[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°195 jui/aoû 2019
[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°195 jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°195 de jui/aoû 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Puy-de-Dôme

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,1 Mo

  • Dans ce numéro : vive l'été !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Catherine Guillot Suivez la guide ! Guide conférencière chevronnée, Catherine Guillot connaît le puy de Dôme comme sa poche. Vous croyez tout savoir sur le site ? Elle aura toujours une anecdote pour vous surprendre. « Est-ce que les volcans vont se réveiller un jour ? » Voilà sans doute la question qui revient le plus souvent lors des visites qu’anime Catherine Guillot. Ça tombe bien, les questions, cette assoiffée de connaissances adore ça. Et c’est peut-être pour cette raison qu’elle est devenue guide conférencière. « On ne peut pas exercer longtemps ce métier sans être d’un naturel curieux mais aussi quelque peu passionné », affirme cette professionnelle qui arpente le géant de la Chaîne des Puys depuis près de 15 ans. Et de la passion, elle en a ! Surtout pour sa région, où elle est vite revenue après ses années d’études en histoire de l’art à l’Ecole du Louvre et où son profil touche à tout et éclectique a vite plu aux acteurs touristiques locaux. Aujourd’hui, Catherine Guillot fait des visites guidées au musée de la Céramique à Lezoux, dans plusieurs sites des Monuments nationaux (châteaux de Villeneuve-Lembron et de Haulteribe, entre autres), au musée d’art moderne Roger-Quilliot et avec l’office de tourisme de Clermont-Ferrand où, avec le collectif Les Catherines, elle propose des visites de la ville anglées « street art ». Mais le site qui lui donne le plus de travail reste le puy de Dôme pour lequel elle confesse « avoir un attachement très fort ». Avec ses 5 collègues, Marion Arribart, Karinne Demure, Grazia Magurano, Colette Mignard et Vincent Thirolle, elle anime pendant toute la saison plusieurs visites, A la découverte du puy de Dôme, Le temple de Mercure, Sciences et météo au 24 — 195 sommet, Lecture de paysages... Sur ce sujet, elle est intarissable  : « c’est quelque chose de plus grand que nous. Là-haut, nous avons un véritable livre ouvert qui nous emmène dans un voyage dans le temps. » Dans le passé avec une vue unique sur le haut lieu tectonique de la Chaîne des Puys - faille de Limagne. Un témoignage précieux de l’histoire de la Terre et des hommes qui ont vu naître ces volcans, modelé ces paysages et ont fait du sommet un lieu sacré. Dans le présent avec l’aménagement du site et l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Enfin dans l’avenir avec les études et expériences scientifiques qui se déroulent au sommet, à l’Observatoire de physique du globe. « Le puy de Dôme a fait l’objet d’une radiographie complète et saviez-vous que même la Nasa mène des études sur cet endroit pour mieux appréhender la morphologie des planètes Mars et Mercure. » SE SENTIR INVESTI Pour bien maîtriser son sujet, Catherine Guillot reconnaît passer beaucoup de temps à se documenter et se former. Mais la connaissance ne fait pas tout. Un bon guide, c’est aussi quelqu’un animé par le partage et la transmission. « Il faut avoir l’envie, martèle-t-elle. Chaque visite est différente, c’est au guide à s’adapter à son public et non pas l’inverse. On est là pour apporter Les Puydomois ont du talent un certain regard et même un peu plus. Quand on connaît un bien, on a tendance à s’en sentir investi. On le respecte plus et on souhaite le protéger. » Depuis l’inscription de la Chaîne des Puys - faille de Limagne, Catherine Guillot a senti une évolution dans la nature du public. Les visiteurs sont souvent plus avertis et avides de connaissances. Ce qui donne lieu, parfois, à de longues parties de questions réponses. Un moment qu’elle affectionne et où elle avoue être rarement prise en défaut. Alors, si vous voulez savoir si les volcans se réveilleront un jour, n’hésitez plus, montez au puy de Dôme et suivez la guide ! INFOS PRATIQUES Retrouvez tout le programme des animations gratuites au puy de Dôme et dans la Chaîne des Puys en page 9 24
... et les tomates Depuis qu’il cultive quelques plants de tomates au fond de son jardin, le Puydômois n’achète plus de tomates dans le commerce car il ne les trouve pas aussi goûteuses que les siennes. Du coup, il ne consomme des tomates que durant la saison des tomates… c’est-à-dire du début de l’été jusqu’aux premières gelées. Bien conscient que tout le monde n’a pas la chance de pouvoir produire ses propres tomates, le Puydômois n’en appelle pas moins ses concitoyens à l’imiter en ne consommant des tomates que pendant la saison naturelle de leur culture sous nos climats. Leur portefeuille et la planète y trouveront leur compte et le débat qui a fait jour récemment sur l’opportunité (ou non) de labelliser « bio » des tomates désaisonnalisées produites sans engrais chimiques ni pesticides sous serres chauffées au fioul, sera tranché… Odile Saugues chevalier de la Légion d’honneur Ancienne députée de Clermont-Ferrand, Odile Saugues a reçu, mardi 28 mai, la médaille de chevalier de la Légion d’honneur des mains de Jean-Yves Gouttebel. A cette occasion, le président du Conseil départemental a tenu à saluer « les 35 ans d’engagement politique de cette femme de caractère, profondément humaniste ». Odile Saugues a été l’une des premières femmes élues au Conseil général, en 1982, avant d’être députée pendant quatre mandats, de 1997 à 2017. Visite de Delphine Batho Rencontre avec des investisseurs chinois BLOC-NOTES Delphine Batho, ancienne ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, était en visite dans le Puy-de- Dôme, vendredi 21 juin. A cette occasion, elle a été reçue au Conseil départemental par le président Jean-Yves Gouttebel qui lui a rappelé son rôle déterminant pour l’aboutissement du projet d’inscription de la Chaîne des Puys – faille de Limagne sur la Liste du patrimoine mondial de l’humanité. Leader dans la production des équipements de trampolines en Chine, l’entrepreneur Ling TAO a choisi de s’installer dans le Puy-de-Dôme pour commercialiser ses produits en France et en Europe. Une coentreprise sous l’appellation Taoling Europe a donc été créée avec un fabricant puydômois de serres de jardin. La plateforme logistique et de redistribution permettant la commercialisation en direct des trampolines s’installera dans les prochaines semaines au sein de la ZAC La Varenne à Thiers. Dans le cadre de cette installation, l’entrepreneur chinois a été reçu au Conseil départemental par Jean-Yves Gouttebel qui lui a fait part de son intérêt pour cet important projet économique. Service national universel Le Puy-de-Dôme fait partie des 13 départements à expérimenter le Service national universel (SNU). C’est dans ce cadre que 140 jeunes volontaires venus de toute la France ont effectué, en juin à Orcines, un premier séjour de cohésion axé sur la découverte de l’engagement et le développement durable. Plusieurs activités étaient prévues au programme, notamment un trek dans la Chaîne des Puys. Les jeunes ont également visité l’Hôtel du Département et découvert le fonctionnement de la collectivité. 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :