[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°179 novembre 2017
[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°179 novembre 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°179 de novembre 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Puy-de-Dôme

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : bienvenue à la maison de l'habitat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 — 179 Résidence Les balcons du Chire à Ceyrat, réalisée par l’Ophis. DOSSIER UN HABITAT DE QUALITÉ
Interview « L’habitat est au cœur de nos compétences » Acteur majeur de l’action sociale et de l’aménagement du territoire, le Département a voté sa nouvelle charte de l’habitat. Présentation par Gérald Courtadon, vice-président chargé de l’habitat. Quelles sont les priorités de l’action du Conseil départemental en matière d’habitat ? Gérald Courtadon  : L’habitat est un élément fondamental de la solidarité qui est au cœur de nos compétences. Notre politique dans ce domaine s’articule autour de la formule « habitat (soutenir l’évolution quantitative et qualitative de l’habitat), habitants (proposer des solutions solidaires avec les populations soutenues par le Département) et habiter (favoriser l’émergence de nouvelles formes d’habitat) » qui a inspiré notre nouvelle Charte de l’habitat. Cette dernière s’organise autour de trois grands axes  : > favoriser la création de logements sociaux et définir les publics bénéficiaires, > améliorer et adapter les logements des propriétaires occupants ayant des revenus modestes ou rencontrant des difficultés liées au vieillissement ou au handicap, > décliner notre action par territoire et accompagner les collectivités locales dans leurs politiques et leurs projets en matière d’habitat. Pour mettre en œuvre cette politique, nous disposons de deux outils particulièrement adaptés  : l’Observatoire de l’habitat et des territoires qui nous apporte la connaissance sur les spécificités et les besoins des différents bassins de vie du département et la Maison de l’habitat et du cadre de vie, véritable lieu de ressources où se trouvent réunis les différents organismes compétents. Comment se concrétise cette politique ? G.C.  : Afin de mener à bien nos objectifs, un budget de 4 M € a été voté par l’Assemblée départementale pour l’année 2017. Ces fonds sont essentiellement dirigés vers l’aide à la production de logements sociaux et l’accompagnement des ménages modestes pour l’amélioration de leur logement. Le soutien à la production de logements sociaux se fait en subventionnant les projets des bailleurs sociaux et des communes et communautés de communes maîtres d’ouvrage. Pour que cette aide soit cohérente avec notre politique nous avons mis en place une commission départementale, composée d’élus du Département, d’experts (Adhume, CAUE, associations de locataires…) qui évalue les projets en fonction de différents critères  : développement durable, proximité des logements avec les services, attractivité des loyers… Plus un projet répond à ces différents critères, plus il sera aidé. L’aide aux propriétaires occupants modestes s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’habitat indigne et non décent, la lutte contre la précarité énergétique, et le maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées. Il s’agit là d’un réel accompagnement humain  : dans le cadre du Programme d’intérêt général « Habiter mieux » * des agents du Département interviennent directement chez les habitants pour les conseiller et les aider à réaliser leurs projets de travaux. Pour le financement, en plus des aides apportées par l’Anah*, le Département a mis en place le fonds habitat Colibri, qui délivre des aides sous forme d’avances remboursables et de subventions. L’habitat est une notion large qui intègre plusieurs facteurs. Au-delà des aides financières, le Département travaille-t-il pour penser et améliorer le milieu dans lequel la population vit et s’épanouit ? G.C.  : Avec nos partenaires, nous menons plusieurs travaux de réflexion pour que l’habitat corresponde au mieux à l’évolution des besoins de la population mais aussi aux nombreux défis énergétiques, environnementaux ou démographiques qui sont devant nous. De ces travaux naissent plusieurs projets novateurs. C’est ainsi que nous accompagnons, avec l’Ophis, la commune de Pionsat pour la réalisation de logements sociaux adaptés aux personnes âgées en plein centre bourg de la commune (cf. Puy-de-Dôme en mouvement N°178). Le Département accompagne les collectivités dans la mise en œuvre de leurs politiques d’habitat et d’urbanisme comme les Programmes locaux de l’habitat ou les programmes d’aménagements de bourgs durables. Ces réflexions et études nécessitent souvent l’expertise et la vision de plusieurs organismes et professionnels venus d’horizons différents. Et à ce niveau la Maison de l’habitat et du cadre de vie apporte une véritable plus-value. Elle permet de fédérer les compétences pour les mettre au service des territoires. Pour répondre toujours mieux aux besoins des habitants du Puy-de-Dôme, de nouveaux services vont être mis en place dès janvier 2018. Notamment une future agence immobilière à vocation sociale dont le but sera d’aider à créer du logement locatif à destination des personnes fragiles ou en situation de grande précarité. Gérald COURTADON Vice-Président Chargé de l’habitat et du cadre de vie DOSSIER *Le Conseil départemental intervient aux côtés de l’Etat et de l’Anah dans le cadre du Programme d’Intérêt Général « Habiter mieux » sur l’ensemble du Puy-de-Dôme à l’exception des territoires déjà couverts par un dispositif d’amélioration de l’habitat privé. **Agence nationale de l’habitat CONTACT Maison de l’habitat 129 avenue de la République Clermont-Ferrand Tél.  : 04 73 42 30 70 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :