[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°172 mars 2017
[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°172 mars 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°172 de mars 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Puy-de-Dôme

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 10,7 Mo

  • Dans ce numéro : les 10 ans du musée de la céramique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 › DOSSIER Collections DES CÉRAMIQUES POUR RACONTER L’HISTOIRE Le musée de la Céramique présente une importante collection issue des fouilles réalisées à Lezoux. Les nombreuses pièces de sigillée de l’époque gallo-romaine, les fours monumentaux de l’ancienne fabrique Bompard (où a été aménagé le musée) et la reconstitution d’un four antique mettent en lumière la valeur archéologique de ce site ainsi que l’importance de la production potière sur ce territoire. Reconstitution d’un four antique. DES OUTILS POUR UNE PRODUCTION « PRÉINDUSTRIELLE » Les potiers savaient maîtriser de nombreuses techniques pour pouvoir produire en masse des poteries qui, tout en étant finement décorées, se vendaient bon marché. Les archéologues ont retrouvé plusieurs moules, poinçons, matrices… autant d’outils nécessaires aux fabrications en grande série., Y Moule servant à la fabrication de vases à grande échelle. LES ANCIENS FOURS Construits dans la deuxième moitié du XIX e siècle, les deux fours de la fabrique Bompard ont fonctionné jusqu’au début des années 50. À leurs côtés, un four gallo-romain a été reconstitué à partir d’un modèle mis au jour lors de fouilles archéologiques effectuées à quelques centaines de mètres du musée. LA CÉRAMIQUE SIGILLÉE La poterie de Lezoux connaît son âge d’or aux II e et III e siècles après J.C. A cette époque, les ateliers de poteries s’étalent sur plusieurs dizaines d’hectares et façonnent, avec des techniques et une organisation du travail quasiment industrielle, des centaines de millions de vases. Si ce n’est pas la seule production de Lezoux, la sigillée tient une place prépondérante. Cette vaisselle de table de couleur rouge, que l’on retrouve sous forme d’assiettes, de gobelets, de coupes, de vases… est fabriquée en grande quantité pour être exportée dans tout l’Empire romain et même au-delà. Les céramiques sigillées étaient richement décorées.
Commande publique artistique UNE ŒUVRE POUR ÉVEILLER LES SENS Le musée a lancé un projet de commande publique artistique pour la création d’une œuvre « multi-sensorielle » qui pourra être appréciée aussi par les malvoyants. Imaginez une œuvre provoquant une émotion artistique sans avoir besoin de la regarder. En sollicitant d’autres sens que la vue, comme le font, au quotidien, les aveugles et les malvoyants. Pour relever ce défi sensoriel et créatif, le musée départemental de la Céramique vient de lancer un projet de commande publique artistique  : concevoir une installation destinée aux non-voyants, qui ont développé d’autres modes de perception, mais aussi à « ceux qui voient ». 26 artistes français et internationaux ont répondu à l’appel à candidature. Composé d’élus, de personnels du musée, de professionnels des arts et de personnes malvoyantes, le comité technique du projet en a sélectionné trois  : Nathalie Talec, Cécile le Talec et Döppel Studio (composé de Jonathan Omar et Lionel Dinis Salazar). Ils ont trois mois, de mars à mai, pour réaliser leur étude artistique préalable composée de croquis, photos, maquettes et autres documents graphiques. Le comité se réunira en juin pour choisir l’artiste lauréat. La livraison de l’œuvre est prévue pour fin 2017. Présentée au musée, cette installation sera mobile pour pouvoir être exposée dans d’autres sites. o o UN MUSÉE ACCESSIBLE Collections, bâtiments, médiation, visites adaptées… En matière d’accessibilité, le musée fait preuve d’exemplarité. L’établissement possède, depuis 2014, le label « Tourisme et Handicap » pour les 4 types de handicap (moteur, visuel, auditif et mental). De nombreux outils sont à la disposition du public pour faciliter et améliorer sa visite  : fauteuils roulants, poussettes, loupes, sièges en carton pliables et transportables, tablettes numériques avec films en langue des signes, boucles magnétiques pour les personnes malentendantes, etc. Cette démarche en faveur de l’accueil de tous les publics, quelle que soit leur déficience, a été récompensée par des prix prestigieux en 2015  : Trophée de l’accessibilité pour la région Sud-Est décerné par le ministère du Tourisme et 1er Prix du Patrimoine pour tous du ministère de la Culture. FINANCEMENT Budget prévisionnel  : entre 60 000 et 80 000 € Financé par l’Etat, le Conseil départemental et du mécénat CONTACT Musée départemental de la Céramique Céline Françon - Tél.  : 04 73 73 42 44 DOSSIER ‹ 11 Nathalie Talec, œuvre "celui qui voit les yeux fermés", 2012, porcelaine nouvelle de Sèvres. Döppel Studio (Lionel Dinis-Salazar et Jonathan Omar), œuvre "sur-naturel", 2015. Cécile Le Talec, œuvre "Panoramique polyphonique", tapisserie sonore, 2013, grand prix de la Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :