[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°174 mai 2017
[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°174 mai 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°174 de mai 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Puy-de-Dôme

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,9 Mo

  • Dans ce numéro : vieillissement, bousculons les idées reçues.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 › EXPRESSION DES GROUPES POLITIQUES GROUPE SOCIALISTE, RADICAL ET RÉPUBLICAIN UNION DES RÉPUBLICAINS L’AVENIR SE CONSTRUIT AVEC LE DÉPARTEMENT Une étape de notre vie politique nationale vient de se dérouler. Une autre commence avec les élections législatives. En cette période électorale où des incertitudes subsistent, le Conseil départemental, lui, poursuit chaque jour sa tâche au service des habitants de tous nos territoires. Les enjeux économiques qui sont au cœur de ces échéances électorales sont, bien sûr, à l'esprit de chacun. Les actifs veulent un emploi, nos ainés des conditions de vie dignes et les plus jeunes veulent penser à un avenir souriant. Tous aspirent à pouvoir disposer de services publics sur tous les territoires. C'est le rôle du Département d'y contribuer en mettant en œuvre une véritable solidarité. Certains politiques, à droite notamment, tentent d’opposer l’action publique et la solidarité à la croissance économique. Pour nous, élus du groupe Socialiste Radical et Républicain, majoritaire dans cette assemblée, c'est une grosse erreur de les opposer, la finalité étant de satisfaire les besoins humains et de concourir au bien être de l'Humanité. Nos politiques publiques permettent d'avoir des jeunes bien préparés à vivre dans nos sociétés, des personnes bien soignées et de soutenir et d’accompagner les personnes les plus défavorisées. Elles contribuent à amortir les crises et à créer un climat social favorable à l'activité économique. En plus du soutien aux Hommes à travers les Allocations individuelles de solidarité, notre Département a maintenu son action pour le développement de nos territoires. Celui-ci est un moyen de maîtriser les charges de l’hyper concentration urbaine génératrice aussi de risques sociaux. Les acteurs économiques ont besoin d'infrastructures de qualité, de transports en commun efficaces et de conditions de vie favorables pour leurs personnels. Autant de services soutenus et portés par le Département qui donnent ainsi à nos territoires des outils d’attractivité et de cadre de vie favorable dans un cadre de concurrence internationale féroce. Enfin en cette période électorale, nous réaffirmons fortement que la future majorité nationale devra répondre aux besoins financiers de la solidarité qui sont indispensables, aujourd’hui comme hier, à la mise en œuvre de la devise de notre République  : Liberté, Egalité et Fraternité qui constitue le socle de l’Humanisme moderne. LE PRÉSIDENT  : PIERRE DANEL LES ÉLUS DU GROUPE › Claude Boilon - Catherine Cuzin (Aigueperse), Nicole Esbelin - Bernard Sauvade (Brassac-les-Mines), Valérie Bernard - Alexandre Pourchon (Clermont-Fd 1), Gérald Courtadon - Manuela Ferreira De Sousa (Clermont-Fd 2), Pierre Danel - Sylvie Maisonnet (Clermont-Fd 3), Damien Baldy - Dominique Briat (Clermont-Fd 4), Jean-Yves Gouttebel - Elise Serin (Clermont-Fd 5), Nadine Déat - Patrick Raynaud (Clermont-Fd 6), Bertrand Pasciuto - Monique Pouille (Cournon-d’Auvergne), Serge Pichot - Emilie Vallée (Gerzat), Florent Moneyron - Monique Rougier (Lezoux), Eric Gold (Maringues), Gilles Pétel - Bernadette Troquet (Les Martres-de-Veyre), Jean-Luc Coupat - Dominique Giron (Les Monts du Livradois), Gérard Bétenfeld - Nathalie Cardona (Pont-du-Château), Pierrette Daffix-Ray - Laurent Dumas (Saint-Eloy-les-Mines), Elisabeth Crozet - Lionel Gay (Le Sancy), Olivier Chambon - Annie Chevaldonné (Thiers), Antoine Desforges - Jeanne Espinasse (Vic-le-Comte) CONTACT › TÉL.  : 04 73 42 23 85 UNE OPPOSITION CONSTRUCTIVE, MONSIEUR LE PRÉSIDENT ! Les débats de la session de printemps ont conduit notre groupe à voter favorablement deux sujets  : l’un pour nos aînés, l’autre pour nos territoires. Le premier point, c’est le Schéma départemental gérontologique 2017-2021  : c’est le document de référence de la politique départementale en faveur des personnes âgées. Les compétences des Départements en matière gérontologique, ainsi que les enjeux démographiques que représente le vieillissement de la population, sont primordiaux. L’enjeu de la dépendance n’a jamais été aussi important, et cette importance croît d’année en année. Ainsi, il est de notre responsabilité, mais aussi de notre devoir, de veiller à nos aînés sur les différents aspects de leur quotidien comme la santé, le cadre de vie, les relations sociales. Tous ces domaines sont déclinés dans ce schéma, une feuille de route pour les 5 ans à venir. Seules ombres au tableau  : nous avons regretté que ces actions ne soient pas chiffrées, (compte tenu des finances départementales exsangues suite à la non-compensation par l’Etat des allocations de solidarité) et le manque de moyens nouveaux pour les EHPAD par rapport au nombre de places. Le second point, c’est la création d’une agence départementale d’ingénierie territoriale, autrement dit une assistance d’ordre technique en direction des collectivités en matière de voirie, d’assainissement ou de projets structurants, pour ne citer que ces exemples. Certaines interrogations peuvent apparaître avec la mise en place de cette offre de services « à la carte » dont l’objectif premier, pour notre groupe, est de se montrer utile, de répondre aux attentes et besoins des élus. La vigilance doit aussi porter sur l’articulation de cette agence avec la montée en puissance des compétences intercommunales. La mise en réseau de ces compétences se développe à une échelle qui pourrait apparaître plus pertinente que l’échelle départementale sur certains domaines. Attention à ne pas créer des doublons avec des dispositifs qui peuvent déjà exister comme le CAUE (Conseil Architecture Urbanisme Environnement) ou les ateliers ruraux d’urbanisme. Il faut absolument privilégier « la proximité avec les territoires et la simplicité des procédures ». L’utilisation et la mise en service concrète de cette plate-forme à partir de juillet 2017 permettra de répondre à des interrogations légitimes et d’adapter le dispositif le cas échéant. Alors, certains sujets départementaux peuvent conduire à des convergences d’action politique, mais certainement pas au pays des « Bisounours »  : les débats et les questions soulevés par notre groupe relèvent d’une démarche active et réactive. Bref, une opposition incisive et constructive, Monsieur le Président ! LE PRÉSIDENT  : JEAN MARC BOYER LES ÉLUS DU GROUPE › Valérie Prunier - Michel Sauvade (Ambert) - Eléonore Szczepaniak - Pierre Riol (Aubière) - Anne-Marie Picard - Jean-Paul Cuzin (Beaumont) - Colette Bethune - Flavien Neuvy (Cébazat) - Marie-Anne Basset - Jean Ponsonnaille (Chamalières) - Anne-Marie Maltrait - Lionel Chauvin (Châtel-Guyon) - Jocelyne Bouquet - Bertrand Barraud (Issoire) - Martine Bony – Jean Marc Boyer (Orcines) - Stéphanie Flori-Dutour - Jean-Philippe Perret (Riom) - Audrey Manuby - Lionel Muller (Saint-Ours-Les- Roches) CONTACT › groupeUR@puy-de-dome.fr › Tél.  : 04 73 42 23 11 › www.uniondesrepublicains.org
FRONT DE GAUCHE ET GAUCHE CITOYENNE UNE AUTRE SOCIÉTÉ EST POSSIBLE Lors de la dernière session des 13 et 14 mars, notre groupe a voté contre l'adoption du schéma gérontologique qui organisera la politique de ce secteur pour les quatre années à venir. Ce choix est éminemment politique. Il ne remet pas en cause la qualité du travail effectué par les élus et les techniciens du département. Mais, comment voter ce schéma quand nous savons par ailleurs combien les établissements d’hébergements pour personnes âgées et les services d’aide à domicile de nos territoires sont en grandes difficultés et leurs agents en souffrance. Proposer des innovations, sans apporter les moyens financiers nécessaires au bon fonctionnement de ces structures qui accompagnent au quotidien les personnes âgées n’est pas acceptable. Concernant les EHPAD, pas d’augmentation de leur budget depuis deux ans ; pour les services d’aide à domicile, une baisse d’activité, donc d’emplois, due au choix de l’exécutif de baisser les plans d’aide APA. Il s’agit bien là d’un problème de manque de ressources dont la responsabilité appartient à l’Etat qui a confié la gestion des allocations de solidarité aux Départements sans en assurer le financement. Depuis plusieurs années, nous dénonçons les baisses de dotations de l’Etat et l’austérité qu’il impose aux collectivités  : départements, communes, régions. Certains départements ont des marges financières importantes (Yvelines, Hauts de Seine…) ; d’autres, comme le nôtre, vieillissants, subissent l’explosion des allocations APA et RSA, avec des ménages à faibles revenus. Ils n’auront bientôt d’autre moyen que d’augmenter l’impôt, risquant ainsi de renforcer les inégalités entre territoires et par conséquent entre citoyen(ne)s. C’est dans ce contexte que certains candidats aux différents scrutins de 2017 ont clairement annoncé leur volonté de continuer à baisser de manière drastique les dotations aux collectivités et le nombre de fonctionnaires dans les différentes fonctions publiques et particulièrement hospitalière et territoriale. Par idéologie libérale, ils veulent réduire la dépense publique, les services publics de proximité et le nombre de fonctionnaires. Pourtant, ce sont les services publics (éducation, hôpitaux, justice, police…) qui, seuls, garantissent l’égalité entre tous les citoyens. Parce que la solidarité est la première des compétences départementales, nous avons besoin de moyens et de fonctionnaires pour la faire vivre. Pour les élections législatives, l'enjeu sera de choisir ce qui peut faire ou défaire la société, préparer l'avenir ou le compromettre, restituer ou non sa force d'espérance à l'idéal républicain. LES CO-PRÉSIDENT-E-S  : JOCELYNE GLACE LE GARS, GREGORY BONNET LES ÉLUS DU GROUPE › Caroline Dalet, Clémentine Raineau et Jacky Grand CONTACT › fdg.gc.cd63@gmail.com › Tél.  : 04 73 42 25 26 EXPRESSION DES GROUPES POLITIQUES ‹ 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :