[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°169 novembre 2016
[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°169 novembre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°169 de novembre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Puy-de-Dôme

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : le département n'a pas augmenté ses taux d'imposition depuis 2012.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 › DOSSIER Plateau de Corent LA CAPITALE DES ARVERNES SORT DE L’OUBLI Depuis 10 ans, le Conseil départemental œuvre pour préserver et mettre en valeur le site archéologique dont les campagnes de fouilles successives ont mis en évidence le caractère exceptionnel. Reconstitution virtuelle de l’agglomération gauloise. Une grande place entourée d’habitations, un marché, un sanctuaire et même un théâtre. Sur le plateau de Corent, au I er siècle avant J.-C., se dressait une agglomération gauloise qui s’étendait sur plus de trente hectares et était vraisemblablement la capitale des Arvernes. Celle-ci a perduré pendant l’époque gallo-romaine avant de tomber dans l’oubli. Depuis la fin des années 1990, les fouilles menées par l’ARAFA* puis le Luern (cf. fiche association p.23) et encadrées par Matthieu Poux, archéologue et professeur à l’Université Lyon 2, ont mis au jour de nombreux vestiges attestant une occupation humaine pendant plus de 3 millénaires (du néolithique jusqu’aux Gallo-Romains). DES DÉCOUVERTES DE PREMIER PLAN Ces différentes campagnes de fouilles ont été ponctuées par de nombreuses découvertes archéologiques majeures qui ont apporté un regard nouveau sur la civilisation gauloise. Loin des clichés de barbares bagarreurs, elles ont mis en évidence une société structurée, commerçante et cultivée. Après avoir trouvé, en 2009, un trophée militaire exceptionnellement bien conservé, les archéologues ont mis au jour un théâtre gallo-romain en 2011. Celui-ci a été précédé à l’époque gauloise par un édifice en bois qui devait être un lieu d'assemblée utilisé par les chefs arvernes au I er siècle avant J.-C.. À proximité de l'oppidum, un important site de stockage de céréales, datant de l'Âge du fer a été découvert en 2015. Lors de la dernière campagne de fouilles, l’été dernier, les chercheurs ont trouvé une dizaine d’habitations gallo-romaines dotées de grandes caves et de salles de réception richement décorées. Ce qui laisse à penser que la ville n’a pas périclité après la guerre des Gaules, mais a bel et bien connu un nouvel essor au tout début de notre ère. *Association pour la recherche sur l’Age du fer en Auvergne CONTACT Service patrimoine archéologique Valérie Safi - Tél.  : 04 73 42 24 01 DÉCOUVREZ LE SITE ◗ Visite virtuelle Le site Internet du Conseil départemental propose une visite virtuelle au cœur de l’agglomération gauloise et de ses plus beaux monuments. Plusieurs vidéos au réalisme impressionnant vous feront découvrir les scènes de la vie quotidienne. CI PUY-DE-DOME.FR ◗ Sur place Pour aider les visiteurs à se représenter la ville gauloise telle qu’elle était au I er siècle avant J.-C., le Conseil départemental a créé une évocation paysagère de l’oppidum ainsi qu’un parcours illustré de vues 3D des bâtiments gaulois. La visite peut être agrémentée en flashant avec son smartphone les QRcodes placés sur les panneaux signalétiques du site. ◗ Réalité augmentée Le Département va mettre en place une application de réalité augmentée pour smartphones. Elle permettra au visiteur de se déplacer sur le site tout en visualisant les parties de la ville gauloise comme il aurait pu les voir s’il s’était trouvé au même endroit 2 000 ans auparavant.
Plateau de Gergovie UN PATRIMOINE À VALORISER o o DOSSIER ‹ 11 Célèbre pour sa bataille opposant les Gaulois aux troupes romaines, le plateau de Gergovie fait l’objet d’un vaste programme d’aménagement. L’objectif  : mettre en valeur ce site archéologique majeur et renforcer l’attractivité du territoire. UN SITE EMBLÉMATIQUE Retour en 52 avant J.-C.. Les légions romaines assiègent l’oppidum de Gergovie, où se sont retranchées les troupes gauloises de Vercingétorix. Episode marquant de notre Histoire, cette célèbre bataille est narrée par Jules César dans son ouvrage Les Commentaires sur la guerre des Gaules. Depuis le XVIII e siècle, les nombreuses fouilles réalisées sur le plateau ont mis au jour des remparts gaulois, des fossés, le grand camp et le petit camp de César, du matériel militaire romain… DÉCOUVERTES EXCEPTIONNELLES Depuis trois ans, le plateau de Gergovie est fouillé par l’équipe d’archéologues de Peter Jud et l’association du site de Gergovie. Ils ont découvert, cet été, un dallage monumental de 125 mètres de long et de 25 mètres de large, probablement un grand espace public de type « forum », et une imposante porte centrale sur le rempart sud. Traces de fondations, petite monnaie, couteaux, amphores et céramiques ont également été mis au jour. LE PROJET D’AMÉNAGEMENT Propriétaire du plateau, l’Etat a demandé en 2013 au Département de coordonner et animer un projet* d’aménagement et de mise en valeur. Des panneaux de signalisation et d’information touristique seront mis en place pour présenter l’histoire du site, la bataille de Gergovie et les vestiges. Parce que le plateau présente un panorama exceptionnel à 360° sur le département et un belvédère unique sur la Chaîne des Puys et la faille de la Limagne, des tables de lecture des paysages seront aménagées. Le projet prévoit également d’améliorer les accès au site et le stationnement ainsi que des actions de valorisation touristique. *Le comité de pilotage est composé de l’Etat, de la Région, du Département, des collectivités locales situées sur le site, du Grand Clermont, de l’Université Blaise-Pascal, d’associations, etc. FINANCEMENT Coût total du projet  : 4,25 M € HT, réalisé dans le cadre du contrat de plan Etat-Région 2015-2020 Conseil départemental  : 1,5 M € Union européenne  : 750 000 € Etat  : 875 000 € Conseil régional  : 875 000 € Communes et communautés de communes  : 250 000 € Les archéologues ont découvert, cet été, un dallage monumental et une imposante porte sur le rempart sud. LA MAISON DE GERGOVIE Avec une fréquentation estimée à 300 000 visiteurs par an, Gergovie est l’un des sites naturels et culturels majeurs du département. Afin d’améliorer l’accueil et l’information du public, la communauté de communes Gergovie Val d’Allier a décidé de rénover la Maison hébergeant l’office de tourisme sur le plateau et de la doter d’un espace scénographique. Les travaux ont commencé en juillet 2015. Le Conseil départemental apporte un soutien important à ce projet via un accompagnement en ingénierie et un co-financement de plus de 600 000 € . REMISE EN ÉTAT DES PARKINGS Le service environnement et valorisation de l'espace (Seve) du Conseil départemental et l’équipe technique du puy de Dôme ont remis en état le parking de la maison des étudiants sur la partie sud du plateau. Leurs techniciens ont également débroussaillé plusieurs vestiges archéologiques ainsi que les secteurs en bordure de plateau afin de dégager la vue sur les paysages. LES ATTENTES DES VISITEURS Afin de connaître les attentes des visiteurs, le Conseil départemental a fait réaliser plusieurs enquêtes pendant l’été. Les souhaits les plus exprimés par le public sondé  : améliorer l’accès au site de Gergovie, disposer d’informations sur l’histoire du site et les paysages et conserver son caractère naturel. CONTACT Service patrimoine archéologique Marc Récoché - Tél.  : 04 73 42 21 84



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :