[64] Pyrénées Atlantiques le mag n°73 jan à mai 2017
[64] Pyrénées Atlantiques le mag n°73 jan à mai 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°73 de jan à mai 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : un département plus proche, plus solidaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
TRIBUNES Groupe Forces 64 Impulser une dynamique pour la montagne pyrénéenne La montagne est une spécificité géographique et culturelle de notre département des Pyrénées-Atlantiques. Nous y sommes tous profondément attachés. Elle est le creuset de notre histoire, de notre culture et de notre identité. Unique au sein de la région Nouvelle- Aquitaine, le massif montagnard pyrénéen offre un patrimoine naturel et culturel préservé, des stations de ski, une production agricole de qualité, une activité pastorale et une richesse économique que constituent l’eau et l’hydroélectricité. Cet espace unique mérite toutes les attentions des institutions et des acteurs qui le composent. La montagne est exigeante tout comme les défis auxquels elle doit faire face. Nous devons nous doter d’un outil à la hauteur de ces enjeux. Nous devons aider les hommes et les femmes qui font la montagne. L’exécutif départemental, sous l’impulsion de Jean-Jacques Lasserre et de Jean-Pierre Mirande, a décidé de réunir l’ensemble des acteurs de la montagne autour du Conseil départemental, du Conseil régional Nouvelle- Aquitaine et de l’Etat afin de construire un plan Montagne destiné à soutenir les projets en faveur du territoire. 100 millions d’euros de subventions sont ainsi programmés sur 10 ans. Parce que la montagne de demain doit se penser et se construire dès aujourd’hui, nous nous engageons pour ce patrimoine unique et exceptionnel. André Arribes et les élus du groupe Forces 64 30 Groupe de la droite républicaine Un nouvel outil au service du tourisme Depuis le début de cette mandature, plusieurs vraies décisions ont été prises pour redonner de l’élan à notre Département. Ainsi, qu’il s’agisse de la couverture en très haut débit, de la mise en place du nouveau modèle départemental qui remet l’usager au cœur des politiques, ou de la mise en œuvre du Schéma départemental du tourisme, l’exécutif s’engage résolument vers l’avenir. Le Schéma départemental du tourisme a conforté nos deux destinations, Béarn-Pyrénées et Pays basque, dans notre politique de promotion touristique afin d’en renforcer l’attractivité et d’instaurer des partenariats d’action. Ces derniers sont indispensables pour déployer les opérations du CDT. Car la concurrence est rude. Elle l’est d’autant plus que nous sommes confrontés à la grande région même si nous bénéficions d’une certaine notoriété. De même, nous devons prendre en compte les futures grandes intercommunalités. Le CDT doit donc évoluer et renforcer ses missions d’ingénierie et de conseil au service des professionnels et des territoires. Ainsi sera créé un outil capable de répondre à l’objectif fixé par le président Jean-Jacques Lasserre  : la performance économique du tourisme départemental. Le Comité départemental du tourisme va donc changer de nom et devenir l’Agence de développement et d’attractivité touristiques (ADT). Il n’y a rien d’anodin dans cette modification de dénomination. Elle prouve l’ambition du Département de tisser une réelle politique touristique partenariale. Le tourisme est source d’emplois. Il est aussi, au-delà de l’image, l’opportunité de développer notre territoire tout en respectant son identité. Le Conseil départemental l’a compris et s’y investit. Max Brisson et les élus de la droite républicaine pour le 64 Patrick Chasseriaud, Isabelle Dubarbier-Gorostidi, Philippe Echeverria, Annie Hild, Philippe Juzan, Sandrine Lafargue, Claude Olive, Nicolas Patriarche. Groupe de la gauche Quid du dialogue social ? L’exécutif départemental prépare depuis un an la réorganisation de nos services. C’est légitime et normal, dans un contexte de bouleversement territorial, de repenser ses missions, de chercher l’efficacité et de tenter de maîtriser les dépenses. Pourtant, la méthode est en décalage avec la volonté affichée de « dialogue social ». Un jour, ce sont des suppressions de postes (est-ce le transfert de fonctionnaires lié à la loi NOTRe ?) ou le non-remplacement d’un départ à la retraite. Un autre jour, ce sont des créations de postes (collèges, infrastructures routières). Tout cela naît d’une volonté d’économies budgétaires qui constituent l’alpha et l’omega de la politique départementale. Les personnels sont considérés comme des variables d’ajustement. Nous n’acceptons pas les réorganisations imposées par le haut, assorties d’un mépris affiché pour les organisations syndicales, ni le manque de clarification réelle dans les instances de concertation avec ces dernières. Ces procédés ne rendent pas le service public plus efficace, loin s’en faut  : ils génèrent des incompréhensions et des inquiétudes fortes. Nous demandons plus de transparence et de négociation. Elus départementaux du groupe de Gauche, nous défendons « un service public départemental » capable de faire face aux enjeux sociaux importants, à l’équilibre des territoires et aux services à la personne. Tous les fonctionnaires et agents publics du Département doivent être reconnus dans leurs missions, associés et accompagnés dans ce changement. Derrière les chiffres et les coûts, ce sont des hommes et des femmes œuvrant au quotidien pour l’intérêt général et nous aidant à faire face aux difficultés de la vie. Ils sont les acteurs du service public et les gardiens de notre modèle social. Marie-Pierre Cabanne et les élus du groupe de la gauche départementale
Tout skieur skie moins cher sur n-py.com On est tous communauté N’PY ! Studio Furax J.Pere



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :