[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°168 octobre 2016
[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°168 octobre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°168 de octobre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Puy-de-Dôme

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : soutenir les producteurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 › DOSSIER POUR UNE AGRICULTURE DE QUALITÉ'j.'
Interview Pierrette Daffix-Ray Vice-présidente chargée des solidarités territoriales et du développement local Serge Pichot Conseiller départemental délégué à l’agriculture, à la forêt, aux parcs naturels régionaux et au comité de massif « LES AGRICULTEURS DOIVENT POUVOIR VIVRE DIGNEMENT DE LEURS ACTIVITÉS » O DOSSIER ‹ 9 Avec un budget de près de 4,5 M € par an, le Département soutient activement l’agriculture puydômoise. Pierrette Daffix-Ray et Serge Pichot présentent cette politique départementale alliant proximité, solidarité et innovation. Depuis son lancement en 2013, Agrilocal 63 a vu son chiffre d’affaires annuel progresser de 70 000 € à 500 000 € aujourd’hui. Quelles sont les raisons de ce succès ? Pierrette Daffix-Ray  : C’est un outil gratuit, pratique et rapide à utiliser. Depuis 2013, 182 acheteurs et 236 fournisseurs l’ont adopté (lire page 10). La procédure d’achat est 100% dématérialisée et entièrement sécurisée. Le tout en respectant le code des marchés publics. Sur la dernière version, l’acheteur peut passer des commandes sur plusieurs mois, ce qui offre une meilleure visibilité sur le long terme. Le fournisseur peut diffuser des infos sur ses produits, les dates d’abattage, les dates d’arrivée de fruits et légumes en fonction des saisons… Ces échanges favorisent aussi les commandes et créent du lien entre les producteurs et les acheteurs.. Serge Pichot  : Grâce à Agrilocal63, les bons de commandes et les factures sont édités automatiquement, les infos sont envoyées directement par mails et sms, toutes les consultations sont enregistrées dans l’historique… Ces services plaisent beaucoup aux acheteurs et aux fournisseurs. La plateforme doit également son succès à la présence de nombreux producteurs en vente directe  : notre département en compte plus de 500 ! Agrilocal63 leur permet de diversifier leur clientèle en leur ouvrant de nouveaux débouchés dans la restauration collective. Agrilocal connaît également du succès dans les autres départements ? PDR  : L’association nationale Agrilocal, qui a vu le jour en 2013, regroupe aujourd’hui 28 départements. Elle devrait en compter plus de 30 d’ici la fin de l’année. Beaucoup ont souhaité développer cet outil pour favoriser l’utilisation des produits locaux dans les menus des restaurants collectifs. Dans cet objectif, nous avons mené un partenariat avec l’Assemblée des départements de France (ADF). Lors du colloque « Solidarité et proximité », organisé en juin dernier par le Conseil départemental, l’association nationale Agrilocal et l’ADF ont signé une Charte pour développer les circuits alimentaires de proximité et promouvoir l’outil au niveau national. Le soutien aux productions locales de qualité est l’un des principaux objectifs de votre politique ? SP  : C’est notre volonté et ce depuis plusieurs années. Les agriculteurs doivent pouvoir vivre dignement de leurs activités. C’est pourquoi nous les aidons à diversifier leurs productions et à valoriser leurs savoir-faire. Nous avons mis en place plusieurs mesures d’accompagnement pour les inciter à passer en bio, pour moderniser leurs équipements et développer la transformation et la vente à la ferme, pour favoriser les circuits alimentaires de proximité et les pratiques respectueuses de l’environnement… Nous soutenons aussi les agriculteurs engagés dans des filières de qualité via des contrats de 3 ans  : l’objectif est d’ancrer durablement leur production sur le territoire puydômois. C’est le cas, par exemple, de la filière viticole  : nous lui consacrons, cette année, un budget de 65 000 € . En partenariat avec le Syndicat des viticulteurs de l’AOP Côtes d’Auvergne, nous nous sommes engagés à aider à la rénovation de parcelles viticoles, à la réhabilitation des friches et à la réalisation de nouvelles plantations (lire page 13). PDR  : Dans le cadre de la loi NOTRe*, nous menons ce travail de soutien de manière complémentaire et partagée avec la nouvelle Région Auvergne-Rhône-Alpes. Le rôle du Département est aussi de sensibiliser la population au « manger local ». Nous avons créé un guide recensant les producteurs fermiers et bio dans le Puy-de-Dôme (lire fiche pratique p.23-24). Il est consultable en ligne sur notre site Internet. Afin de promouvoir les produits puydômois, nous organisons, tout au long de l’année, des repas à thème dans les établissements scolaires. * Nouvelle organisation territoriale de la République. CONTACT Service Agriculture et forêt Nicolas Portas Tél.  : 04 73 42 20 98



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :