[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°188 oct/nov 2018
[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°188 oct/nov 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°188 de oct/nov 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Puy-de-Dôme

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : une agriculture d'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
TERRITOIRES Sivom du Charlet Nouvelle station d’épuration Le nouvel équipement permet de traiter les effluents des communes d'Authezat, Plauzat et La Sauvetat. 14 — 188 FINANCEMENT Coût total  : 1,92 M € HT Conseil départemental  : La station d'épuration du Sivom du Charlet est désormais opérationnelle. L’ancienne station, qui ne répondait plus aux normes, a été remplacée par un nouvel équipement de type « boues activées » d'une capacité de 4 000 EH (Equivalent- Habitant). Elle permet de traiter les effluents des communes d'Authezat, Plauzat et La Sauvetat. Equipée de prétraitements (dégrillage, dessablage-dégraissage), la station dispose d'un traitement biologique, d'un système de déphosphatation et d'une clarification. Elle bénéficie d'une filière boues, d'un traitement des odeurs et d'un système d'autosurveillance. 576 000 € Saint-Saturnin La tour des Reines réhabilitée Une nouvelle phase de travaux s’est achevée au château de Saint-Saturnin. FINANCEMENT 8 mois ont été nécessaires pour restaurer la tour des Reines. Une campagne de financement participatif est toujours en cours. FINANCEMENT Coût total  : 595 000 € HT Conseil départemental  : 95 000 € Après la rénovation du mur d’escarpe du XIII e siècle et du clos militaire et la recréation d’un jardin d’inspiration Renaissance italienne, la tour des Reines du château de Saint-Saturnin vient d’être entièrement réhabilitée. « Il s’agit de la plus grosse tour de l’édifice avec 23 m de haut, 14 m de diamètre et des murs de 3,5 m d’épaisseur, souligne Emmanuel Pénicaud, propriétaire du château. Etêtée en 1633 par Richelieu, elle était en train de mourir. La réhabilitation entreprise a permis de restituer la terrasse, le couronnement ainsi que les joints de l’ensemble de la tour. » Pessat-Villeneuve La mairie fait peau neuve Les administrés de la commune bénéficient d’une toute nouvelle mairie. Si ce n’est pas encore la vie de château, cela y ressemble. Après s’être portée acquéreur en 2012 de l’ancien édifice historique du village, la mairie de Pessat-Villeneuve vient d’emménager dans ses nouveaux locaux le 2 octobre. Après 18 mois de travaux, c’est dans un bâtiment fonctionnel et entièrement réhabilité sur deux niveaux que sont donc accueillis les habitants de la commune. « Nous avons même rajouté une tour à l’ensemble », souligne Gérard Dubois, le maire. Comme un symbole, trois totems ont été implantés devant le château, sur le Parvis des droits de l’homme, à proximité du centre d’accueil pour migrants. La nouvelle station dispose d’une capacité de traitement de 4 000 EH (équivalent-habitant). Coût total  : 354 000 € Conseil départemental  : 35 000 € La mairie est installée dans le château
Thermalisme Châtel-Guyon voit grand 35 millions d’euros sont consacrés à la construction de cet équipement qui doit ouvrir ses portes en février 2020. Sur le site des anciens tennis de la ville, les travaux ont été lancés. Comme l’explique Sylvain Serafini, président de la société France Thermes, porteuse du projet, un resort rassemble « une eau minérale naturelle, un lieu unique, une offre multiple et une prise en charge réalisée par un seul interlocuteur. Pour la construction de celui de Châtel, nous ne voulons pas faire table rase du passé mais au contraire qu’il soit un élément de repère pour les curistes. » Le futur établissement de 15 000 m² va déployer une offre globale  : un centre thermal, un spa, une buvette d’eau thermale, un restaurant proposant de la « nutri-gastronomie », une résidence de tourisme 4*, Besse des salles de réunions, une boutique, une résidence services pour seniors autonomes de 60 appartements et un centre de recherche en nutrition. L’objectif étant de faire de Châtel-Guyon la station européenne de référence sur la qualité digestive et le microbiote. 35 millions d’euros sont consacrés à cet investissement privé le plus important de France dans ce domaine. Cet été, le groupe France Thermes a confié la réalisation de son resort à un constructeur de la région, Eiffage Auvergne. Ce projet, réalisé en lien avec la ville de Châtel-Guyon, va permettre à cette dernière de réaménager son espace urbain dans le cadre du concept de « station thermale de pleine santé ». Une rentrée qui sent le neuf Les travaux de rénovation de la mairie et du groupe scolaire, culturel et sportif ont été inaugurés en septembre. La commune de Besse-et-St-Anastaise vient de procéder à plusieurs travaux pour améliorer ses services publics auprès des habitants  : Le groupe scolaire culturel, et sportif a été modernisé. Depuis la rentrée, il offre aux élèves et aux associations un cadre plus confortable et mieux dimensionné. L’ensemble bénéficie maintenant d’une isolation renforcée et est équipé d’une chaudière à bois.La mairie a été entièrement rénovée pour améliorer l’accueil des usagers. Elle est désormais entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite. TERRITOIRES Le resort thermal doit ouvrir au printemps 2020. (DGA – Pierre Diener) FINANCEMENT Conseil départemental  : 1000 000 € (aide à la création du nouveau réseau d’adduction d’eau thermale, du parking et du parc paysager). FINANCEMENT Groupe scolaire, culturel et sportif Coût total  : 2,4 M € Conseil départemental  : 270 000 € 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :