[62] Pas de Calais le journal n°74 sep/oct/nov 2008
[62] Pas de Calais le journal n°74 sep/oct/nov 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°74 de sep/oct/nov 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Pas-de-Calais

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 18

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'embardée à Hesdin.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Dominique Dupilet Président du Département Qu’allez-vous visiter les 20 et 21 septembre à l’occasion des journées européennes du patrimoine ? Ce qui est sûr, c’est que le samedi 20 septembre à 15h je serai au pied des Tours du Mont-Saint-Eloi pour y inaugurer la nouvelle signalétique patrimoniale. Des panneaux présentent quelques repères historiques pour les visiteurs français mais aussi étrangers. C’est le lieu idéal pour illustrer le thème de cette édition 2008 : « Patrimoine et création ». Je donnerai là également le coup d’envoi des manifestations liées au 90 e anniversaire de la fin de la Grande Guerre. Les tours du Mont-Saint-Eloi seront le théâtre d’une « journée sublime » où nous revivrons au travers de nombreuses animations la joie de l’annonce de la fin du conflit et du retour des vivants mêlée aux deuils des innombrables absents. Le Conseil général organise ou coordonne de nombreuses festivités, spectacles, expositions, randonnées littéraires… Autant d’occasions et de lieux de mémoire pour rappeler qu’il est primordial de savoir préserver la Paix. Si l’on considère le patrimoine comme étant « l’ensemble des biens hérités de ses ascendants », c’est une tâche immense que d’œuvrer à sa conservation à l’échelle d’un département n’est-ce pas ? Saviez-vous que le Pas-de-Calais compte 613 édifices protégés au titre des monuments historiques et près de 8700 objets protégés ! Heureusement notre politique de contractualisation avec les communautés de communes ou d’agglomération, facilite les dispositifs d’expérimentation et d’innovation qui rendent possible la mise en œuvre d’une politique autonome et volontariste du Département. Depuis l’an dernier par exemple le Conseil général se réserve le droit d’intervenir sur un patrimoine représentatif de l’identité départementale. Il participe également au financement d’études spécifiques confiées à des architectes du patrimoine. Tout ceci représente autant de leviers d’intervention qui modifient l’image du territoire. Et que dire des nombreux « petits musées » disséminés ça et là ? Il est vrai que face aux projets ambitieux tels que le Louvre-Lens ou le centre socioculturel Franco-britannique du Château d’Hardelot l’ombre pourrait être portée sur les « petits musées ». Ils sont très nombreux en effet et maillent le territoire. Guerre, mine, art et traditions populaires, histoire locale et archéologie sont autant de thématiques possibles. Là encore les contrats de développement local passés avec les EPCI peuvent conduire le Département à participer au financement de formation des responsables amateurs de recrutement, ou permettre d’accueillir les collectivités privées menacées de dispersion par exemple. Puisque nous entrons dans la période de commémoration de l’Armistice de 1918, nous avons pu constater que les « petits musées » relatant les faits des deux guerres sont nombreux et parfois victimes de leur amateurisme, du bénévolat et de l’isolement. C’est au Département de proposer une coordination et une valorisation des sites avec le concours des partenaires naturels et des cofinanceurs. En formulant des exigences à l’égard des partenaires le Département passe d’une logique de guichet à celle de projet et de résultat. Il peut également se constituer, par son ingénierie en véritable plate-forme de discussions et de formation. Découverte de l’Angleterre Le Kent est à un pas de Calais, et l’an dernier 5 282 collégiens venant de 53 collèges du département ont traversé la Manche pour rencontrer leurs homologues britanniques. Cette année encore le Département apportera son soutien aux professeurs d’anglais qui souhaitent mettre en place une sortie, un séjour ou un échange avec la Grande Bretagne. Le Conseil général du Pas-de-Calais mise sur sa jeunesse et encourage l’apprentissage de l’anglais. Il équipe les collèges de matériel, subventionne certains projets et, parce que les voyages forment la jeunesse, facilite leur déplacement. Objectif : réussite ! L’Assemblée départementale a décidé de miser gros sur la jeunesse du Pas-de-Calais. Près de 380 millions d’euros pour les cinq prochaines années. Voilà l’ambition du Département pour les collèges et le pari fait sur la réussite de nos adolescents. Les conseillers généraux ont adopté le 30 juin dernier, un plan pluriannuel sur 5 ans qui dégage des moyens sans précédents, en pleine mesure des responsabilités du Département et pour un réel partenariat avec la communauté éducative. Depuis plus de 20 ans, le Conseil général a fait de la réussite scolaire de nos 60 000 collégiens son credo, en allant bien au-delà de ses compétences obligatoires. Pour « Offrir les conditions de la réussite éducative à tous les enfants du Pas-de-Calais », il convient de poursuivre l’amélioration du cadre de vie, le développement des nouvelles technologies, le développement durable… L’idée maîtresse est de permettre aux adolescents d’aujourd’hui de devenir des citoyens responsables et ouverts sur le monde. Des projets sur mesure Si l’aventure vous tente, parlez de votre projet à votre professeur… L’année 2009 sera celle de « Blériot et le transmanche » (cf : page 9) c’est le moment d’en profiter. Vous pouvez aussi partager des expériences franco-britanniques à travers le journal « 1, 2, 3… Yes » ou le blog, www.123yes.org. L’an dernier à pareille époque, 14 élèves de 3 ème des collèges Pasteur à Oignies, République à Calais et Diderot à Arras, ont fait le voyage. Apprentis reporters l’espace d’une semaine, ils se sont attelés, dès leur retour en France, à la conception du numéro 3 du journal pour nous faire partager leurs aventures et découvertes. Infos : Direction de l’Education et des Collèges 03.21.51.81.87. Pour y parvenir, et c’est là l’axe essentiel de ce plan ambitieux, le Département s’engage pour un véritable partenariat avec chaque collège, en tenant compte des singularités, spécificités et des projets d’établissements. A cet effet, le Guide des actions éducatives diffusé à l’ensemble de la communauté éducative recense l’ensemble des actions proposées par le Département. Le collège est certes un lieu d’apprentissage mais c’est aussi un lieu de vie et de formation citoyenne, un lieu d’ouverture sur le monde et un acteur incontournable du développement durable. En lien avec les référents collèges des territoires, le Département a décidé d’accompagner plus que jamais parents, enfants et enseignants. Objectif : réussite ! Patrimoines d’hier, d’aujourd’hui et… de demain ? A chaque époque, les nouvelles architectures ont été controversées pour être ensuite plébiscitées : - Les cathédrales sont devenues avec le temps des monuments reconnus mondialement. - La Tour Eiffel, puis Beaubourg tant décriés à leur construction font maintenant partie de notre patrimoine national, - Depuis quelques décennies seulement, les patrimoines du XXème siècle comme l’art déco sont redécouverts et protégés. Et demain ? Que laisserons-nous à nos enfants ? Comment seront nos maisons, nos villages et nos villes ? Les usages ont changé, les préoccupations environnementales nous apportent de nouvelles exigences : des formes plus contemporaines devront donc être inventées pour mieux répondre à nos besoins et celui de la planète. Xavier Brioul Vienne et Robitaille Directeur de la publication : Dominique Dupilet, Président du Département Vice-président - communication : Michel Lefait Rédacteur en chef : Thierry Gourlain Rédaction : Jean-Marie Corbisier, Marie-Lise Dhondt, Cécile Schoorens-Detez, Anne Lefebvre, Cécile Guillermet, Denise Vaast, Luc Charpentier Photographe : Sébastien Jarry (sauf mention contraire) Illustrations : Renaud Simon, Vadim Gressier, Yannick Cadart, PAO : Yannick Cadart Impression : SIB imprimerie - Saint Léonard Tirage : 625 000 exemplaires Dépôt légal : à parution – n°ISSN : 0989-5167 Remerciements : CDT, CAUE, Eden 62 Pas-de-Calais, le journal est imprimé dans le respect de la démarche Imprim’vert qui implique : - élimination conforme des déchets dangereux : fixateurs et révélateurs de plaques et films, solvants de nettoyage, solutions de mouillage usées, boîtes d’encres, cartouches de toner etc, - stockage des liquides dangereux en rétention, - abandon des produits étiquetés toxiques au profit de produits moins dangereux.
Lens-Liévin Lens : 03 21 78 32 33 MDDL MDI MDS Une pyramide à Lens ! Sous toutes les latitudes le musée du Louvre est connu pour la richesse de ses collections, la Joconde, les trésors des pharaons… et sa pyramide de verre. Les élèves de S.E.G.P.A. du collège Jean Zay à Lens ont décidé d’élever une pyramide pharaonique dans l’attente de l’ouverture du Louvre-Lens. La figure humaine par Raymond Mason « Une tragédie dans le nord. L’hiver, la pluie, les larmes » est une grande sculpture réalisée peu après la catastrophe minière de Liévin de 1974. Raymond Mason, né en 1922, est issu de la société ouvrière anglaise de renommée internationale. Il utilise une sculpture en bas-relief qui montre les scènes du quotidien laborieux ou des scènes de rue et vise à s’adresser aux sentiments et à l’âme du spectateur. Cet hommage au drame de Liévin et à la classe ouvrière est l’œuvre principale du projet de musée de Liévin centré sur la mine, dans l’ancienne église Saint-Amé. La commune de Liévin, avec l’aide du Conseil général du Pas-de-Calais, a acquis cette œuvre auprès d’un galeriste parisien en 2007. Lens : 03 21 78 92 50 Loos-en-Gohelle, vallonnée de ses terrils reboisés, œuvre déjà depuis quelques années dans cette voie avec son écopole du 11/19, constitué aujourd’hui de différents pôles : pôle artistique et culturel, pôle sur le développement durable, pôle lié à la remise en valeur du territoire minier, pôle des éco-entreprises et éco-technologies. C’est ce dernier volet économique, animé par l’association Cd2e, que l’ensemble des acteurs publics souhaitent développer à travers le Contrat de Projet Etat- Région et le programme opérationnel FEDER 2007-2013. L’objectif : soutenir la création et l’implantation d’entreprises innovantes, destinées par exemple au traitement des anciennes friches industrielles, au développement des éco-techniques dans la construction, au recyclage des matériaux… Une centrale solaire Lens : 03 21 14 71 00 Le Département du Pas-de-Calais investit 300 000 euros sur cette période, en complément de l’Etat qui verse 4 milliards, avec pour priorités le soutien aux actions du Cd2e et le développement d’opérations exemplaires telle que la construction d’une centrale solaire permettant de tester une dizaine de types de technologies solaires photovoltaïques, et ainsi informer les pouvoirs publics et les utilisateurs des installations les plus adaptées à notre région. 3 - Pas•de•Calais le journal infos : Lens 2 : 03 21 13 04 10 « Les élèves de S.E.G.P.A aiment « frapper fort » ». C’est Monsieur Bouyaval, coordonnateur du projet et directeur de la S.E.G.P.A, adepte des projets ambitieux, qui le dit. Souvenez-vous des 2 ballons de football géants qui ornent l’entrée du stade Bollaert depuis une dizaine d’années, ou encore cette pièce d’un euro gigantesque qui a valu à une délégation d’élèves d’être reçue à Bercy, par M. Laurent Fabius, alors ministre des Finances... Oui, de l’ambition, ces élèves n’en manquent pas ! Depuis la rentrée 2007, ces 72 élèves et toute l’équipe éducative se sont donc investis dans une construction, tout aussi pharaonique que les précédentes en s’inspirant cette fois-ci de l’actualité culturelle : l’arrivée prochaine du Musée du Louvre à Lens. « Notre projet final consiste à fabriquer une pyramide géante d’environ 16m² de surface de base, avec une face en plexiglas pour y installer une chambre funéraire, une face latérale ornée d’une tête de sphinx, une face latérale droite où trônera une réplique du masque mortuaire de Toutankhamon recouvert de feuilles d’or ; enfin, la dernière face sera consacrée au patrimoine socioculturel de notre territoire : terril, tête de mineur… rien n’est arrêté pour le moment », précise t-il. Mais la première étape indispensable est de réaliser une maquette très précise. Tous les élèves sont alors mobilisés : les jeunes des ateliers « peinture », « constructions métalliques » mais aussi les filles des ateliers cuisine pour des répliques en chocolat… sans oublier des interventions de professionnels comme un tailleur de pierre de renom. Un projet pour apprendre Des travaux manuels de construction aux exploitations pédagogiques en classe, il n’y a qu’un pas. « Faire naitre dans les ateliers ce besoin de connaissance », voilà l’un des objectifs essentiels du projet, souligne M. Bouyaval. Vient ensuite l’envie de valoriser les élèves dans une forme de revendication d’utilité citoyenne et sociale ! Soutenu par le Département, ce projet pluridisciplinaire à caractère professionnel regorge d’atouts pédagogiques, éducatifs, citoyens, humanistes et solidaires. En lien avec des étudiants de l’IUT Génie civil et Génie électrique de Béthune, un des nombreux partenaires, qui planchent sur la pyramide grande version, mais aussi d’enfants autistes, ou handicapés de structures voisines, les élèves se voient confier des responsabilités et un degré d’exigence élevé. Devenir acteurs de leur propre réussite collective… ce pourrait être la devise de l’établissement. Avion : 03 21 13 61 30 Bully-les-Mines : 03 21 45 67 45 Un écopole à Loos-en-Gohelle Pour le développement d’éco-entreprises Liévin : 03 21 44 55 55 La région du Nord/Pas-de-Calais a beaucoup apporté à l’industrie énergétique de la France au temps des mines... Elle peut devenir à présent pionnière en éco-énergie et éco-entreprise. Voilà le défi que les Départements du Nord et du Pas-de-Calais, la Région et l’Etat souhaitent relever, avec le soutien de l’Union Européenne. La demande de financement auprès de l’Union Européenne est en cours : le FEDER valorise aujourd’hui particulièrement les actions en faveur du développement durable à travers un volet transversal prometteur et 2 axes prioritaires... croisons les doigts !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :