[64] Pyrénées Atlantiques le mag n°81 jui/aoû/sep 2019
[64] Pyrénées Atlantiques le mag n°81 jui/aoû/sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°81 de jui/aoû/sep 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : l'envol des sports de pleine nature.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
GRAND ANGLE/TERRITOIRES le comité départemental de « spéléo », le karst de La Pierre Saint-Martin est à ce titre le plus grand site d’Europe et l’on vient s’y engouffrer depuis les quatre coins de la planète. Un engouement populaire La pratique des sports de pleine nature est en plein essor. S’il est difficile de quantifier le nombre de ses pratiquants, car la plupart, à l’image des randonneurs, ne sont pas licenciés et n’apparaissent donc pas sur les tablettes des fédérations, on observe une fréquentation toujours plus importante des sites naturels. Encore confidentiel il y a une trentaine d’années, le canyoning s’est par exemple aujourd’hui largement démocratisé. « L’été, au sein d’Aventure Chlorophylle, nous accueillons environ 150 personnes par jour », précise ainsi Nicolas Terrier. Les trails reflètent l’engouement populaire pour les sports de pleine nature. Ces courses à pied sur des chemins accidentés caracolent en tête LE SPORT SCOLAIRE SORT DES STADES ET DES SALLES POUR FAIRE RESPIRER LE GRAND AIR AUX COLLÉGIENS ET LYCÉENS 18 Canoë-kayak. Des activités de pleine nature comme le VTT, le surf ou la spéléologie sont proposées aux collégiens par le Département dans le cadre de son programme d’actions éducatives. des manifestations les plus fréquentées en la matière. A elles seules, les Pyrénées-Atlantiques accueillent une centaine d’épreuves chaque année, dont certaines sur deux jours, ce qui les place en seconde position des départements de France derrière l’Isère. Héritier des courses à la montagne qui se pratiquaient traditionnellement dans les villages, le trail est devenu un loisir à « plein temps », en ce sens que ses adeptes s’entraînent de manière régulière, voire quotidienne. Pour accompagner cet essor, les collectivités ont donc aménagé des stations de Le Département gère pas moins de 1 500 km d’itinéraires pédestres, équestres et VTT. trail, comme celle de Baïgorri, au Pays basque, inscrite dans un réseau international, ou celle d’Ossau Pyrénées, entre Artouste et Gourette. Boucles balisées constituant jusqu’à 500 km d’itinéraires, ateliers d’entraînement et même vestiaires et douches composent ces sites. Les retombées économiques positives des activités de nature ne sont plus à démontrer. Le Département, entouré et aidé de ses partenaires, entend en faire profiter les territoires et leurs habitants de cet élan. Trail toujours  : près de 1000 coureurs pour le Grand trail de la vallée
d’Ossau (GTVO), plus de 400 mais le double de pré-inscrits avant le tirage au sort des dossards pour SkyRhune, 3 000 pour Euskal Trail. On considère que ce dernier génère plus de 400 000 euros de retombées économiques en trois jours. A Laruns, le restaurant Pamplona estimait il y a peu dans ces colonnes que le GTVO lui apportait son plus gros chiffre d’affaires de l’année. Flot économique Autre cas de figure  : le surf, dont la côte basque est le berceau européen historique, est à la source d’un considérable flot économique nourri par un important tourisme estival, une industrie locale porteuse d’emplois et des compétitions internationales. Ici, comme pour chacun des sports et loisirs de pleine nature, le Département demeure en permanence actif au travers de son soutien au comité départemental de surf, émanation locale de la fédération. Pour porter la bonne parole hors de ses frontières, le département peut placer sa confiance dans ses ambassadeurs de haut niveau. Il s’appellent notamment Jocelyne Pauly et Maxime Cazajous dans la catégorie ultra-trail, ou encore, pour le kayak extrême, Eric Deguil. Ce spécialiste des hautes rivières qui prépare rien de moins qu’une descente du fleuve Colorado, dans le tortueux et démesuré Grand canyon américain. Tony Estanguet, triple médaillé d’or mondial, olympique et européen de canoë slalom, aujourd’hui membre du Comité international olympique, se place cependant sur la plus haute marche du podium. Quel meilleur représentant des parcours et des itinérances aménagés sur les gaves pyrénéens que ce champion hors normes qui y a fait ses classes ? L’envol des jeunes pousses Mais peut-être la réponse est-elle ailleurs, du côté des jeunes générations. Le sport scolaire sort aujourd’hui des stades et des salles pour faire respirer le grand air aux collégiens et lycéens  : ski, biathlon, courses d’orientation ou surf sont désormais accessibles aux 15 500 élèves licenciés de l’UNSS dans le département. « Avec ces activités, nous poursuivons bien sûr nos objectifs de santé publique mais nous y ajoutons la découverte d’un territoire de plages, de bois et de montagne qui offre la possibilité de développer un goût pour la nature », souligne Frank Dufour, directeur de l’UNSS pour la partie Béarnet Soule. Bénéficiant d’un accompagnement technique et 64/LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES/www.le64.fr Photo  : Aventure Chlorophylle Descente en rappel. Le Département participe avec ses partenaires à la sécurisation des canyons des vallées d’Aspe, d’Ossau et de Soule. 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :