[64] Pyrénées Atlantiques le mag n°73 jan à mai 2017
[64] Pyrénées Atlantiques le mag n°73 jan à mai 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°73 de jan à mai 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : un département plus proche, plus solidaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
TERRITOIRE DÉVELOPPEMENT LE TOURISME FRANCHIT UN CAP La station d’Artouste. Le Département développe aujourd’hui une offre « quatre saisons » pour la montagne pyrénéenne APRÈS UNE SAISON 2016 SATISFAISANTE, LE TOURISME, PILIER DE L’ÉCONOMIE DÉPARTEMENTALE, VEUT ALLER PLUS LOIN. LE POINT AVEC LES PRÉSIDENT ET VICE-PRÉSIDENT DU COMITÉ DÉPARTEMENTAL DU TOURISME. Notre offre touristique de qualité, reposant sur une forte identité des territoires, répond de plus en plus aux attentes. » Ces propos, tenus par Max Brisson, président du comité départemental du tourisme Béarn- Pays basque, entrent en résonance avec les bons chiffres de l’année 2016. « Une hausse de fréquentation de 10% en juillet et en septembre, un mois d’août qui affiche toujours complet et un été indien qui s’est prolongé jusqu’au 1er novembre auront vite fait oublier un printemps maussade. De son côté, Pau a confirmé son rôle de porte d’entrée sur le tourisme rural et les Pyrénées en maintenant ses chiffres de 2015, avec une hausse de visiteurs de 45% ! », poursuit le président. Et Jacques Pédehontaà, vice-président du comité départemental du tourisme, d’enfoncer le clou 26 sur les atouts des destinations Béarn-Pyrénées et Biarritz-Pays basque. « Nous devons arrêter de penser que l’herbe est plus verte chez nos voisins. Si l’on dépasse un peu les frontières administratives, de Bilbao à Lourdes, jusqu’au sud des Landes, nous avons une palette extraordinaire à offrir. » Dans ce contexte, s’inscrire dans la durée est le maître-mot des plans marketing préparés. Evénementiels ciblés, relations presse renforcées… la stratégie adoptée depuis 2016 par le comité départemental du tourisme sera étoffée, notamment via un soutien appuyé aux filières. Le Béarnpoursuit sa conquête Pour la seconde année consécutive, Henri IV et sa cour reprendront place au cœur de la caravane du Tour de France 2017 afin de promouvoir la destination Béarn-Pyrénées. « Pour un coup d’essai, l’opération 2016 sur le Tour de France a été une réussite en termes d’image et de notoriété », se réjouit Jacques Pédehontaà. Evénement toujours, la journée béarnaise à Paris, préparée par l’association Accents du Sud, organisatrice d’Hestiv’Oc à Pau, sera soutenue. « Ce sera une première pour le Béarnque d’investir un lieu culturel, le 13 mai 2017, au cœur de la salle du 104-Paris. Autour de cet événement, nous amènerons des acteurs de la vie économique et touristique de notre département pour faire valoir leurs produits », souligne l’élu. Dans ce contexte festif, la montagne ne sera pas en reste. « Parallèlement à la dynamique collective menée par N’Py autour des stations pyrénéennes, nous réfléchissons à la notion de montagne des quatre saisons. Il est nécessaire
d’aborder la question de la valorisation du massif de manière plus globale, plus fédératrice. Ce travail global servira aussi les stations de ski », précise Max Brisson. Toucher le marché francilien Quant à la destination Pays basque, elle concentrera ses efforts sur deux secteurs géographiques, grands pourvoyeurs de touristes  : la région Ile-de-France et l’ouest de la France autour de l’axe Bordeaux-Nantes. « L’opération Passez #en mode basque nous permettra de toucher le marché francilien. Nous mènerons une importante opération de promotion du 16 au 18 mars 2017, sur le parvis de la place d’Italie, en étroite collaboration avec la mairie du XIII e arrondissement. Notre communication sera axée à la fois sur l’événement et sur la destination Pays basque. Au mois d’avril, nos efforts se concentreront sur l’ouest de la France, avec une opération ciblée sur des jeux concours », précise Max Brisson. Sur le plan international, c’est la marque Biarritz- Pays basque qui sera déployée. « Nous mènerons des actions sur les marchés scandinaves, au Royaume-Uni et en Espagne. D’autres campagnes, axées sur le golf en Europe du nord ou sur le marché allemand, sont aussi prévues », indique le président. Autant de cibles qui seront appuyées par un effort nourri autour des relations presse. « Bien plus que les achats d’espaces, recevoir un journaliste, un blogueur, des instagrammeurs a des effets positifs. L’an passé, concernant la destination Béarn-Pyrénées, nous avons eu plus de 1,3 million d’euros de retombées médiatiques, dont 501 369 € liés à la seule action Tour de France », souligne Jacques Pédehontaà. Une agence de développement Nouveauté 2017, les filières professionnelles seront au cœur des réflexions et des accompagnements menés par le comité départemental. « L’activité touristique se compose de plusieurs segments. Il est donc pertinent de se retrouver tous ensemble pour développer certaines initiatives. Si les filières mettent des choses en place, c’est autant de grain à moudre qui nous permet de renforcer l’attractivité du territoire », confirme Corinne Crabé-Permal, directrice de l’office de tourisme de Laruns-Artouste. Enfin, une évolution notoire se jouera sur le terrain institutionnel. « En 2017, le comité de tourisme laissera place à une agence de développement touristique. Cela nous permettra d’accroître nos missions d’ingénierie au service des territoires et des professionnels. Observation, évaluation, animation de filières, aménagement touristique, e-reputation sont autant de sujets qui seront renforcés. Cette expertise touristique prendra tout son sens, d’autant plus qu’elle permettra de mutualiser les moyens existants au sein de plusieurs organes », explique Max Brisson. Des paramètres primordiaux quand on sait que l’économie touristique connaît depuis quelques années une réelle mutation et que, désormais, 80% des touristes français préparent leur séjour sur le web. n InturPyr, promotion franco-espagnole Promouvoir conjointement les atouts touristiques des Pyrénées-Atlantiques et de l’Aragon en Espagne ? C’est l’initiative inédite qui a pris forme avec le lancement en septembre dernier du projet InturPyr par sept partenaires publics, dont le Département. Mise en commun de ressources, conception de cartes, création d’applications mobiles… d’ici 2018, près de trois millions d’euros seront investis afin de promouvoir la montagne et la nature, et tout particulièrement les sports de plein air comme le canyonning. Trois prix pour la communication Le comité départemental du tourisme vient de recevoir trois prix pour ses campagnes de communication. L’opération « Passez en mode basque », menée en avril dernier sur le parvis de la Défense, à Paris, et durant laquelle les passants étaient invités à entrer dans un cube pour y découvrir le Pays basque, a été doublement primée. Elle a reçu le 1er prix des Trophées de la com. Sud-Ouest dans la catégorie « événementiel-relations publiques », ainsi que le 1er prix des Trophées de la communication dans la catégorie « meilleure action de communication sur un thème précis réalisée par un organisme public ». Ces mêmes Trophées de la communication ont également primé la promotion de la destination Béarn- Pyrénées lors du Tour de France, dans la catégorie « meilleure action de communication événementielle réalisée par un organisme public ». BÉARNAIS, GASCON, OCCITAN GRAPHIE FÉBUSIENNE Tourìsmę e alebats  : las Pirenées-Atlantiques plâ plaçades Qu’éy ûe beroye escadude qui-s pot encoère amelhoura. Dap 206 estructures ou equipaméns qui-s pòdin prebàlę de la mèrque naciounau Tourisme & Handicap, las Pirenées- Atlantiques que-s troben à la tresau place deus departaméns de France p’ou noùmbrę d’establiméns touristics de boû passadé. Aquéste mèrque naciounau, badude en 2001, que garantéch l’arcoélh e l’aysè enta tout alebat deu cos, deu cap, deus oélhs ou de las auréhes. Lou departamén que coumpte doungues 50 oustaus, 17 locs e musés, 29 lòdyęs mublats e crampes d’òstę e tabé 25 equipaméns de lésę, touts hèyts enta recébę las pratiques alebades. Sus lou soû sìtę enternèt deu coumitat departamentau deu tourìsmę que y soun touts lous equipaméns estampilhats de las Pirenées- Atlantiques. Que y soun tabé las assouciacioûs especialisades, coum la de Valentin-Haüy entaus abùgles e lùscous, la Maison des sourds, l’assouciacioû des Paralysés de France. Mercés au soû coumitat deu tourìsmę, lou Departamén qu’encouradye e que sustién l’estampilhàdyę de las estructures touristiques qui-s at bòlin ha. En 2016 qu’a aydat à da 35 nabères mèrques Tourisme & Handicap. www.tourisme64.com Tourisme et handicap  : le 64 bien classé Avec 206 structures ou équipements qui bénéficient de la marque nationale Tourisme & Handicap, les Pyrénées-Atlantiques se classent en troisième position des départements de France en nombre d’établissements touristiques accessibles. Le comité départemental du tourisme recense tous ces équipements sur son site Internet. Par ailleurs, il encourage et soutient la labellisation des structures touristiques qui se portent candidates. En 2016, il a ainsi accompagné l’obtention de 35 nouvelles marques Tourisme & Handicap. 64/LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES/www.le64.fr 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :