[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°193 mai 2019
[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°193 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°193 de mai 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Puy-de-Dôme

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,0 Mo

  • Dans ce numéro : l'enfant, une priorité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 — 193 DOSSIER Quelques chiffres 922 enfants sont confiés au Conseil départemental. Entre 2011 et 2017, le nombre d’informations préoccupantes émises sur des enfants en danger, ou en risque de l’être, a augmenté de 32,8% dans le Puy-de-Dôme. 2% des enfants Puydômois bénéficient d’une mesure d’aide sociale à l’enfance. Le budget 2019 de la politique de prévention et de protection de l’enfance s’élève à 62,8 M € CONTACT Direction de la Protection de l’enfance Martine Labreveux Tél.  : 04 73 42 21 59 Protection de l’enfance Une priorité  : le bien-être de l’enfant Collectivité chef de file pour la protection de l’enfance, le Conseil départemental vient d’adopter son nouveau schéma pour la période 2019 – 2023. Dans un contexte de forte augmentation du nombre de mineurs pris en charge par son service de l’Aide sociale à l’enfance (ASE), cette nouvelle feuille de route réaffirme, en trois axes, l’engagement du Département pour la sécurité et le bien-être de l’enfant en le plaçant au cœur de sa politique sociale. Axe 1  : Préparer la naissance et accueillir l’enfant L’accent va être mis sur la prévention et l’accompagnement des familles, notamment les plus vulnérables, qui rencontrent des difficultés dans les premières années de la vie de l’enfant. Cette politique de soutien aux parents en difficulté pour leur donner les moyens d’élever leurs enfants dans les meilleures conditions permettra d’éviter, à terme, plusieurs mesures d’accompagnement judiciaire. Cette orientation va se traduire par le financement de lieux d’accueil parents-enfants et par un accompagnement précoce des sages-femmes auprès des femmes enceintes. Axe 2  : Faire évoluer le parcours de l’enfant jusqu’à sa majorité Une nouvelle commission pluridisciplinaire et pluriinstitutionnelle vient d’être créée. Elle est chargée d’examiner et de rendre des avis en ce qui concerne le placement, l’orientation et le suivi des enfants confiés au Conseil départemental. Autre priorité  : le développement de l’accueil familial pour les enfants placés. Cette solution permet un accompagnement individualisé et dans certains cas plus stable et un meilleur développement psychologique de l’enfant, notamment pour les moins de trois ans. Depuis fin 2017, le Conseil départemental a
engagé une campagne d’information et de recrutement d’assistants familiaux afin d’encourager les vocations. Axe 3  : Travailler ensemble au service de l’enfant Plusieurs professionnels interviennent auprès des enfants relevant de l’Aide sociale à l’enfance  : éducateurs, pédopsychiatres, juges… Dans le but de rendre leurs actions plus efficientes, la coordination entre tous ces acteurs va être renforcée. Le Centre départemental de l’enfance et de la famille à Chamalières (cf. double page suivante) va voir ses missions réaffirmées en tant que plate-forme d’accueil en urgence, d’observation, d’évaluation et d’orientation des enfants. Prise en charge des Mineurs non accompagnés Les Départements sont chargés de l’accueil, de la mise à l’abri et de l’évaluation de la minorité des Mineurs non accompagnés (MNA), des jeunes de moins de 18 ans n’ayant pas la nationalité française et privés temporairement ou définitivement de la protection de leur famille. Dans le Puy-de-Dôme, le Conseil départemental prend en charge 615 MNA. Le Schéma de protection de l’enfance a pour objectif de réduire au maximum les délais de traitement et d’évaluation des jeunes accueillis sur le territoire, de diversifier les modes d’accueil en partenariat avec les associations (Anef, adepape, Ce Cler, Corum St-Jean et FjT Thiers) et d’expérimenter l’accueil en familles citoyennes. Des parcours d’intégrations sont également prévus pour accompagner ces jeunes, au même titre que d’autres mineurs, jusqu’à leur majorité. Instance décisionnelle Une commission pluridisciplinaire au poste de pilotage Une nouvelle commission pluridisciplinaire a été créée pour veiller à offrir un parcours cohérent et sans heurts aux enfants placés. Un enfant placé a besoin de stabilité. Afin que son parcours soit le plus cohérent possible, le Conseil départemental a créé une nouvelle commission qui sera chargée d’examiner et de rendre des avis sur l’accompagnement, l’orientation et le suivi des enfants confiés au Conseil départemental. Elle sera composée de différents acteurs de la protection de l’enfance (agent de l’Aide sociale à l’enfance, médecin, psychologue, magistrat du siège ou du Parquet...) et, nouveauté, de conseillers départementaux. La nouvelle commission est présidée par Pierre Danel, conseiller départemental délégué au développement du placement en familles des enfants confiés à l’ASE et président du CDEF. 922 enfants sont confiés au Conseil départemental. DOSSIER Parole d’élu Alexandre Pourchon Vice-président chargé des solidarités sociales et de l’autonomie des personnes. « L’un des enjeux majeurs de ce nouveau schéma est de faire que les enfants placés dont il nous incombe la prise en charge, se voient garantir, par les actions dont nous avons la responsabilité, un parcours le plus stable et le plus structurant possible. Pour cela, nous voulons notamment agir pour que les procédures administratives et les contraintes légales autour de leur prise en charge, qui sont souvent vécues comme des cassures pour ces jeunes, deviennent, à leur égard, le plus neutre possible. Nous nous devons, aujourd’hui, de trouver des solutions nouvelles en matière d’accueil, d’hébergement et d’accompagnement de ces jeunes car les outils existants ne suffisent plus à répondre à des besoins en constante évolution. Ce qui, de fait, va nous obliger à adapter nos finances, et notre façon de fonctionner avec l’ensemble des acteurs de l’enfance du département. Ce défi de la protection de l’enfance est avant tout celui de notre avenir et de l’avenir de nos territoires. » 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :