[64] Pyrénées Atlantiques le mag n°81 jui/aoû/sep 2019
[64] Pyrénées Atlantiques le mag n°81 jui/aoû/sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°81 de jui/aoû/sep 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : l'envol des sports de pleine nature.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
TRIBUNES Groupe Forces 64 Les Pyrénées-Atlantiques  : terre de nature, terre de loisirs Par sa diversité, notre département offre un patrimoine naturel inestimable  : nos cols, nos vallées, nos campagnes, notre littoral sont autant de richesses que notre collectivité entend préserver. Cette terre est un véritable terrain de jeu à ciel ouvert naturellement propice à la pratique du sport de pleine nature. Les activités qui se développent sur notre territoire sont nombreuses comme la randonnée, le VTT, le surf, le parapente et bien plus encore. Si la nature est le cadre naturel de ces activités, il est essentiel que la pratique sportive soit sécurisée, organisée afin que chacun puisse s’épanouir dans sa discipline dans des conditions à la fois sereines mais également respectueuses de l’environnement. Le Département des Pyrénées-Atlantiques s’engage en partenariat avec les acteurs du monde sportif et les différentes collectivités locales pour parvenir à une pratique sportive remplissant ces exigences. Que ce soit l’amélioration des pratiques de la randonnée qui comptent plus de 6 000 km de chemins entretenus et banalisés, l’escalade ou les sports d’eau, nous devons relever le défi de favoriser et de promouvoir ces pratiques sportives. Au mois d’octobre prochain seront lancées les assises départementales du sport nature, c’est l’occasion de réaffirmer notre soutien à ces sports qui participent à la qualité de vie de tous les habitants des Pyrénées-Atlantiques mais qui constituent également un formidable vecteur d’attractivité de notre territoire. André Arribes et les élus du groupe Forces 64 30 Groupe de la droite républicaine Un terrain de jeu idéal pour les sports et loisirs de plein air La nature et les paysages de notre département sont un véritable théâtre pour ces activités. Les scènes sont multiples  : côte, montagne, plaines, cours d’eau, forêts, pistes cyclables, chemins équestres, spots de surf… Véritable atout touristique ce décor est aussi un cadre privilégié pour ses habitants et la perspective de développement économique. Les acteurs sont nombreux et le Département joue pleinement son rôle  : celui, notamment, de la mise en scène du territoire entre respect de l’environnement, aménagement des espaces, structuration des réseaux, préservation de l’identité des paysages, mise en valeur du patrimoine. Il développe également des partenariats avec les fédérations, soutient les clubs sportifs et lance, à cet effet, une étude pour un schéma départemental des sports et loisirs de plein air. Ses compétences sont déclinées en incitant, pour leur santé, tous les âges de la vie à faire du sport, en créant des événements pour réunir et créer du lien social, en facilitant les déplacements, notamment pour les personnes souffrant d’un handicap par l’identification de 20 itinéraires, travail réalisé en collaboration avec Handisport et Sport santé. Il agit pour être en haut de l’affiche grâce à de grandes manifestations sportives  : image, engouement, savoir-faire, accueil et équipements de qualité sont au rendez-vous et profitent à tous. Le sport et les loisirs de plein air sont source de bien-être, de liberté, de découvertes, un art de vivre. Le Département entend privilégier cet esprit en poursuivant ses investissements dans la déclinaison de ses politiques pour ceux qui pratiquent au quotidien, pour les professionnels mais aussi les dilettantes, les jeunes, les plus âgés, les motivés et ceux qui le sont moins. Max Brisson et le groupe de la droite républicaine pour le 64 Groupe de la gauche Qui veut gagner des millions ? Au chapitre des dépenses à revoir pour notre collectivité, voilà que le Tour de France réapparaît. Malgré le peu d’efficacité du dispositif, la majorité départementale a décidé de renouveler pour trois ans son opération consistant à installer des véhicules publicitaires aux couleurs du Béarn, dans la caravane du Tour de France. On parle ici de 4 véhicules aux couleurs du Béarndans la caravane du Tour de France, au milieu des Cochonou, Haribo et autres Carrefour ou Evian… Coût de l’opération  : un million d’euros. Une question se pose dès lors  : pourquoi ? A  : générer des retombées touristiques et faire connaître le Béarn ? Les cols mythiques des Pyrénées garantissent pourtant déjà une attractivité à nos vallées. B  : assurer une visibilité aux élus locaux ? Il est vrai que la course au podium n’est pas uniquement celle des coureurs cyclistes, mais aussi celle des élus locaux. Quoi de plus normal, au vu de la contribution financière conséquente assurée par les collectivités. C  : promouvoir nos stations de ski ? Alors que les Hautes-Pyrénées assurent la promotion de leurs stations le long du parcours, les Pyrénées- Atlantiques n’ont pas jugé utile de faire de même pour Artouste, Gourette ou La Pierre Saint-Martin. D  : la réponse D. Cette opération n’a démontré aucun impact positif sur la fréquentation touristique en Béarn. Elle coûte, en revanche, plus d’un million d’euros, auxquels doivent s’ajouter les frais de personnel, de fabrication d’objets promotionnels, de carburant, d’hébergement… Pourquoi l’argent public n’est-il pas employé à des causes plus utiles ? La réponse D, sans doute. Henri Etcheto et le groupe de la gauche départementale



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :