[64] Pyrénées Atlantiques le mag n°78 nov/déc 2018
[64] Pyrénées Atlantiques le mag n°78 nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°78 de nov/déc 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : le 64 roule pour le vélo.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
TRIBUNES Groupe Forces 64 Les Pyrénées-Atlantiques s’engagent pour le vélo Le département des Pyrénées-Atlantiques est naturellement une terre de vélo. La dernière édition du Tour de France l’a d’ailleurs une nouvelle fois démontrée en plaçant notre territoire au cœur de cette course emblématique. Au-delà de cet évènement sportif mythique qui offre une façade médiatique et un ressort économique incontestable, le Département s’est engagé dans une politique volontariste en faveur du vélo. Chef de file sur ce mode de déplacement alternatif, le Conseil départemental s’inscrit dans des projets de coopération européens pour encourager, faciliter, sécuriser ce type de mobilité. Les assises du vélo sont un acte d’engagement fort de l’Exécutif pour porter et pérenniser la promotion du vélo. Si le vélo a longtemps été perçu comme une pratique sportive ou de tourisme, il convient également de l’envisager, de le promouvoir dans un usage quotidien, comme une alternative aux déplacements ordinaires comme la voiture. Le Département entend participer à ce changement culturel. Il s’inscrit dans une démarche de responsabilité d’un point de vue environnemental et de santé publique. Il s’inscrit également dans une démarche pédagogique envers nos jeunes comme en témoigne les actions menées par le Conseil départemental telle l’opération « A vélo c’est la classe ! » qui leur permet de s’approprier la pratique du vélo en toute sécurité. L’Exécutif départemental, à travers sa politique vélo, incarne son rôle de chef de file des solidarités territoriales. Il en est le garant, car aménager des pistes cyclables sur notre territoire c’est permettre à des zones tant urbaines que rurales de développer d’autres modes d’attractivité et d’attirer des cyclotouristes dont on sait combien les retombées économiques sont importantes. André Arribes et les élus du groupe Forces 64 30 Groupe de la droite républicaine Du fil au clavier Le Syndicat mixte ouvert (SMO), La Fibre 64, est créé. Il appartient, en effet, aux Départements d’être les collectivités support pour l’équipement en très haut débit. Constitué avec les intercommunalités, il a pour objectif de réaliser le réseau Très Haut Débit pour un raccordement en fibre optique de 100% des foyers et des entreprises. Car l’accès au numérique est une condition absolue de développement des territoires. Desservir, développer les usages et les emplois, tels sont ses trois missions majeures. Un déploiement homogène, des créations d’emploi sur le territoire avec, notamment, le seuil de 5% d’insertion sociale intégré dans la délégation de service public pour l’exécution des travaux et l’exploitation, une offre de services numériques pour répondre aux besoins, la formation des professionnels du social à l’accompagnement numérique, l’investissement dans le numérique éducatif et le chantier d’inclusion numérique, qui permet aux populations précaires l’accès à tous les services numériques et pour lequel nous sommes territoire pilote, tel est l’avenir de La Fibre 64. L’investissement public, par ailleurs, garantira une qualité de service et une équité de traitement. Il ne s’agit donc pas là d’une structure supplémentaire mais bien de la volonté et de l’ambition de notre Département de replacer l’usager au centre de ses actions tout en adaptant ses missions à la société numérique. Nous n’avons pas eu à attendre le plan France Très Haut Débit du gouvernement. Les élus se sont beaucoup impliqués dans leur territoire. Il leur reste encore à accompagner, expliquer la mise en place, le déploiement. La phase de conception est désormais achevée. Est venu le temps de l’action. Max Brisson et le groupe de la droite républicaine pour le 64 Groupe de la gauche Désorganisation générale Depuis plusieurs mois, nous alertons l’exécutif sur la dégradation des conditions de travail des personnels départementaux et du service rendu aux usagers. Il s’agit de conséquences directes du « nouveau modèle départemental » et de la réorganisation des services initiés par la majorité. De nombreux usagers, acteurs institutionnels et élus déplorent la dégradation du service dans le domaine social  : fermetures de guichets, retards dans les dossiers d’APA ou dans les procédures liées à l’enfance en danger. Les agents, à qui l’on demande davantage de polyvalence, ne peuvent plus assumer convenablement leur mission. Si une réorganisation était sans doute nécessaire, elle aurait mérité méthode et concertation. Les spécificités des métiers des agents travaillant dans le domaine social n’ont pas été prises en compte. L’Exécutif annonce des recrutements externes pour pallier les carences générées par sa propre réorganisation. D’autres missions sont confiées à des prestataires externes, « faute de compétence en interne » et pour « rationnaliser les dépenses », nous dit-on. Comprenne qui pourra. La désorganisation constatée est le fruit d’une méconnaissance des réalités de terrain et d’une recherche permanente de « résultats », sans que n’y soient mis les moyens nécessaires. Le Département remplit des missions primordiales comme la protection de l’enfance, le secours à nos aînés, l’assurance d’une subsistance à celles et ceux qui en ont besoin. Nous ne pouvons accepter que ses services dysfonctionnent, sous couvert de recherche d’économies. Les élus du groupe de la gauche restent vigilants et mobilisés, tant dans leurs territoires qu’à l’échelle départementale, pour un service public de qualité, au plus près des usagers. Henri Etcheto et le groupe de la gauche départementale



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :