[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°197 octobre 2019
[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°197 octobre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°197 de octobre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Puy-de-Dôme

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : une vision d'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
ÉDITO SOMMAIRE 2-3 RETOUR SUR IMAGES 4 ÉDITO/SOMMAIRE 5-9 DOSSIER AGRICULTURE 10 TRANSITION ÉCOLOGIQUE 11 ENVIRONNEMENT 12-13 CHAÎNE DES PUYS 14-15 SOCIAL 16 SDIS 17-19 TERRITOIRES 20-21 CULTURE 22-23 AGENDA-SORTIES 24 PORTRAIT 25 BLOC-NOTES 26-27 EXPRESSION DES GROUPES POLITIQUES En couverture Photo de Henri Derus. Puy-de-Dôme en mouvement n°196 Magazine du Conseil départemental Hôtel du Département – Service communication 24, rue Saint-Esprit – 63033 Clermont-Ferrand Cedex 1 Tél.  : 04 73 42 23 16 – Fax  : 04 73 42 23 62 www.puy-de-dome.fr Directeur de la publication  : Jean-Yves Gouttebel Rédactrices en chef  : Carole Berioux, Stéphanie Caille Rédaction  : Thibault Teisserenc, Laurence Rapp, Baptiste Désorme, Thomas Gatherias, Julie Jarlier, Bérangère Monraisse, Emilie Landry, avec le concours des services du Conseil départemental. Photographies  : Jodie Way, Henri Derus, Valentin Uta, Pierre Soissons, Harold Aton, Chopchopcom.fr, Mickaël Mussard, Lili label compagnie, CieL.A.C - Cie Nosferatu - Théâtre des Chardons La Poste, Pictures Fabryc SDIS du Puy-de-Dôme, services du Conseil départemental. Impression  : Roto Aisne Maquette et réalisation  : Médiafix (www.mediafix.net) Diffusion  : Mediapost – Tirage  : 339 000 exemplaires – Dépôt légal  : à parution ISSN  : 1158-0720. Puy-de-Dôme en mouvement est imprimé sur du papier recyclé. 4 — 197 Édito Jean-Yves Gouttebel Président du Conseil départemental Vice-Président de l’Assemblée des Départements de France
Selon l’Organisation des Nations Unies, la population mondiale devrait atteindre 9,7 milliards d’individus en 2050 contre 7,7 milliards aujourd’hui. Pour que tout le monde puisse se nourrir en 2050, il faudra alors augmenter la production agricole de 70%. Investir dans l’agriculture est donc crucial mais des systèmes durables de production sont nécessaires car les solutions qui ont permis d’augmenter cette productivité au XXe siècle montrent actuellement leurs limites. Le défi qui nous attend est protéiforme  : produire davantage, produire mieux afin d’assurer une alimentation de qualité et produire tout en respectant l’environnement. Conscient des changements que nous devons mener collectivement, le Conseil départemental soutient activement, depuis plus de 10 ans, l’agriculture puydômoise à travers une politique basée sur le respect de l’environnement, qui allie proximité, solidarité et innovation. Elle s’articule autour de cinq grandes orientations  : > contribuer à la viabilité économique des exploitations, > maintenir l’agriculture et son ancrage territorial, > gérer et préserver les espaces agricoles, > favoriser le développement des productions locales de qualité, > développer et promouvoir les circuits alimentaires de proximité. Être présent aux côtés des agriculteurs signifie également les soutenir en situation de crise agricole ou d’aléas climatiques. Depuis plusieurs mois, la sécheresse touche une grande partie de la France et notre département n’est pas épargné. C’est pourquoi le Conseil départemental a décidé, en 2017, de pérenniser le dispositif de soutien à DOSSIER Soutenir une agriculture respectueuse et protéger notre ressource en eau l’implantation de cultures dérobées permettant ainsi la mise à disposition gratuite de fourrage local aux agriculteurs puydômois qui en ont besoin. Parallèlement, la sécheresse que nous subissons exerce une pression encore plus forte sur notre ressource en eau. Les effets du changement climatique sur les ressources et l’accès à l’eau sont multiples. Les périodes de sécheresse et les épisodes de fortes précipitations sont un facteur d’érosion des sols et de dispersion des polluants dans les nappes souterraines. Depuis plusieurs mois, l’approvisionnement et la distribution en eau potable dans le Puy-de-Dôme se sont fortement dégradés obligeant la Préfecture à mettre en place des restrictions de l’usage de l’eau. L’adaptation des services de l’eau et de l’assainissement – préservation de la ressource, gestion des eaux pluviales et des zones humides – est donc un enjeu capital, que le Département a pris en compte et intégré dans toutes ses politiques en matière d’environnement. Mais nous souhaitons aller encore plus loin en lançant, dès le mois de novembre, une démarche visant à la création d’un syndicat départemental de l’eau. En concertation avec l’ensemble des élus et des acteurs de ce secteur, sa finalité sera d’assurer les opérations d’interconnexion des réseaux d’eau potable afin qu’il y ait égalité d’accès sur tout le territoire car ce n’est plus le cas actuellement. Garantir une meilleure qualité de vie aux Puydômois, telle est l’ambition du Conseil départemental. Mais les changements viendront également de nos choix de consommation et de nos comportements. 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :