[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°196 septembre 2019
[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°196 septembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°196 de septembre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Puy-de-Dôme

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : bonne renrtée dans les collèges.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 — 196 DOSSIER Enseignement bilingue et biculturel Le type d’établissement que souhaite créer le Conseil départemental se caractérisera par l’accueil de sections internationales. Celles-ci se distinguent des dispositifs binationaux et des sections européennes par un enseignement bilingue et biculturel, où l’on va bien plus loin que l’apprentissage de la langue, en intégrant littérature, histoire, géographie selon la méthode et le programme du pays étudié. Leur mise en place relève du ministère de l’Education nationale qui élabore leurs programmes en coopération avec des pays partenaires. 240 internats de nouvelle génération vont être créés d’ici 2022, en France. CONTACT Rectorat d’académie Tél.  : 04 73 99 30 00 Grand projet Un futur établissement international Le Conseil départemental a lancé un appel à manifestation d’intérêt auprès des collectivités du Puy-de-Dôme pour créer ou muter un établissement scolaire existant en futur établissement international. Vers l’internat du XXI e siècle Vie scolaire Le ministère de l’Education nationale annonce la création de 240 internats nouvelle génération en France d’ici 2022. Faire des internats un levier de justice sociale et de dynamisme des territoires. Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education a présenté, début juillet, un nouveau plan pour développer ce mode d’accueil en établissement. Celui-ci est inspiré des conclusions du rapport élaboré par Jean-Yves Gouttebel, président du Conseil départemental, à la demande du Gouvernement. 240 équipements de nouvelle génération vont être créés d’ici 2022, en France. Il s’agit d’un projet mûri depuis plusieurs années. Constatant une offre limitée en matière d’enseignement international sur le territoire et un potentiel de demande important, le Conseil départemental a décidé de lancer un appel à manifestation d’intérêt visant à faire émerger des partenaires locaux volontaires pour mettre en place un établissement scolaire international. Pour réussir, un projet de cette envergure doit être porté collectivement avec tous les acteurs. L’appel à manifestation d’intérêt s’adresse à toutes les collectivités ou groupement de collectivités du Puy-de-Dôme. Il a été lancé cet été pour une pré-sélection des candidats en décembre. Après une phase de dialogue et d’analyse, le projet retenu sera dévoilé en mai 2020. Cette future structure devra répondre à un certain nombre de critères  : la localisation dans ou proche d’une agglomération et au sein d’un tissu économique local à vocation internationale, permettre aux élèves une continuité scolaire du collège au lycée ou encore disposer d’une offre d’hébergement adaptée et attractive. La mixité sociale figure également parmi les principaux objectifs de ce projet. CONTACT Direction des collèges Sébastien Lapalus - Tél.  : 04 73 42 12 43 Ils permettront d’accueillir 13 000 nouveaux élèves qui bénéficieront d’un accompagnement renforcé et d’un véritable projet éducatif. Ces nouveaux internats seront répartis en 3 catégories  : ◗ les résidences à thème, développées pour accueillir les élèves dans les collèges des zones rurales et de montagne, elles se spécialiseront dans des domaines porteurs comme le sport, l’environnement ou le numérique ; ◗ les internats d’excellence seront relancés pour les jeunes de l’éducation prioritaire et seront pourvus d’une offre pédagogique et éducative ambitieuse ; ◗ les internats des campus pro seront destinés à développer l’attractivité des voies professionnelles.
Le jour où j'ai tué Suzy Violences scolaires La compagnie de théâtre Lili Label intervient dans les collèges et les lycées pour engager le débat sur les violences et le harcèlement à l’école. Portail numérique L’ENT fait peau neuve Suite à un changement d’opérateur, l’Espace numérique de travail des collèges publics évolue. Alors que l’Espace numérique de travail (ENT) existe depuis plus de dix ans, les élèves, leurs parents et les professeurs vont découvrir une nouvelle version de cet outil devenu aujourd’hui indispensable. A la faveur d’un nouveau marché, c’est l’opérateur Kosmos qui a été choisi par la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour équiper tous les lycées généraux, d’enseignement agricole ainsi que tous les collèges publics des départements du Puy-de-Dôme, de l’Allier, du Cantal, de la Haute-Loire, de la Savoie et de l’Isère. Les élèves pensaient assister à une conférence sur la Deuxième Guerre mondiale animée par des intervenants extérieurs. A priori, rien d’exceptionnel, sauf que ça ne va pas se passer comme prévu. Au fur et à mesure de leur démonstration, Eva et Jules, les intervenants, en fait des acteurs de Lili Label Compagnie, font part de « souvenirs » terribles quand ils étaient plus jeunes. Moment poignant, Eva avoue avoir fait partie d’une bande de harceleurs qui a poussé une camarade au suicide. « Cette intervention théâtrale dans les collèges, Le jour où j’ai tué Suzy, est très touchante pour les adolescents confirme son auteur, Françoise Glière. Les souvenirs d’Eva ramènent les élèves à leur quotidien, à des situations qu’ils peuvent avoir vécues. » Un électrochoc qui permet d’amener le débat  : « quand on créé des émotions, ça fait bouger les choses », souligne Françoise Glière. A chaque représentation, réalisée dans les collèges (à partir de la 5 e) et dans les lycées, la parole se libère, les adolescents se confient, parlent des violences qui font souvent partie de leur quotidien. Des temps en petits groupes sont systématiquement organisés, une semaine après la pièce, pour poursuivre cet échange entre les élèves. Le jour où j’ai tué Suzy fait partie d’un projet artistique* plus vaste intitulé Le silence de Janis, mené par Lili Label Compagnie pour amener le sujet des violences scolaires avec les élèves, mais aussi avec le corps enseignant. Cette initiative est soutenue par le Laboratoire d’innovation territoriale du Conseil départemental dans le but de favoriser le « vivre ensemble » au sein des établissements et d’améliorer le bien-être des élèves pendant cette période délicate qu’est l’adolescence. *soutenu par la DRAC, la Région, la Direction académique à l’action culturelle, le Département et la Ville de Clermont-Ferrand Plus moderne et davantage axé sur le web, ce nouvel ENT propose une meilleure ergonomie et une interface compatible avec les supports nomades comme les smartphones ou les tablettes. Ses utilisateurs retrouveront bien sûr les fonctions traditionnelles  : la messagerie, les absences des professeurs, les groupes de travail, les ressources documentaires… Cet ENT inclut également des portails dédiés pour les établissements scolaires et le Conseil départemental afin de diffuser de l’information institutionnelle et événementielle. Le nouvel ENT a été réalisé en collaboration avec les académies de Clermont-Ferrand, Lyon et Grenoble. Les acteurs interviennent dans les salles de cours. CONTACT Laboratoire d’innovation territoriale Aude van Haeringen Tél.  : 04 73 42 25 01 CONTACT Direction des collèges Isabelle Dequiedt Tél.  : 04 73 42 02 45 DOSSIER Conférence Dans le cadre de ce projet, une conférence « regards croisés » sur les violences scolaires sera organisée courant novembre à la Maison de l’habitat en présence d’artistes, d’universitaires, d’enseignants, de collectivités et d’institutions culturelles. Entrée libre. 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :