[64] Pyrénées Atlantiques le mag n°74 jun/jui/aoû 2017
[64] Pyrénées Atlantiques le mag n°74 jun/jui/aoû 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°74 de jun/jui/aoû 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : une fabuleuse nature à découvrir ensemble.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ÇA BOUGE EN P.A ! BÉARNAIS, GASCON, OCCITAN - GRAPHIE FÉBUSIENNE Embirounamén  : l’assanide que poupe leytoû A las mountagnes ne-us agrade pas lou leytoû. Quoan y a trop de lactoserum permou de la fabricacioû deu roumàdyę, que destimbourle lous sistèmis de l’assanide coumune. Lou soû pic suberhort que destroubble lou ploum de l’ecosistèmi. Permou d’esta plé de prouteïnes que pot neuri lou bestia. Qu’éy tabé hère cercat per las fabriques de cosmetìquęs. Quoan nou-s pot pas da de tire à la pourcalhe, que cau despénę prou de mounéde ta-u s’amassa e embia-u coum se déu de cap à d’àutęs usines. Entaus qui hèn lèyt e roumàdyęs per las noùstęs Pirenées, tratta lou lactoserum qu’éy û machan coupe-cap. Més qu’ère chéns counda sus David Chétrit e Romain Casadebaigt, biologìstęs, e sus Laurent Roquier, especialìstę de l’assanide, touts trés hère engeniècs. Ta ha ûe esperiénce, qu’an plaçat û sistèmi d’assanide enço d’Adeline Cardet, qui hè roumàdyęs de crabe à Laruntz. E que-s an escadut lou cop ! La loue recètte que hè pouyri 95% de ço d’ourganic e que tire l’aciditat. Lous chucs qui demouren que soun estats redusits à 10% de ço qui èren purmè, e atau que pòdin esta barreyats 8 héns la nature en lous espartin ou per enfiltracioû, suban las léys de oéy. Permou deu soû sustién à l’agriculture e deu soû sabé-ha ta proutedya la nature, lou Departamén, qu’a pagat la mieytat d’aquére esperiénce d’û prèts de 10.000 liures. « P’ou purmè cop qu’abém û sistèmi qui-s at bire tout soul e qui estaubie sos », ce hè Estelle Salvayre, cap-mèstę deu serbìci qui-s aucupe de l’agriculture au Departamén. « Que boulém bitare qu’aquéres enstallacioûs e dén drét à las ayudes agricolese, soulìdę, que-n y boulém hica drin pertout ». L’assainissement boit du petit lait Un système innovant de traitement du petit lait issu de la fabrication du fromage artisanal a été mis en place dans une chèvrerie de Laruns. Cette technologie dégrade les matières organiques et neutralise l’acidité du lactosérum. Celui-ci peut dès lors être rejeté par un système d’épandage ou d’infiltration, dans le respect de la réglementation en vigueur. n Lou lactoserum ou leytoû, ço qui demoure de la fabricacioû deu roumàdyę, que déu esta trettat coum cau enta l’assanide. ÉLUS Jean-Paul Diribarne nouveau conseiller départemental Alain Iriart ne siège plus au conseil départemental où il est remplacé par son suppléant, Jean-Paul Diribarne. L’élu du canton de Nive-Adour a démissionné de ses fonctions afin de « [s’]investir pleinement » dans les travaux de la nouvelle communauté d’agglomération Pays basque. C’est donc son suppléant, Jean-Paul Diribarne, qui lui succède. Le maire de Bardos siège désormais dans les 1 re et 5 e commissions, respectivement consacrées aux finances et à l’aménagement territorial. Jean-Paul Diribarne rejoint ainsi Fabienne Ayensa, sa binôme de Nive-Adour, sur les bancs du parlement de Navarre. EXPOSITION Notre photographe en lumière Jean-Marc Decompte, photographe de la direction de la communication du Département 64, vient de voir l’une de ses images sélectionnée pour la Photostra 2017. Organisée par l’Union nationale des photographes des administrations et des collectivités territoriales (Unpact), Photostra est une exposition itinérante proposée dans toute la France. Prise de l’intérieur du casino de Biarritz, l’image retenue joue sur le contraste entre la géométrie Art déco du bâtiment et la nature sauvage et minérale de la côte basque. Jean-Marc Decompte est également le photographe du magazine « 64 ».
La chanteuse basque publie un nouvel album, « Compostelle, du Pays basque à Saint-Jacques ». CHANSON La quête spirituelle d’Anne Etchegoyen Nouvel album et concert à l’Olympia  : l’année 2017 a commencé au pas de course pour Anne Etchegoyen. Pourtant, c’est bien à un retour aux sources, à la lenteur et à la contemplation auxquels invite la chanteuse originaire de Saint-Palais. En 2015, elle a pris seule la route des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle  : 880 km de marche qui l’ont conduite au Cap Finisterre. Ce voyage l’a marquée. Elle en a ramené un disque, sobrement intitulé Compostelle, du Pays basque à Saint-Jacques. « Je suis artiste, chanteuse basque, c’est mon état. Je savais qu’une telle expérience aurait une incidence sur mon travail musical. C’est ainsi qu’a commencé cette quête spirituelle, culturelle et musicale. Tout ce que j’ai vu, entendu et vécu a nourri ce disque », explique 64/LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES/www.le64.fr Anne Etchegoyen. Ainsi, le son des cloches de Saint-Jacques-de-Compostelle, des villages et des villes traversés lui ont par exemple inspiré la chanson Kanpaiak. Côté instrument, on retrouve sur l’album les traditionnelles txalaparta, gaita et txanbella typiques du Pays basque. On y entendra également les élèves d’une ikastola, ou encore un chœur d’enfants malgaches. Attachée à sa terre et à sa culture, Anne Etchegoyen n’en ouvre pas moins ses horizons aux cultures du monde. En 13 ans de carrière, celle qui est également productrice de jeunes talents aquitains avec son label AA a su rendre la musique basque accessible à un large public cosmopolite, comme en témoigne son disque d’or, Les Voix basques, enregistré avec le chœur Aizkoa. n JEUNESSE Des séjours pour kiffer, pas buller La seule chose qui n’est pas au programme, c’est l’ennui. Cet été, une myriade de séjours de vacances sont proposés à tous les enfants et adolescents de 4 à 17 ans par la confédération de la Jeunesse au plein air (JPA). Surf, voile, plongée, cheval, VTT, bivouacs, canyoning, parapente mais aussi bricolage, jeux de plateau, sciences et vidéo sont notamment au programme, à la mer ou à la montagne. On pourra même choisir des séjours linguistiques en Béarnou Gipuzkoa, en compagnie de camarades espagnols. Des aides sont accordées en fonction des séjours et des revenus des familles. Tous les détails et inscriptions sur www.sejoursdevacances64.fr TRANSPORTS SCOLAIRES Les inscriptions c’est maintenant Les inscriptions aux transports scolaires pour la période 2017-2018 sont ouvertes jusqu’au 19 juillet. Les dossiers sont à compléter en ligne ou à retirer en appelant le 05.59.11.42.00. La participation demandée est de 100  € pour un enfant, 80  € pour le deuxième, gratuite pour les suivants. Si l’élève ne poursuit pas sa scolarité dans son établissement de référence, le tarif est majoré à 180  € . Les frais à la charge des familles représentent 10% du coût réel du service. La région Nouvelle-Aquitaine assurera le suivi des dossiers à partir de septembre. Pour les usagers, les démarches se poursuivront à l’identique sur www.transports64.fr 18-30 ANS LE CRÉDIT, C’EST PLUS FACILE Marie Etchegoyen Faciliter l’accès au crédit des 18-30 ans des Pyrénées-Atlantiques dotés de faibles revenus  : c’est l’objectif du tout nouveau dispositif Tremplin 64 mis en place par le Département et la fondation Took’eur du Crédit Agricole Pyrénées-Gascogne. Tremplin 64 prend en charge la caution du bénéficiaire, couvre ses frais de dossier et lui garantit un taux de crédit préférentiel. Il est destiné à financer des projets de formation ou d’insertion professionnelle  : frais de scolarité, achat de véhicule, d’ordinateur ou d’équipements de première nécessité pour se loger. Renseignements auprès des agences du Crédit Agricole ou au 05 59 12 75 75. 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :