[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°192 avril 2019
[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°192 avril 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°192 de avril 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Puy-de-Dôme

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 11,2 Mo

  • Dans ce numéro : l'appel de la nature.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Pierre Chouvy et Jérôme Chataing Des meuniers qui ne dorment pas Depuis le mois de novembre, Pierre Chouvy et Jérôme Chataing ont repris le moulin de la Ribeyre à Cournon-d’Auvergne. Après 110 ans d’activité et avoir vu passer quatre générations de meuniers, le moulin de la Ribeyre a bien failli fermer ses portes. L’ancien propriétaire Bernard Meyzonnier, petit-fils du fondateur, ne trouvait pas de repreneur avant de partir à la retraite. « Chaque fois que je venais le livrer, il me disait qu’il n’allait pas tarder à fermer, se souvient Pierre Chouvy, céréalier à Chas et principal fournisseur du moulin, ça me faisait vraiment mal au cœur. Avec ses vieilles machines et ses planchers patinés, cet atelier a vraiment une âme. Alors, la fois où il m’a dit que c’était vraiment fini, qu’il n’y aurait pas de repreneur, j’ai eu le déclic. » Pierre Chouvy embarque dans l’aventure son beaufrère, Jérôme Chataing. A 28 ans, ce jeune plâtrier voulait changer d’activité et, surtout, être autonome. L’affaire devient donc familiale  : Pierre Chouvy continue de s’occuper de l’exploitation céréalière et de la partie commerciale, Jérôme Chataing s’occupe du moulin. Sous la houlette de Bernard Meyzonnier, il apprend l’art exigeant de faire une farine de qualité. Un métier qui fait avant tout appel aux sens. Au moulin de la Ribeyre, l’électronique se limite au moteur électrique qui entraîne un entrelacs invraisemblable de courroies sur les trois étages du bâtiment. Ici, il faut savoir écouter les machines, sentir, toucher le produit. « Nous faisons une farine pure, avec une grande exigence de qualité, souligne Jérôme Chataing. Bernard était très réputé comme meunier, il me dit toujours  : les grands moulins écrasent du blé, nous, on fait de la farine. » BLÉS DE FORCE Alors, il ne faut pas mégoter  : les machines ne tournent jamais trop vite pour éviter l’échauffement des moutures et les farines sont vendues sans aucun additif ni améliorant. « Les farines industrielles peuvent en contenir plus de 10 différents pour gommer leurs défauts mais aussi accélérer le travail en boulangerie et donner des produits plus standardisés », sourit le nouveau meunier La matière première est exclusivement fournie par l’exploitation céréalière de Pierre Chouvy. Les grains travaillés proviennent de variétés anciennes, comme le courtot ou le grain d’or. Des blés dits « de force » pour obtenir les meilleures farines possibles. « Je travaille en agriculture raisonnée, précise Pierre Chouvy, les traitements sont limités au strict minimum, les terres sont enrichies avec du compost, et je n’utilise pas d’insecticide pour le stockage. » Le moulin permet aussi de mieux valoriser la production. Les deux associés comptent d’ailleurs jouer à fond la carte locale. Ils commercialisent leurs farines (de la T45 à la farine complète) à des boulangeries et des pizzérias aux alentours et sont ouverts aux particuliers. Le moulin pourrait également rejoindre le réseau Agrilocal 63 (animé par le Conseil départemental) pour fournir les restaurants des établissements publics (collèges, lycées, EHPAD…). Et la reprise du moulin n’est qu’un début. Pierre et Jérôme voient loin. A terme, ils envisagent de produire sur place des huiles de colza et de tournesol (issus, bien sûr, de leur exploitation), de créer un atelier pour faire des pâtes et, pourquoi pas, d’ouvrir une épicerie locale. Les Puydomois ont du talent Nouvelle Rubrique Retrouvez désormais, dans chaque numéro du magazine Puy-de-Dôme en mouvement le portrait d’un Puydômois qui se distingue par son talent, son savoir-faire, son travail, son parcours, son esprit d’équipe ou d’initiative... En somme un Puydômois qui transmet des valeurs positives et donne un bon exemple aux jeunes générations ainsi qu’une belle image de notre territoire. MOULIN DE LA RIBEYRE Quartier de la Ribeyre Cournon-d’Auvergne Tél.  : 04 73 84 49 31 Moulin de la Ribeyre Jérôme Chataing et Pierre Chouvy veulent jouer à fond la carte locale. 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :