[64] Pyrénées Atlantiques le mag n°77 jun à sep 2018
[64] Pyrénées Atlantiques le mag n°77 jun à sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°77 de jun à sep 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : des maisons pour protéger les enfants.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
LES GENS D’ICI UNE BOTANISTE PASSIONNÉE D’ÉRABLES RARES, UNE BÉNÉVOLE CARITATIVE TRÈS ACTIVE, UN ARTISAN DOREUR ÉPRIS DE GESTES ANCESTRAUX, UN CHANTEUR PORTE-VOIX DE LA POÉSIE SOULETINE, UN ENTREPRENEUR ÉGALEMENT PEINTRE ET SCULPTEUR... CINQ PORTRAITS D’HABITANTS. LESCAR. Nathalie Lloret, bénévole associative. Nathalie Lloret est l’une des chevilles ouvrières de l’Epicerie sociale de Lescar, une structure qui, depuis 30 ans, facilite le quotidien d’une centaine de familles en difficulté. Vice-présidente de l’association, elle peut tout aussi bien mettre en rayon les denrées alimentaires que partir à la recherche de subventions auprès des élus. Son goût du contact, son talent d’organisatrice et sa bonne humeur lui permettent de passer d’une tâche à l’autre avec le plus grand naturel. « C’est une vraie ruche, où il faut gérer les plannings des bénévoles, recevoir les bénéficiaires, parfois dialoguer avec une assistance sociale. » Figure de la vie municipale lescarienne, elle insuffle son enthousiasme à l’occasion des temps forts de la cité. 4 NAY. Pierre Barrasso, entrepreneur et sculpteur. Il a installé son atelier, Design et Acier, à côté de sa galerie, Pietro, au centre de Nay. « J’ai toujours vécu ici et mon grand-père était menuisier-ébéniste dans cette maison ! », retrace Pierre Barrasso. Loin de tout immobilisme, le quadragénaire multiplie techniques et savoirs  : études en dessin industriel, ferronnerie, structures métalliques, chaudronnerie, conception assistée par ordinateur... Ses clients viennent de toute la France pour ses créations uniques  : luminaires, objets de décoration, portails, verrières, pergolas... Egalement peintre et sculpteur, Pierre Barrasso accueille des expositions temporaires. Et formule un souhait  : « Que les gens dépassent l’a priori  : c’est un artiste, donc il est cher ! »
BARCUS. Lucien Larraus, chanteur. Son premier disque s’est écoulé en quelques heures. A 43 ans, Lucien Larraus est la voix ascendante de la chanson basque. Repéré parmi une centaine d’aspirants chanteurs lors de la pastorale de Licq-Athérey en 2005, Lucien Larraus décroche alors le premier rôle. Depuis, celui que tout le monde appelle Joa, du nom de sa ferme natale en Soule, se produit tous les mois sur une scène au Pays basque, des deux côtés de la frontière, et dans les départements voisins. Il se fait le porte-voix de la poésie souletine et partage souvent l’affiche avec ses plus fervents défenseurs, ainsi qu’avec des personnalités comme la soprano en vue, Léïla Brédent. Une passion que Lucien Larraus a transmise à ses enfants. ESPOEY. Marise Pellet, botaniste. Dans son parc ouvert au public, Marise Pellet est intarissable. Sa passion pour les arbres, en particulier les érables, a donné lieu à Espoey à la naissance d’un jardin aujourd’hui répertorié dans le temps fort national des Rendezvous aux jardins, chaque année au mois de juin. C’est en 1997 qu’a débuté le projet botanique attenant à la maison familiale. Avec l’aide des copains rugbymen de son fils, Marise Pellet commence alors par retirer les énormes galets qui entravent les plantations. Dès lors, ces dernières n’ont plus cessé. Il lui faut parfois attendre 5 ans pour importer de Chine ou du Japon certaines espèces rares. Mais la botaniste passionnée a acquis la qualité première de tout bon jardinier  : la patience. PAU. Georges Maysounabe, artisan doreur. Georges Maysounabe s’est d’abord initié à la sculpture. Puis, il s’est passionné pour les techniques traditionnelles de la dorure. Puriste dans les gestes qu’il exécute depuis 25 ans, ardent défenseur des produits naturels qu’il utilise pour réaliser ses enduits, cet artisan doreur restaure aussi bien des cadres anciens pour des particuliers que des tabernacles dans les églises. « J’ai été formé par l’un des 40 maîtres doreurs français », raconte-t-il. « Aujourd’hui, j’ai envie de transmettre ce savoir-faire. » Dans son atelier baigné de lumière, installé dans un immeuble historique, il s’apprête à accueillir les stagiaires, étudiants en formation comme amateurs. Qui repartiront avec de l’or dans les mains. 64/LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES/www.le64.fr 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :