[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°153 mars 2015
[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°153 mars 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°153 de mars 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Puy-de-Dôme

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : élections départementales... aux urnes citoyens !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
social Isolement Créer un réseau de solidarité La circonscription d’action médico-sociale de Sancy-Val d’Allier a mis en place l’action « Etres et Savoirs » à Issoire et Brassac-les-Mines pour rompre l’isolement et remettre en confiance des femmes en difficulté sociale. Les ateliers sont organisés en fonction du savoir-faire de chacun. Comme ici, le rempaillage de chaises. Ce jour-là, elles sont une quinzaine dans la salle à écouter attentivement deux filles du groupe, Julie* et Amélie, parler de leur engagement bénévole à l’association de protection des ânes Adada et au Secours populaire. « Chaque atelier est préparé à tour de rôle par une ou deux personnes du groupe, explique Muriel Harrar, assistante sociale à la circonscription Sancy – Val d’Allier. Nous intervenons juste en soutien. Le but est de valoriser leurs compétences pour qu’elles aient une meilleure estime d’elles-mêmes. » « Cette action a été organisée suite au diagnostic social de territoire de 2011, poursuit Marine Blondeau, conseillère en économie sociale et familiale. Il avait fait ressortir une population importante de femmes isolées, avec des problématiques d’éloignement de l’emploi et de mobilité. C’est ainsi que nous avons proposé ces rencontres à des femmes ayant ce profil et suivies par les travailleurs sociaux de la circonscription pour les remobiliser, mais aussi pour créer du lien social. » En fonction de leurs savoir-faire : cuisine, esthétique, rempaillage de chaise… Une dizaine d’ateliers sont ainsi organisés tout au long de l’année. Et au fur et à mesure, une véritable solidarité s’est mise en place dans le groupe. Emilie, 42 ans, ne manquerait ces rencontres pour rien au monde : « ça m’a beaucoup apporté, confie-t-elle. C’est beaucoup mieux que de rester enfermé chez soi à regarder la télé. J’habite à la campagne et je n’ai pas souvent l’occasion de rencontrer du monde. » « On est devenu copines et on se serre les coudes, renchérit Anne. Dès les premières réunions, on s’est organisé pour faire du covoiturage. » En plus des ateliers, des sorties culturelles sont également prévues Autant de moyens pour les amener à mieux connaître les ressources et services culturels du territoire. * les prénoms ont été modifiés v contact : Circonscription d’action médico-sociale de Sancy-Val d’Allier Marie-Claire Jaillet Tél. : 04 73 89 48 55.. Protection des majeurs vulnérables PROTECTION DES MAJEURS VULNÉRABLES Depuis la loi du 5 mars 2007, qui réforme la protection juridique des majeurs, le Conseil général est compétent, aux côtés des services de la Justice, pour la prise en charge des majeurs vulnérables. Il s’agit notamment des personnes dont l’altération des facultés personnelles est médicalement constatée et qui bénéficient de mesures de protection telles les tutelles, curatelles ou sauvegardes de justice. Afin de renforcer leur collaboration dans ce domaine, Jean- Yves Gouttebel, président du Conseil général, et Pierre Sennès, procureur de la République au tribunal de grande instance de Clermont-Ferrand, ont signé un protocole d’accord le 9 février. Cette convention vise à améliorer la coordination des actions et la circulation des informations entre les services sociaux du Conseil général et ceux de l’autorité judiciaire. v contact : Service qualité action sociale Luc Astoul Tél. : 04 73 42 20 38 La PMI présente ses activités LA PMI PRÉSENTE SES ACTIVITÉS Dans le cadre de la 2 e Journée de la petite enfance organisée, le 24 janvier à Mozac, par Riom Communauté, la Protection maternelle et infantile (PMI) a tenu un stand pour présenter ses missions et activités. Deux puéricultrices et un médecin de ce service du Conseil général se sont tenus à la disposition des parents et des professionnels et ont réalisé des démonstrations de portage et de massage de bébé. contact : Protection maternelle et infantile Tél. : 04 73 42 21 33 18
territoires/social Enfance La nouvelle vie de l’Arc en Ciel Un nouvel établissement va être construit à St-Rémy-sur-Durolle pour héberger la maison d’enfants l’Arc en Ciel, actuellement située à Thiers. C’est la seule maison d’enfants du secteur géographique de Thiers-Ambert. Longtemps abritée à Chassignol, sur les hauteurs de Thiers, l'Arc en Ciel, gérée par l'ADSEA*, va bientôt déménager dans des locaux neufs à St-Rémy-sur-Durolle. Avec 45 mineurs hébergés (dont 5 en mesures dites « d'accompagnement au retour »), le bâtiment actuel est vieillissant et n'est plus adapté à l'accueil des enfants. Dès 2010, l'ADSEA, en partenariat avec le Conseil général, a étudié différentes solutions avant de faire le choix de construire un nouvel établissement. La nouvelle maison d'enfants sera construite sur un site nouveau, avec une architecture intimement liée au projet pédagogique et dans un environnement garantissant une bonne implantation au sein de la commune : situé à la limite du village, le futur établissement sera proche d’une zone boisée et le centre bourg, où se trouvent l’école et les commerces, sera rapidement accessible. L’ADSEA a également opté pour une construction durable : le futur bâtiment sera économe en énergie et aura un coût de fonctionnement limité. Les travaux commencent dès ce printemps. Les enfants devraient découvrir leur nouvelle maison fin 2016. *Association départementale de sauvegarde de l’enfance et de l’adolescence y UNE COMPÉTENCE OBLIGATOIRE DU CONSEIL GÉNÉRAL Une compétence obligatoire du Conseil général Le président du Conseil général est le chef de file de la protection de l'enfance depuis la loi du 5 mars 2007. A ce titre, il a la responsabilité de la prise en charge des mineurs qui lui sont confiés, soit par leurs parents, soit par l'autorité judiciaire. L’enfant peut être accueilli par un L’architecture de la future maison d’enfants est intimement liée au projet pédagogique. y contact : Direction de l’enfance Martine Labreveux - Tél. : 04 73 42 21 59 Financement : Coût total : 5,8 M € Ce projet a bénéficié d’une garantie d’emprunt du Conseil général à hauteur de 50% du prêt principal qui s’élève à 5,18 M € sur 25 ans. A noter qu’au titre de la protection de l’enfance, il est le financeur exclusif de l’hébergement des mineurs placés en maison d’enfants. assistant familial (qui est un agent du Conseil général) ou dans une maison d'enfants à caractère social (comme l’Arc en Ciel). Actuellement, 950 enfants sont placés auprès de l'aide sociale à l'enfance. cabinet Jalicon/Denis Viala Le Crest Le nouveau visage de la place du Moutier Avec sa situation en limite du centre bourg et sa vue dégagée sur le plateau de Gergovie et le site troglodytique de La Roche-Blanche, la place du Moutier est un endroit très apprécié des habitants du Crest. Pour améliorer sa convivialité et son esthétique, la commune vient de procéder à plusieurs aménagements. Un terrain de pétanque a notamment été créé et les jeux d’enfants ont été refaits à neuf. A noter que de nouvelles places de parking ont été mises en place pour faciliter le stationnement des habitants du centre bourg. y Financement : Coût total : 226 000 € - Conseil général : 56 500 € La place du Moutier offre une vue dégagée sur le plateau de Gergovie. 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :