[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°151 décembre 2014
[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°151 décembre 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°151 de décembre 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Puy-de-Dôme

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... les médiathèques vous ouvrent leurs portes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
territoires
maNzat commUNaUté

La nouvelle vie du cinéma des ancizes
Le cinéma La viouze aux ancizes est géré depuis un an par manzat communauté. il vient d’être entièrement rénové pour accueillir les spectateurs en tout confort.

c

’est le dernier cinéma encore en activité dans les Combrailles. Fin 2013, manzat communauté a décidé de le reprendre en régie pour éviter qu’il ne ferme. La communauté de communes souhaitait ainsi pérenniser l’offre culturelle sur le territoire et donner à cet équipement une nouvelle dynamique. Pour rendre cette salle plus attractive et conforme aux standards contemporains, le bâtiment vient d’être totalement rénové : toiture, isolation, zinguerie, électricité, sanitaires… tout a été remis à neuf. Le matériel a, lui aussi, été modernisé : un nouveau projecteur numérique a été installé en remplacement de l’ancien modèle à bobines. A noter que le bâtiment est maintenant entièrement accessible aux

personnes à mobilité réduite. Avec une capacité de 300 places assises, le cinéma accueille en moyenne 18 000 spectateurs chaque année. une fréquentation que manzat communauté souhaite développer en proposant une offre plus riche et diversifiée, le tout à des tarifs très maîtrisés. Le cinéma propose maintenant 5 à 7 longs métrages différents chaque semaine, du « blockbuster » au film d’art et d’essai en passant par les dessins-animés. et pendant la première semaine des vacances de février, ne manquez pas le festival de films pour enfants Les gamins de la viouze. Salle de cinéma, La viouze peut facilement se transformer en auditorium ou salle de théâtre.

De quoi optimiser son fonctionnement tout en diversifiant l’offre culturelle. Des contacts auraient déjà été pris avec les mardis du rire pour proposer des spectacles d’humoristes et du théâtre burlesque. en attendant, le cinéma reste ouvert pendant toutes les vacances de noël avec trois séances par jour et des cinés-goûters pour les enfants. FiNaNcemeNt : Coût total : 350 000 € Conseil général : 80 000 € coNtact : Cinéma La viouze - tél. : 04 73 86 77 54 www.cinemalaviouze.fr

coLLoQUe

développer les territoires ruraux L
es territoires ruraux, dans toute leur diversité, sont porteurs d’un potentiel de développement important et original. organisé par le Réseau rural français à la Grande halle d’Auvergne, le 28 novembre dernier, le séminaire « tisser des liens pour le développement des territoires ruraux » a réuni plusieurs acteurs des territoires pour échanger sur leurs expériences. Ce colloque s’est tenu en présence de Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture et de Sylvia Pinel, ministre coNtact : Réseau rural français www.reseaurural.fr

du Logement et de l’egalité des territoires. A cette occasion, Jean-Yves Gouttebel, président du Conseil général, a présenté le dispositif Agrilocal (cf. Puy-de-Dôme en mouvement n°149) visant à mettre en relation producteurs locaux et acheteurs publics.

Stéphane Le Foll et Jean-Yves Gouttebel.

16

territoires
Perrier

V

La mairie renaît de ses cendres
Quatre ans après l’incendie qui avait détruit le bâtiment, la commune de Perrier a reconstruit sa mairie. elle a été inaugurée, le 28 novembre, par sylvia Pinel, ministre du Logement, de l’egalité des territoires et de la ruralité.

L

a nuit du 27 au 28 septembre 2010, la mairie de Perrier disparaissait dans les flammes. un terrible incendie a détruit la partie centrale et l’aile droite du bâtiment ainsi que des archives communales, dont des documents paroissiaux datant du XvIIe siècle. Quatre ans plus tard, c’est une mairie flambant neuve, plus fonctionnelle, qui a rouvert ses portes en août dernier. Les travaux de reconstruction et de rénovation ont démarré en 2013. « Dans l’ancienne poste, qui date des années 60, nous avions trouvé de l’amiante, explique le maire Bernard Roux. nous avons dû réhabiliter et isoler complètement le bâtiment. » Accessible aux personnes à mobilité réduite, celui-ci accueille désormais toute la partie administrative : le secrétariat, l’agence postale communale, les bureaux du maire et des adjoints. une verrière le relie au bâtiment central qui abrite, au rez-de-chaussée, un espace réservé aux associations, et, au 1er étage, la salle du conseil et des mariages ainsi qu’une salle de réunion. « nous avons conservé la physionomie du bâtiment d’origine », souligne le maire. FiNaNcemeNt : Coût total : 1,3 m € Conseil général : 172 700 € dont une aide d’urgence de 100 000 € versée à titre exceptionnel.
(de g. à d.) Bernard Sauvade, conseiller général de Sauxillanges, Jean-Yves Gouttebel, président du Conseil général, Denis Legendre, maire de Moriat, Bertrand Barraud, maire d’Issoire, Sylvia Pinel, ministre du Logement, de l’Egalité des territoires et de la Ruralité, Florence Verdier-Martin, conseillère générale d’Issoire, et Bernard Roux, maire de Perrier.

davaYat

Le jardin des coccinelles
La communauté de communes des côtes de combrailles a ouvert une micro-crèche intercommunale à davayat.
compléter les autres offres d’accueil sur le territoire. une étude réalisée en 2009-2010 par la communauté de communes et la Caisse d’allocations familiales a révélé que le nombre de places proposées par les assistantes maternelles n’était pas suffisant pour satisfaire toutes les demandes. Certains parents faisaient garder leurs enfants en dehors du territoire et préféraient les modes d’accueil collectifs. Pour répondre à leurs attentes, les élus communautaires ont décidé de créer une micro-crèche intercommunale à Davayat. Démarrés en janvier 2014, les travaux de construction se sont terminés en août. Conçu pour optimiser les apports solaires et éviter les déperditions d’énergie, le bâtiment comprend, sur 148 m² : un hall d’entrée, des sanitaires, une pièce de vie, deux salles de repos, des rangements, une buanderie, un espace pour le personnel et un bureau administratif. Quatre personnes ont été recrutées pour encadrer la structure : une éducatrice de jeunes enfants, deux auxiliaires de puéricultrice et une assistante petite enfance. La micro-crèche accueille actuellement 15 enfants avec des horaires répartis sur la semaine en fonction des plannings des parents. FiNaNcemeNt : Coût total : 397 000 € Ht Conseil général : 92 000 €
17

d

La micro-crèche a une capacité d’accueil de 10 places pour les enfants âgés de 10 semaines à 4 ans.

epuis septembre, les familles des Côtes de Combrailles disposent d’un nouveau mode de garde pour leurs enfants : la micro-crèche « Le jardin des Coccinelles » à Davayat. D’une capacité d’accueil de 10 places pour les petits âgés de 10 semaines à 4 ans, cette structure vient




Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :