[65] Hautes-Pyrénées n°68 fév/mar/avr 2013
[65] Hautes-Pyrénées n°68 fév/mar/avr 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°68 de fév/mar/avr 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Hautes-Pyrénées

  • Format : (180 x 240) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : le projet de territoire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
En Vedette PATRICIA ROSSIGNO L Quand producteurs et consomm’acteurs se rencontrent COQUEZ LOCALIlPort. : 06 83 78 72 22 - www.croquez-local.fr Dynamique et souriante, Patricia Rossignol parle de l’association Croquez Local, dont elle est la présidente depuis sa création en mai 2008, avec ferveur : « il y a des produits de qualité chez nous, il y a des producteurs consciencieux qui aiment leurs métiers, il y a des consommateurs adeptes des produits du terroir, et des circuits courts. C’est un bon cocktail pour faire avancer notre projet ». Patricia travaille chaque jour à fédérer ces femmes et ces hommes dont l’unique but est de dynamiser et développer leur territoire, le Pays des Nestes, de la Barousse aux vallées d’Aure et du Louron, en passant pas le plateau de Lannemezan et Nistos. « Notre démarche est partie de la volonté d’un élu, Henri Forgues, soucieux qu’une économie locale se crée. Le Pays des Nestes regorge de productions fermières et artisanales. Il fallait valoriser ces ressources », se rappelle Patricia Rossignol. Croquez Local livre ses premiers produits en août 2008. Elle se développe et regroupe aujourd’hui près de 20 producteurs pour un réseau de 170 consomm’acteurs. « Un véritable esprit d’écocitoyenneté règne entre nous. Nos clients n’hésitent pas à donner un coup de main pour les livraisons ou la préparation des commandes. Ils font partie du bureau de l’association ». Fruits et légumes, produits laitiers, pain, jus de fruits, viande fraîche, charcuterie, miel, fromages, canards gras, safran, vin, composent l’offre de Croquez Local. Tous les 15 jours, les clients passent leurs commandes sur le site de l’association ou par téléphone. Les produits sont alors livrés dans trois points différents : Labarthe-de-Neste, Arreau et Loures-Barousse. « Là encore, les élus jouent le jeu. Ils nous offrent les locaux pour nos livraisons. Faire vivre les produits de notre terroir leur tient vraiment à cœur. Ils nous appellent souvent pour leurs manifestations locales ». « Il y a des produits de qualité chez nous, il y a des producteurs consciencieux qui aiment leurs métiers » La réputation des produits de l’association n’est plus à prouver et certains touristes n’hésitent pas à s’approvisionner chez Croquez Local pour « épater et régaler » leurs invités de marque. L’association veut se développer et évoluer vers un marché de demi-gros. « Nous avons pris contact avec des responsables de la restauration collective : collèges, lycées et hôpitaux du canton nous ont reçus et envisagent de s’approvisionner chez nous ». Sans jamais perdre son sourire, conciliante et ouverte, Patricia ne lâche rien. « Nous accueillons toujours de nouveaux producteurs. Le ticket d’entrée consiste à consacrer un peu de temps à la préparation des commandes et leur livraison ». L’association pense aussi embaucher un commercial. « Nous sommes à la recherche d’une personne multicarte, qui nous ferait connaître auprès d’un plus large public : comités d’entreprises, restaurateurs… ». « Croquez Local est une formidable expérience pour le Pays des Nestes. Au-delà de la garantie d’un prix juste et transparent pour nos clients, cette démarche, équitable et locale a développé un véritable lien de solidarité », se félicite Patricia Rossignol. Hautes-Pyrénées Mag 20
« Quatre chambres d’hôtes supplémentaires nous permettent d’avoir le statut de petite hôtellerie de charme… » B ÉATRICE ET PATRICK P RÉVOT Les nouveaux châtelains d’Orleix LE CHÂTEAU D’ORLEIXIl13 bis rue des Platanes - 65800 Orleix - Tél. : 09 54 46 93 34 - Port. : 06 67 41 44 66 ou 06 33 92 15 70 un conte de fées moderne que vivent Béatrice et Patrick Prévot depuis qu’ils ont C’est découvert et restauré le château d’Orleix, en chambres et table d’hôtes. Même s’ils en rêvaient depuis 20 ans, c’est le destin qui a permis à ces deux Corréziens de devenir des Haut-Pyrénéens d’adoption. Au bout de la longue allée de platanes se dresse une orgueilleuse bâtisse du XVII e siècle entourée d’un parc où coule un petit ruisseau et gambadent poules et lapins. Le décor est planté, le lieu charmant et paisible. Et lorsque s’ouvre la lourde porte du château d’Orleix, le chaleureux sourire de Béatrice accueille les visiteurs, en toute simplicité. Sereins aujourd’hui, les nouveaux châtelains d’Orleix ont travaillé dur pour réaliser ce magnifique projet de vie commune. « Nous avions une petite entreprise de plomberie-chauffage en Corrèze quand les aléas de la vie nous ont obligés à tout quitter pour cause d’expropriation. Et en même temps, cela a été une formidable chance pour nous car le dédommagement financier nous offrait enfin la chance de réaliser notre rêve », se rappelle Béatrice. « En quête d’une belle demeure, la première visite fut un véritable coup de foudre : mon allée de platanes, un point d’eau pour Patrick, une maison de caractère, les Pyrénées en fond. Une véritable carte postale ». Pour autant, le pari est loin d’être gagné. « Pendant trois ans, nous avons vécu dans la poussière, déménageant d’une pièce à l’autre selon les travaux. Chaque jour, cette bâtisse nous réservait quelques surprises ». À force de ténacité, et avec l’accompagnement d’HPTE (Hautes-Pyrénées Tourisme Environnement), le couple Prévot et leur fils, Dylan, réussissent à rendre sa splendeur au château d’Orleix. Depuis juillet 2010, cinq chambres d’hôtes avec salle de bain privative sont ouvertes. Espace beauté et spa complètent la qualité de la prestation. Australiens, Chinois, Américains, Français, en quête d’authenticité, ne tarissent pas d’éloges. En semaine, une clientèle d’affaires loge chez la famille Prévot. Séminaires, cocktail, baptêmes se déroulent au château. Béatrice et Patrick veulent d’ailleurs développer l’offre séminaire. La table et ses produits locaux régalent les hôtes d’une savoureuse cuisine traditionnelle. « Nous envisageons aussi de construire une salle extérieure pour les mariages. Nous avons ouvert l’institut de beauté au public. Enfin, quatre chambres d’hôtes supplémentaires nous permettent d’avoir le statut de petite hôtellerie de charme ». Outre les nombreux témoignages de satisfaction sur les sites référençant le domaine, le château d’Orleix a acquis une solide réputation dans les médias. France 2, Direct 8 sont venus tourner, qui pour la chambre d’hôtes au cadre exceptionnel, qui pour la savoureuse cuisine de Béatrice et Patrick. Dernier tournage en date, celui de TF1 pour le magazine « Bienvenue chez nous ». Les Prévot ont concouru pour le titre de la meilleure chambre et table d’hôte aux côtés de 3 autres propriétaires. Les curieux regarderont l’émission diffusée en avril 2013 pour connaître leur classement ! Hautes-Pyrénées Mag 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :