[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°153 mars 2015
[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°153 mars 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°153 de mars 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Puy-de-Dôme

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : élections départementales... aux urnes citoyens !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
expression des groupes politiques e GAUCHE SOLIDAIRE UN ENGAGEMENT SANS FAILLE Aujourd’hui, encore plus qu’hier, nous nous inscrivons à contre-courant du mouvement national et européen en pleine dérive libérale. Avec quels moyens pouvons-nous et pourrons-nous lutter contre le mercantilisme, le productivisme ennemi du bien commun et des règles de démocratie ? Au nom de la rigueur budgétaire qui affectera forcément nos budgets sociaux, on veut nous faire croire que le chômeur ou le smicard sont responsables de nos déficits. Mais on se garde bien de dénoncer, entre autres, les retraites-chapeaux qui représentent de façon éhontée et insolente des années de SMIC ? Pour notre part, nous refusons que la nouvelle solidarité s’exerce par une redistribution à l’envers, c'est-à-dire, celle du pauvre vers le riche. Nous nous interrogeons où est la Gauche, en tout cas, nous savons où elle n’est pas ! Nos engagements locaux ont constamment recherché justice sociale, solidarité collective dans le respect de l’humain. Pour nous, les inégalités, les discriminations de toutes sortes fabriquent les doctrines fascistes. Nous combattons la marchandisation de nos services publics ou leur transformation en services commerciaux. En dispensant une éducation de qualité, la démocratie doit transformer les individus inégaux à leur naissance en citoyens libres, égaux et solidaires. Au sein de notre Assemblée, nous avons toujours agi en faveur de la solidarité des hommes et des territoires. Nous saluons le travail et l’engagement de tous nos agents au service de toutes les Puydômoises et de tous les Puydômois. Groupe Socialiste et Républicain NOTRE PRIORITé : LE SOCIAL Al’heure où le département du Puy-de- Dôme prépare son budget pour l’année 2015, les Socialistes tiennent à réaffirmer leurs priorités. Dans le contexte de la crise économique mondiale, que tous subissent, particuliers, associations, comme collectivités locales, ces dernières, et notamment les départements, doivent se recentrer sur leurs missions premières. Or, la mission première et essentielle des départements, c’est le domaine de l’action sociale et de l’insertion. C’est pourquoi, nous réaffirmons que, dans un contexte budgétaire serré, notre priorité parmi toutes les priorités doit aller dans le sens de la solidarité et de l’accompagnement de nos concitoyens de la naissance à la fin de vie. Cet effort de solidarité et d’accompagnement doit être renforcé, notamment dans le domaine de l’insertion et dans celui de la prévention de la marginalisation de la jeunesse, en refondant nos politiques dans ces domaines, en révisant et en affermissant les relations avec nos partenaires institutionnels et associatifs, qui œuvrent au quotidien, à nos côtés, pour aider les plus démunis d’entre nous. L’autre priorité de ce budget 2015 doit être, selon nous, de permettre le renforcement du lien social entre tous nos concitoyens, par une politique retrouvée d’accompagnement social des familles et des individus, et surtout par un nouveau partenariat avec le monde associatif, dans toute sa diversité, car les associations sont le ciment du lien social qui est à la base de la société du bien vivre ensemble que nous voulons construire, tous ensemble, pour demain. Voilà nos priorités pour le budget 2015 : l’action sociale et le lien social ! Pour le groupe LGS : André WILS Les élus du groupe : Annie Chevaldonné, Jacquie Douarre, Michel Girard, Serge Lesbre, Bernard Lescure, André Wils. Contact : Tél. : 04 73 42 25 22 Le président du groupe Socialiste et Républicain : Alexandre Pourchon Les élus du groupe (PS) : M. André – B. Auby G. Battut – G. Betenfeld – R. Blanchet – D. Bosse D. Briat – A. Brochet – O. Chambon – N. DéatL. Dumas – Y. Fournet Fayard – S. Maisonnet M. Malterre-Puyfoulhoux – F. Moneyron – B. Pasciuto B. Veissière – J-C Zicola Contact : groupe@gsr63.fr - Tél. : 04 73 42 02 70 26
expression des groupes politiques I union des républicains front de gauche Groupe Majoritaire Divers Gauche L’échec des socialistes, des radicaux de gauche et divers gauche - Carton rouge de la Cour des comptes : dans son rapport de février 2015, la Cour présidée par le socialiste Didier Migaud s’émeut du niveau élevé des dépenses publiques dont elle pointe l’inefficacité quand il ne s’agit pas de gaspillage pur et simple ; ainsi elle met en cause la capacité du gouvernement socialiste à tenir ses engagements de réduction du déficit public. - Les collectivités asphyxiées : au lieu de s’attaquer au véritable gaspillage d’argent public, le gouvernement socialiste, radical de gauche et divers gauche étrangle les collectivités en baissant de 27 milliards d’euros les dotations de l’Etat aux communes (-60%), aux départements (-30%), aux régions (-10%), jusqu’en 2017. Les maires qui préparent leur budget 2015 actuellement n’auront que quatre solutions : - diminuer les dépenses, donc les services aux habitants ; - augmenter les impôts et la fiscalité ; - emprunter et donc augmenter la dette ; - et surtout diminuer les investissements pénalisant ainsi l’activité économique. - Une activité économique en berne : prenons, par exemple, l’activité du bâtiment et des travaux publics ; elle était en baisse significative en 2014 avec une perte de 22 000 emplois au niveau national et malheureusement 2015 ne s’annonce guère favorable. - Un chômage en hausse : en Auvergne, en 2014, 3 400 demandeurs d’emplois de plus, soit une augmentation de 5,6%. Le Puy-de-Dôme est particulièrement concerné et compte 30 950 demandeurs d’emploi, fin décembre 2014. Face à cette situation catastrophique, il est urgent de retrouver une politique de réformes, volontariste, de libérer l’activité des collectivités, et de redonner confiance aux entreprises et aux Français. Le Président Jean-Marc BOYER Les élus du groupe : L. Chaput, M. Clément, Y.-S. Croze,C. Graulière, F. Marion,L. Muller, D. Peynon, J. Ponsonnaille,C. Serre. Contact : www.uniondesrepublicains63.com Tél. : 04 73 42 20 13 - groupeUR@cg63.fr La démocratie ne se négocie pas !!! L’écho de la victoire de Syriza, le 25 janvier dernier, n’en a pas fini de résonner en Europe. Sitôt élu, le gouvernement d’Alexis Tsipras a mis en place une stratégie de désobéissance européenne aux décisions unilatérales de la Troïka et propose de renégocier sa dette avec Bruxelles en interpellant les gouvernements européens. Fait inhabituel pour les peuples ! Un gouvernement de gauche, démocratiquement élu, respecte ses engagements et applique son programme. Un peu comme si François Hollande luttait contre la finance ! Les actes du nouveau gouvernement grec ont donc suivi. En une semaine, il va rehausser le SMIC, va mettre fin aux privatisations sans oublier l’établissement d’un droit du sol pour les enfants de migrants. Les réactions de la commission européenne ne se sont pas fait attendre. La Banque centrale européenne, véritable bras armé des politiques libérales, a annoncé la coupure de liquidités en faveur de la Grèce. Il s’agit là d’un coup de force d’un organisme non élu et indépendant du pouvoir politique vis-à-vis d’un gouvernement dont la légitimité repose sur le suffrage universel. De plus, Jean-Claude Junker en porte-voix d’une commission européenne, soumis aux dogmes libéraux, a déclaré : « Il ne peut y avoir de choix démocratiques contre les traités européens. » La Grèce est donc sommée d’obéir aux ordres de Bruxelles et de Berlin en ignorant complètement le scrutin du 25 janvier. Après des années d’une austérité terrible, le peuple grec est aujourd’hui à la reconquête de sa souveraineté et de sa dignité. Le Front de gauche soutient le peuple grec et le nouveau gouvernement. Nous souhaitons vivement que d’autres pays cassent à leur tour la chaîne de l’austérité, qui sévit en Europe, car seul la mobilisation des peuples peut le faire. co-présidents : Bernard Favodon, Patricia Guilhot Les élus du groupe : Caroline Dalet, Jocelyne Glace Le Gars, Marie-Claude Milon. Contact : frontdegauchecg63@laposte.net Tél. : 04 73 42 25 21 RESTER MOBILISéS POUR PRéSERVER LES SERVICES DE PROXIMITé Depuis l’annonce de la réforme territoriale, notre groupe n’a jamais cessé de défendre le rôle essentiel des Départements pour nos territoires et nos concitoyens. C’est pour préserver cette indispensable proximité que se sont mobilisés également l’Association des Départements de France et de nombreux maires et élus communautaires, pour lesquels le Département est un partenaire majeur. Ce combat semble porter ses fruits. Il n’est plus question de supprimer l’échelon départemental et les sénateurs, lors de l’examen du projet de loi portant Nouvelle Organisation Territoriale de la République, ont considéré qu’à l’heure où la crise économique frappe les territoires, le Département doit demeurer une collectivité d’avenir grâce à ses compétences de solidarité humaine et territoriale. Pour la Haute Assemblée, la gestion de la voirie, des collèges et du transport des élèves nécessitent une proximité et une réactivité qui justifient leur maintien dans le giron départemental. Nous saluons cette décision, mais nous restons mobilisés pour que le Département puisse continuer à aider les territoires en fonction de leurs besoins spécifiques ; mobilisés pour qu’aucun de nos cantons, notamment ruraux, ne soient oubliés dans la configuration de la grande Région Auvergne Rhône-Alpes. Cette défense des services de proximité passe par le maintien d’élus de proximité, garants d’une démocratie vivante et représentative des multiples visages de notre pays. Mais c’est également aux citoyens de se mobiliser, notamment en exerçant leur droit de vote, pour défendre l’existence même de ces services de proximité ainsi que leur maintien partout sur le territoire national. Le Président du groupe : Jean-Luc Coupat Les élus du groupe : (DVG et PRG – Majorité départementale) : M. Battut,C. Boilon, M. Bravard, P.Daffix-Ray, J.C. Daurat, A. Escure, A. Faure, J.C. Fournier,L. Gay, D. Giron, E. Gold, J.Y. Gouttebel,C. Groisne, M. Lacombe, M. Mestre,L. Mioche, B. Sauvade, B. Troquet, F. Verdier-Martin. Contact : Tél. : 04 73 42 23 01 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :