[64] Pyrénées Atlantiques le mag n°72 oct/nov/déc 2016
[64] Pyrénées Atlantiques le mag n°72 oct/nov/déc 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°72 de oct/nov/déc 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : on investit pour l'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ÇA BOUGE EN P.A ! LES DERNIERS ÉCLATS CULTURELS DE DONOSTIA/SAN SEBASTIÁN 2016, UNE PIÈCE QUI N’EST PAS QUE DE THÉÂTRE, DES SOINS ET DES AIDES À DOMICILE MIEUX COOR- DONNÉS, UNE AIRE DE COVOITURAGE LONGTEMPS ATTENDUE… VOICI 14 BONNES NOUVELLES POUR TOUS LES HABITANTS. 6 Retrouvez toute notre actualité sur www.le64.fr THÉÂTRE L’EGALITE DES SEXES MISE EN PIECE Joëlle Aguiriano et Maria Aguirre. « [In]classables » met à mal les idées reçues. (Photo Martine Elise) Deux comédiennes décident d’écrire une pièce consacrée à la place des femmes dans notre société. Tel est le point de départ d’[In]classables !, création de la compagnie L’Auberge espagnole qui sera jouée pour la première fois à Pau les 25, 26 et 27 novembre sur la scène de l’espace Dantza. Au-delà du plaisir que procure l’œuvre artistique, c’est à une vaste réflexion sur l’égalité des sexes et sur la place de la femme dans la société que les deux auteurs, Joëlle Aguiriano et Sébastien Riguet, convient le public. Quels sont nos préjugés sur le sujet ? Et que signifie être une femme dans un monde moderne où il lui est demandé tout et son contraire ? D’avoir une activité professionnelle mais d’être mère au foyer, d’être coquette mais discrète, autonome mais docile… Femme engagée, auteur et comédienne formée au cours Florent, Joëlle Aguiriano partage avec Maria Aguirre la distribution d’[In] classables ! « La scène est là pour poser toutes les questions, les tordre et tenter de trouver l’ironie de tout cela. Car ce sujet ne peut être traité que dans la légèreté sous peine d’être accusé de dramatiser et de manquer d’humour », écrit-elle dans ses notes d’intention. La pièce est notamment coproduite par la Délégation 64 aux droits des femmes et à l’égalité. Mais [In]classables ! traite aussi de la création artistique au sens large, avec ses doutes, ses interrogations, ses impasses et ses chemins entrevus. Soutenue par le Département, la compagnie de L’Auberge espagnole propose par ailleurs des actions de médiation culturelle auprès des établissements scolaires. On peut voir [In]classables ! dès l’âge de 12 ans. www.cie-laubergeespagnole.fr n ENSEIGNEMENT Plus d’élèves pour l’euskara L’enseignement de la langue basque progresse, selon l’Office public de la langue basque et de l’académie de Bordeaux. Dans le premier degré, six nouveaux sites d’enseignement bilingue ont ouvert à la rentrée. Lors de la dernière année scolaire, on y comptait près de 10 000 élèves qui apprenaient l’euskara, soit 40% environ des effectifs publics et privés. Ce taux était de 17% pour les collèges et de 9% pour les lycées. Entre 2004 et 2015, le nombre d’enfants « immergés » en ikastola a bondi de 72% pour atteindre 2 400 élèves. Ces chiffres sont cependant insuffisants pour maintenir à l’avenir un taux de locuteurs qui s’établit aujourd’hui à 22% des habitantsde la zone bascophone française. SOLIDARITÉ « Signé papa » à la prison L’an dernier, le livre Beau jour tout blanc était offert aux familles du 64 accueillant la naissance ou l’adoption d’un enfant. Edité par le Département d’après un projet mené par la compagnie Smala Bleu Théâtre, cet ouvrage de créations en papier blanc était réalisé par des pères incarcérés. Jusqu’au 3 décembre, la maison d’arrêt de Pau affiche sur ses murs extérieurs une sélection de 11 tirages de ces œuvres de détenus, ce qui constitue une première en France. L’exposition s’appelle « Signé papa ».
ÉDUCATION LOISIRS DSS 2016  : beautés finales Il est encore temps de profiter de la programmation de Donostia/San Sebatián 2016, capitale européenne de la culture. Le Département 64 est partenaire d’événements labellisés DSS 2106. L’année avait d’ailleurs commencé avec le concert des polyphonies béarnaises de la Novem en janvier dernier en Euskadi, tandis que l’artiste palois Alain Laborde était invité à présenter les sculptures de son exposition Poissons d’argent. Ce n’est donc pas fini. Le théâtre Victoria-Eugenia accueille ce 27 novembre Maite K, création de l’auteur basque Pier-Paul Berzaitz. Mêlant chant, musique, danse et création numérique, Maite K évoque la vie de cinq femmes qui ont marqué l’histoire du Pays basque par leur engagement. Il s’agit d’une création franco-espagnole. En guise de feu d’artifice final illuminant la présence des La danseuse et chorégraphe Jone San Martin. (photo DSS2016) 64/LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES/www.le64.fr L’ÉCOLOGIE REVIENT À L’ÉCOLE L’Eco-parlement des jeunes rouvre ses portes à plus de 300 élèves tout au long de l’année scolaire. Une douzaine de classes d’écoles primaires, collèges et lycées de tout le département y participent sur la base du volontariat. Le principe  : sensibiliser et éduquer les élèves aux thématiques environnementales de leur choix et faciliter l’implication de chacun dans des actions locales concrètes, le tout dans une dynamique d’échanges et de concertation. Quatre rendezvous sont prévus dès octobre à Orthez, Saint-Palais (deux fois) et Sauveterre-de-Béarn, respectivement sur le gaspillage alimentaire, le tri et recyclage des emballages, la biodiversité, les cours d’eau. Les jeunes y rencontreront professionnels, associations et structures spécialisées. Pyrénées-Atlantiques dans l’agenda de DSS 2016, c’est l’orchestre de Pau et des pays de l’Adour, placé sous la direction de Fayçal Karoui, qui se produira le 3 décembre sur la scène de l’orchestre symphonique d’Euskadi. Ravel, Mendelssohn et Sibelius seront au programme. Enfin, l’exposition Itsas Begia sera accrochée à l’Aquarium de San Sebastián à partir du 15 décembre. Ce travail sur la pêche basque traditionnelle retrace l’histoire maritime commune aux deux pays. Si les artistes des Pyrénées-Atlantiques sont invités à traverser la frontière, la réciproque est de mise. Le 4 novembre à Pau, la scène d’Espaces Pluriels accueille Jone San Martin. Née à San Sebastián, la danseuse et chorégraphe, partenaire de 20 ans de William Forsythe, présentera sa création Legitimo/Rezo. Un événement. n VILLAGES C’est qui les plus beaux ? Et de cinq pour les Pyrénées- Atlantiques. Après Ainhoa, La Bastide-Clairence, Navarrenx et Sare, c’est Saint-Jean-Pied-de- Port qui a décroché, cet été, le très convoité label de « Plus beau village de France ». Donibane Garazi a été notamment remarqué pour sa porte Saint-Jacques classée au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco. En France, 154 communes jouissent de cette distinction qui vise davantage à promouvoir la vie véritable de ces villages qu’à les sanctuariser. FESTIVAL acces)s (se frotte aux frontières Le festival acces)s (se frotte aux frontières. Toutes  : géographiques, sociales, technologiques, artistiques. D’où l’intitulé de cette édition 2016, « Frontières & projections ». C’est un double départ qui est donné le 12 octobre au Bel Ordinaire, à Billère  : celui de l’exposition gratuite qui s’y tient jusqu’au 10 décembre, et celui d’une programmation de concerts, projections, conférences, performances et événements disséminés dans l’agglomération paloise jusqu’au 16 octobre. Unique dans toute la Nouvelle Aquitaine, le festival acces)s (met en perspective et confronte création contemporaine et cultures numériques. http://acces-s.org 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :