hui, la technologie est-elle au point ? Après des débuts difficiles, on peut considérer à présent qu’elle est rodée. Il faut savoir que sur le plan technologique il n’y a pas de solution miracle et que pour apporter une couverture jusqu’à l’endroit le plus reculé, il faut utiliser plusieurs technologies. C’est ce que nous avons fait en déployant en principal le Wimax parce qu’il représente un bon compromis en termes de couverture et de bilan économique pour apporter de l’internet haut débit et de la téléphonie dans des secteurs ruraux ou de faible densité démographique, et en le complétant selon nécessité par du Wifi. Pour les quelques foyers qui, du fait d’un relief ou d’obstacles particuliers, ne peuvent bénéficier de la solution Wimax ou Wifi, l’internet par voie satellite complètera le dispositif. Aujourd’hui, les internautes de ces secteurs peuvent bénéficier d’un abonnement à 35,90 euros. Haut-Rhin magazine N°25 - Mars 2009 haut-rhin 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :