[64] Pyrénées Atlantiques le mag n°77 jun à sep 2018
[64] Pyrénées Atlantiques le mag n°77 jun à sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°77 de jun à sep 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : des maisons pour protéger les enfants.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
TERRITOIRES DÉVELOPPEMENT LA FIBRE DE L’EMPLOI Le Département pilote les travaux de déploiement de la fibre optique dans les Pyrénées-Atlantiques. Et entend, avec tous ses partenaires, en faire un levier de développement local. Quelque 300 emplois sont à la clé. Le très haut débit (THD) arrive dans les Pyrénées-Atlantiques avec une bonne nouvelle  : il va créer des emplois. La construction du réseau de fibre optique, qui couvrira 100% du département d’ici à 2026, va nécessiter un investissement considérable, de quelque 345 millions d’euros. Au plus fort du chantier, on estime que plus de 300 personnes seront mobilisées dans notre département par les entreprises qui assureront les travaux. Le Département 64, maître d’ouvrage de ce réseau à très haut débit, ne veut pas manquer cette occasion. « Nous ferons tout pour éviter que cette manne n’échappe aux demandeurs d’emploi, aux salariés et aux entreprises des Pyrénées-Atlantiques », promet le président du Conseil départemental, Jean-Jacques Lasserre. Les premiers travaux devraient débuter dès l’an prochain. D’ici là, tous les acteurs locaux, publics comme privés, seront en ordre de marche. C’est ce qu’ils ont démontré lors d’un colloque professionnel, le 26 avril dernier à Pau, à l’initiative du Département. 20 L’enjeu est clair  : préparer les entreprises et la main d’œuvre locale aux nouveaux métiers de la fibre optique, un secteur qui comprend « des métiers extraordinaires mais qui ne s’apprennent pas en deux secondes », prévient Marc Leblanc, président d’Objectif Fibre, plate-forme interprofessionnelle qui regroupe les acteurs du secteur. « Un plan Marshall » La réussite de cet apprentissage repose essentiellement sur les organismes de formation continue qui formeront les travailleurs déjà en poste. « Dans ce sens, nous avons déjà commencé, depuis deux ans, à nous rapprocher d’entreprises locales », indique Valérie Demangel, directrice opérationnelle du Greta. Deux plateaux dédiés à la fibre sont déjà opérationnels dans les Pyrénées-Atlantiques  : l’un au lycée professionnel Guynemer, à Oloron-Sainte-Marie, l’autre au lycée Saint-Cricq, à Pau. Un troisième est en projet sur la côte basque. Parce qu’ils sont multiples, « les métiers de la fibre sont aussi ouverts aux salariés du tertiaire », et notamment aux femmes, rappelle Valérie Demangel. Créer un réseau THD ne se résume pas à creuser des tranchées et enfoncer des prises. La fibre optique demande aussi des tâches excessivement minutieuses et précises, sans oublier les bureaux d’étude ou la commercialisation. La formation initiale est l’autre défi du THD. L’Education nationale a d’ores et déjà commencé la mue de ses filières techniques. Selon Bernard Uthurry, vice-président de la région Nouvelle- Aquitaine en charge de l’économie numérique, « les lycées techniques se sont déjà ouverts à ces métiers et adaptent leur enseignement ». Réussir la montée en compétence de la main d’œuvre reste sans doute le chantier dans le chantier du THD. « Pour accompagner cette transition professionnelle, nous devons bâtir un véritable plan Marshall de la formation », n’hésite pas à dire Thierry Lescure, directeur départemental de Pôle emploi. Car, dans les toutes prochaines années, « 50% des métiers vont changer », pointe Philippe Blot, de la
direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte) des Pyrénées-Atlantiques. « L’enjeu est donc de se préparer à ce changement mais aussi d’en faire un outil de lutte contre l’exclusion sociale. » A ce titre, le Département a tenu à ce qu’une clause d’insertion soit intégrée aux marchés liés au déploiement du réseau  : au minimum 5% des besoins en main d’œuvre seront réservés à des personnes éloignées de l’emploi. Cette clause inclut tous les publics  : situations de handicap, jeunes, seniors, chômeurs de longue durée... « L’action publique doit se mêler de cette histoire pour éviter les inégalités », martèle ainsi Bernard Uthurry, au nom de la région Nouvelle-Aquitaine. « Le bâtiment va embaucher » Une chose est déjà acquise aujourd’hui  : « Tous les métiers du BTP vont embaucher et ces recrutements sont déjà à la hausse », indique Patrick Lacarrère, délégué général de la fédération départementale du bâtiment et des travaux publics. Tous les acteurs du THD s’accordent également à dire que l’emploi ne s’arrêtera avec la fin du chantier. Des postes seront pérennisés dans la maintenance et la commercialisation, sans oublier l’horizon tout proche de la montée en puissance de la technologie 5G et des smart cities. Reste que les entreprises, et tout particulièrement les très petites entreprises (TPE), devront être accompagnées. « Nous élaborerons des partenariats pour les aider à recruter », indique Thierry Lescure pour Pôle emploi. Ce principe de partenariat est d’ailleurs au cœur du chantier de déploiement du THD. Partenariat entre le Département, la Région, l’Etat et les acteurs de la formation et de l’emploi. C’est aussi le sens du syndicat mixte ouvert qui sera créé à la rentrée. Il regroupera toutes les intercommunalités des Pyrénées-Atlantiques concernées par le déploiement de la fibre, ainsi que le Département lui-même. « Ce chantier nécessite l’implication de tous et le plus difficile sera de tenir sur la longueur », souligne le préfet Gilbert Payet, rappelant que l’Etat investit 3 milliards au plan national. Quant à Nicolas Patriarche, délégué au numérique, il se réjouit que le THD « procure des emplois et des opportunités de formation et d’évolution de carrière dans les Pyrénées-Atlantiques ». n A qui s’adresser ? Vous êtes responsable d’entreprise, salarié, demandeur d’emploi et vous souhaitez en savoir plus sur les métiers et les formations conduisant aux métiers de la fibre  : contactez le bureau Pôle emploi, le centre Greta ou le service départemental des solidarités et de l’insertion (SDSEI) de votre zone géographique. Voir aussi  : magazine « 64 », numéro 76 www.le64.fr - www.objectif-fibre.fr 64/LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES/www.le64.fr PAROLE D’ÉLU « Le Département est le chef de file des solidarités humaines mais aussi territoriales. Aussi, le plan Très Haut Débit que nous mettons en place pour les Pyrénées-Atlantiques n’aura de sens que si nos entreprises locales et notre population profitent de cette évolution. Nous voulons donc saisir l’opportunité de ce vaste chantier pour créer de l’activité économique. Pour cette raison, nous travaillons ardemment avec tous les acteurs de l’emploi et de la formation. Nous avons également intégré à nos contrats une clause d’insertion qui obligera les entreprises à réserver 5% de leur volume de travail à des personnes en situation de fragilité. Au travers du déploiement du très haut débit, le Département entend montrer qu’il est à la fois le protecteur de toutes les solidarités et un formidable accélérateur de développement, au bénéfice de tous. » Nicolas Patriarche, Conseiller départemental délégué au Numérique Les métiers de la fibre 1 Négociation et commerce Négociateur télécoms. Il négocie, auprès des propriétaires fonciers ou de leurs représentants, les raccordements aux bâtiments et aux habitations d’une zone donnée. Commercial télécoms. Il commercialise les offres de produits et services auprès de clients institutionnels et professionnels. Chargé d’affaires FTTH 2. Responsable technique, commercial et financier des projets de raccordement auprès des clients, il est leur interlocuteur privilégié. Il peut être amené à encradrer les équipes de travaux. Etudes Piqueteur. Il effectue les relevés de terrain, recense et traite les informations (poteaux, chambres, informations environnementales, logements) nécessaires à l’installation du réseau. Dessinateur-projeteur FTTH. En fonction du cahier des charges, il dimensionne le réseau et réalise les plans associés. Il les ajuste ensuite en fonction des informations remontées par les équipes de travaux. Chargé d’études ou chef de projets. Il coordonne le travail des dessinateurs-projeteurs et conduit les projets de télécommunications. Travaux Conducteur de travaux. Il assure la conduite du chantier. Il est le responsable hiérarchique du chef de chantier et des équipes de production associées. Tireur de câble. Il réalise la pose de câbles aériens ou souterrains, en respectant l’ensemble des règles de sécurité en vigueur. Monteur-raccordeur. Il soude et réalise les raccordements. Il peut également intervenir dans les immeubles pour réaliser le fibrage, aussi appelé colonne montante. L’appellation monteur-raccordeur recouvre aussi le métier de technicien en fibre optique. Ce dernier, plus qualifié que le monteur-raccordeur, contrôle les raccordements et assure des mesures par réflectométrie. Il peut également être chargé d’établir les cahiers de recette, c’est-à-dire la liste exhaustive de tous les tests nécessaires avant la livraison du produit. Technicien d’intervention. En accord avec le client, il réalise le raccordement au réseau et active le dispositif commandé. Technicien de la maison connecté. Il assure l’installation, le paramétrage, la mise en service et la maintenance des systèmes multimédias ou domotiques de la « smart home » (maison intelligente). Technicien réseau et maintenance. Il participe à la construction et à la maintenance des réseaux de fibre optique de type FTTH. (1) source  : Objectif fibre. (2) FTTH signifie Fiber to the home, que l’on peut traduire par « fibre jusqu’à la maison ». Cette technologie consiste à amener les câbles de fibre optique jusqu’aux prises des particuliers ou des entreprises. 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :