[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°174 mai 2017
[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°174 mai 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°174 de mai 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Puy-de-Dôme

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,9 Mo

  • Dans ce numéro : vieillissement, bousculons les idées reçues.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 › SOCIAL Petite enfance ON SE BOUGE AVEC LA GYM-POUSSETTE Les séances ont lieu en intérieur ou en extérieur dès que le temps le permet. La PMI* propose des séances de Gym-poussette aux jeunes mamans des quartiers des Vergnes et de Champratel à Clermont-Ferrand. L’occasion pour ces femmes, parfois isolées, de sortir de chez elles et de pratiquer une activité physique. Pour faire de la gym, certains utilisent des planches de steps ou des élastiques. Mais une poussette peut aussi très bien convenir ! Actuellement très en vogue en Amérique du Nord, la Gym-poussette se développe en France. Depuis quelques mois, elle est également proposée par la PMI aux jeunes mamans des quartiers des Vergnes et de Champratel à Clermont-Ferrand**. En plus de favoriser le lien mère-enfant, cette façon de faire du sport présente l’énorme avantage de pouvoir pratiquer une activité physique sans avoir à faire garder son bébé. Un argument qui a fait mouche pour Sophie, maman depuis neuf mois et qui suit assidument les séances  : « Mon compagnon travaille et, en journée, je suis seule pour m’occuper de mon enfant. La gym-poussette m’a permis de reprendre le sport mais aussi de rencontrer d’autres mamans. » « La plupart des mères que nous suivons dans ces quartiers ne s’autorisent pas à pratiquer une activité physique adaptée, explique Adelaïde Brut, puéricultrice à la PMI. Nous constatons également que l’arrivée d’un enfant est souvent facteur d’isolement social pour ces jeunes mères. Elles se consacrent à la garde de leur nourrisson et sortent de moins en moins. » Encadrées par la société Gym nature, les séances ont lieu une fois par semaine, en salle ou en extérieur et durent une heure. Elles sont ouvertes aux mamans d’enfants âgés de 8 semaines à 2 ans. « Tous les exercices se font avec ou à côté de la poussette, souligne Aurore Vidal, éducatrice sportive. Ils sont adaptés pour les participantes dont l’accouchement est encore récent et peuvent facilement être pratiqués à la maison. » En plus des activités physiques, des temps de convivialité sont organisés tous les mois. L’occasion pour les participantes de se retrouver, d’échanger et de se sentir moins seules. *Protection maternelle et infantile **cette action est menée en partenariat avec la CAF, l’atelier Santé ville et la Ville de Clermont-Ferrand. o CONTACT Circonscription d’action médico-sociale Clermont-Ville Antenne quartiers-nord Tél.  : 04 73 16 62 00
Insertion DES ENTREPRENEURS SUR LA BONNE VOIE L’association 2AE63 accompagne et oriente des entrepreneurs bénéficiaires du RSA pour consolider et rendre viable leur activité. « Je me suis installée sans l’aide des banques, uniquement sur mes propres fonds. Je ne vous cache pas que les premières années ont été très difficiles. J’ai failli mettre la clé sous la porte. » Flora Obire, qui tient le salon de coiffure et produits de beauté « afro » Flossy boutique à Issoire, fait partie des quelque 320 entrepreneurs bénéficiaires du RSA* qui sont ou ont été accompagnés par 2AE63. Cette association suit, à la demande du Conseil départemental, les entrepreneurs ayant le statut de travailleur indépendant dont l’activité n’est pas suffisamment développée pour leur assurer un revenu décent et qui se retrouvent bénéficiaires du RSA. « La prise en charge d’un entrepreneur commence toujours par un diagnostic de l’entreprise, détaille Catherine Coston, directrice de 2AE63. Ensuite, plusieurs options sont envisageables  : si l’activité est trop réduite ou si les 80 personnes intervenant dans le domaine de l’aide sociale à l’enfance étaient présentes à cette rencontre.freins à son développement sont trop importants, nous incitons l’entrepreneur à faire le deuil de son projet et le réorientons vers Pôle-Emploi ou les services sociaux. Par contre, si son entreprise apparaît viable, nous lui proposons un accompagnement qui prend la forme d’un contrat d’engagements réciproques pour une période de 6 mois renouvelable une fois. » L’objectif étant qu’au bout d’un an, le bénéficiaire soit autonome financièrement et sorte du RSA. Pour développer le commerce de Flora Obire, les conseillers des 2AE63 l’ont aidée à revoir l’organisation administrative et comptable de son entreprise et ont mis en place, avec elle, un plan de communication pour attirer plus de clients. Après un an d’accompagnement, son commerce a enfin décollé. Flora envisage maintenant l’avenir beaucoup plus sereinement. *Revenu de solidarité active Aide sociale à l’enfance Les conseillers de 2AE63 aident les entrepreneurs bénéficiaires du RSA à développer et pérenniser leur activité professionnelle. 0 FINANCEMENT 0 CONTACT 0 CONTACT L EUROPE s ENGAGE SOCIAL ‹ 17 Le Conseil départemental et le Fonds social européen financent cette action à hauteur de respectivement 17 000 € et 25 500 € . Association 2AE63 Tél.  : 04 73 96 89 96 RÉFLÉCHIR AU DÉLAISSEMENT PARENTAL La loi sur la protection de l’enfance du 14 mars 2016 prévoit la mise en place d’une commission pluridisciplinaire et pluri-institutionnelle* afin d’examiner la situation des enfants confiés au service de l’Aide sociale à l’enfance (ASE) du Conseil départemental. Cette dernière aura notamment pour mission d’assurer une veille sur la situation des enfants en risque de délaissement parental. Afin de réfléchir sur cette problématique, le Conseil départemental a organisé, le 24 mars à l’Hôtel du département, une journée de réflexion intitulée « Le délaissement parental, comment répondre aux besoins de l’enfant ». 80 personnes, agents du Département, de l’Etat, travailleurs sociaux, magistrats… se sont retrouvées lors de cette rencontre qui a permis de renforcer les échanges entre les membres de cette commission ainsi que l’ensemble des professionnels intervenant dans ce domaine. *cette commission est notamment composée d’agents du Conseil départemental, du tuteur des pupilles de l’Etat, de l’Adepape 63, d’un magistrat et d’un pédopsychiatre Service de l’Aide sociale à l’enfance Christelle Chazal Tél.  : 04 73 42 21 53



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :