[62] Pas de Calais le journal n°70 sep/oct/nov 2007
[62] Pas de Calais le journal n°70 sep/oct/nov 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°70 de sep/oct/nov 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Pas-de-Calais

  • Format : (304 x 424) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : le collège Mitterrand sans handicap.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Dominique Dupilet Président du Département En ce lendemain de rentrée scolaire, et après d’importants investissements, l’éducation reste-elle une priorité pour le Département ? Il y a près de 61 000 élèves dans nos 126 collèges cette année ! La rentrée scolaire s’est faite pour certains dans des locaux neufs ou rénovés, pour d’autres dans des établissements en plein chantier… Le Conseil Général poursuit sa mission, celle de donner les meilleures conditions de réussite possibles aux jeunes. Au-delà des murs, le Département participe aux projets éducatifs menés par les enseignants. J’en profite pour rappeler, ou apprendre à certains, que le Conseil Général se charge aussi du fonctionnement au quotidien des établissements. Un casier d’élève à remplacer, une chaudière à alimenter, un arbre à élaguer… Les techniciens ouvriers de service, agents du Département depuis le 1 er janvier 2007, sont présents chaque jour pour entretenir les locaux ou préparer et servir les repas. Plusieurs aspects de l’action sociale du Conseil Général sont abordés dans ce numéro. Voyez-vous une distinction entre les notions de solidarité et d’assistanat ? Voilà une question dans l’ère du temps ! J’entends dire que les Départements en font trop en matière d’aide sociale et pourtant, avez-vous constaté une remise en cause des dispositifs décidés au plan national ? Il est simple de brandir les chiffres, les coûts, la facture ; simple de créer la confusion entre solidarité et assistanat ou d’opposer les riches naturellement plus courageux, aux pauvres forcément fainéants ! Plus difficile est de trouver d’autres solutions pour garantir l’égalité des chances et la justice sociale. Que répondre à ceux qui pensent « plus donner que recevoir » ? C’est qu’ils sont plus heureux que d’autres ! La solidarité s’adresse à tous. Personne ne peut totalement se prémunir d’un accident de la vie. Beaucoup ne réalisent pas qu’ils bénéficient de la solidarité de la communauté. Ainsi, par exemple, qu’ils soient de Calais, Divion ou du Touquet, tous les enfants, à l’école maternelle, sont soumis aux tests santé du « bilan de 4 ans ». Le personnel médico-social est présent sur chaque territoire dans les Maisons du Département Solidarité à votre service. Les habitants de notre département, plus que tout autre, savent que nous puisons notre force dans l’ambition d’une communauté de progrès et de respect. La citoyenneté Au-delà d’un statut juridique et des rôles sociaux, la citoyenneté se définit aussi par des valeurs : La civilité : attitude de respect, à la fois à l’égard des autres citoyens (ex : politesse), mais aussi à l’égard des bâtiments publics (ex : collège ou bus scolaire). Délégué de classe Le civisme : respect des lois et des règles. Comme l’élève doit respecter le règlement intérieur du collège, le citoyen doit respecter la Loi. Mais au-delà, le civisme est un comportement actif dans la vie quotidienne et publique pour que l’intérêt général l’emporte sur les intérêts particuliers. Spécial rentrée sous le signe de la sérénité Depuis le mardi 4 septembre, environ 61 000 collégiens, dont 3 400 en classe de SEGPA*, arpentent les chemins du savoir dans le Pas-de-Calais. Leur rentrée s’est déroulée dans de bonnes conditions. Ce qui n’a guère étonné Dominique Dupilet : « Le Conseil Général s’efforce d’offrir aux jeunes et à la communauté éducative d’excellentes conditions de travail. Je peux vous dire qu’en l’espace de deux décennies, beaucoup a été fait. » « Je suis en 4e. Je suis délégué de ma classe et je participe au conseil municipal des jeunes. Je suis citoyen, fier de ma ville, de mon canton, de mon département… Il est vrai qu’en France un citoyen est défini comme étant « un homme ou une femme âgé(e) de plus de 18 ans, né(e) de parents français ou étrangers naturalisés ». Certes je ne vote pas encore ; pourtant, avec notre professeur, nous avons suivi attentivement l’élection du Président de la République et celles de nos députés. » Depuis 1986 et les premières lois de décentralisation, les collèges sont placés sous la responsabilité des Conseils Généraux. Celui du Pas-de-Calais a investi, à ce jour, un peu plus de 500 millions d’euros pour ses 126 établissements. « Il s’agit, explique Dominique Dupilet, d’opérations de réhabilitation ou de construction qui concourent à mettre à disposition des équipes éducatives et des enfants, des installations adaptées à la pédagogie et aux besoins exprimés. » Actuellement, 9 établissements - au Touquet, à Dainville, Hesdin, Avion ou encore Lens - sont en pleine cure de jouvence pour un montant global de 105 millions d’euros. « Une somme rondelette mais l’éducation de nos enfants reste la priorité des priorités de notre Département » précise Dominique Dupilet. Le mot de la fin revient à Antony, qui vient d'entrer au collège Albert-Debeyre à Beuvry, et pour qui ce mardi restera marqué d'une pierre blanche. Comme les autres parents, sa mère a été invitée à partager ce grand moment. "C'est grand, c'est beau, c'est neuf…" s'exclame-t-il, intimidé et admiratif. "J'ai un peu peur, mais çà va aller ! " On n'en doute pas. Dans ce collège flambant neuf, où le Conseil Général vient d'investir plus de 20 millions d'euros, le travail est une évidence. » * : Section d'enseignement général et professionnel adapté Accès à l’information pour tous « Pas-de-Calais, le journal » permet à chacun de mesurer l’action du Conseil Général au quotidien en donnant des exemples concrets de projets, d’actions et de réalisations. Parce que chaque contribuable a le droit de savoir à quoi sert sa contribution, il ne faut en oublier aucun. Version braille et audio « Pas-de-Calais, le journal » est accessible depuis plusieurs années aux personnes non ou malvoyantes. C’est l’association « Donne moi tes yeux » * qui se charge, à la suite de la passation du dernier marché public, de la réalisation et de l’envoi des versions braille. Parce que certaines personnes préfèrent la version audio, des cassettes et CD sont aussi disponibles. A ce jour, environ 160 exemplaires de versions braille sont adressées aux habitants du Pas-de-Calais pour 285 cassettes et 44 CD. Vous ne le recevez pas ? Nous annonçons par voie d’affichage, le long des axes du département, l’arrivée imminente du journal dans votre boîte aux lettres quelques jours avant sa parution. Malheureusement, il se glisse parfois au milieu des nombreuses publicités commerciales ! Si vous constatez un défaut d’acheminement, merci de nous le signaler au 03.21.21.91.15 afin que nous puissions le répercuter à la société chargée de la distribution. * Association « Donne moi tes yeux » - 58, avenue Bosquet - 75007 PARIS - tél. : 01.47.05.40.30 La solidarité : une des valeurs les plus fortes dans le Pas-de-Calais. Une attitude d’ouverture aux autres, de fraternité. Cela consiste à venir en aide aux plus démunis, aux plus fragiles, à tous ceux qui ont besoin d’aide : bénéficiaires du RMI, personnes âgées, enfants maltraités, chômeurs, personnes handicapées… Dans ce journal, repère grâce à ce petit picto, les actions de solidarité menées par le Conseil Général pour les habitants du Pas-de-Calais. Tu peux les découper afin de préparer un exposé et en parler avec ton professeur chargé de l’éducation civique. Directeur de la publication : Dominique Dupilet, Président du Département Vice-président - communication : Michel Lefait Directeur de la communication : Jean-Yves Douchez Directeur de la rédaction : Nicolas Lonvin Rédacteur en chef : Thierry Gourlain Rédaction : Jean-Marie Corbisier, Marie-Lise Dhondt, Cécile Schoorens-Detez, Anne Lefebvre, Cécile Guillermet, Denise Vaast, Luc Charpentier Photographe : Sébastien Jarry Illustrations : Renaud Simon,Vadim Gressier PAO : Valérie Fruchart, Renaud Simon, Ingrid Obry Impression : SIB imprimerie - Saint Léonard Tirage : 620 000 exemplaires Dépôt légal : à parution – n°ISSN : 0989-5167 Remerciements : Eden 62, CDT Pas-de-Calais, le journal est imprimé dans le respect de la démarche Imprim’vert qui implique : - élimination conforme des déchets dangereux : fixateurs et révélateurs de plaques et films, solvants de nettoyage, solutions de mouillage usées, boîtes d’encres et cartouches de toner etc, - stockage des liquides dangereux en rétention, - abandon des produits étiquetés toxiques au profit de produits moins dangereux.
Ternois Maison du Département du Développement Local du Ternois, Saint-Pol-sur-Ternoise : 03 21 03 37 91 Maison du Département Infrastructures, Avesnes-le-Comte : 03 21 60 70 20 Maison du Département Solidarité, Saint-Pol-sur-Ternoise : 03 21 03 44 22 Travaux sur la RD 939 Quand le Département a hérité l’année dernière des routes nationales, Dominique Dupilet, son Président, n’a pas sauté de joie : « Certains axes sont dans un état plus que moyen. » C’est le cas de l’ex R.N. 39, aujourd’hui R.D. 939. Les premiers aménagements ont eu lieu fin 2006 à Croix-en-Ternois et Haute-Avesnes. Au printemps 2007, 9 nouveaux kilomètres de routes ont fait l’objet d’un retraitement complet dans les secteurs de Hautes- Avesnes et d’Humières. Le Département s’était engagé à finir les travaux avant le grand rush estival. Promesse tenue. Certes, les déviations mises en place ont occasionné des désagréments sur les plans de la circulation et du commerce local. Mais comme le dit l’adage : « à quelque chose, malheur est bon. » Près de 7 millions d’euros ont été investis par le Département pour la réalisation de ces aménagements. Il y a un autre adage qui dit : « la sécurité n’a pas de prix. » D’ici à la fin de l’année, ce sont 2,5 millions d’euros qui vont être dépensés par la collectivité, notamment pour les ex R.N 17, 41 et 43. : DR Du temps pour s’évader Accueillir temporairement les personnes handicapées L'accueil temporaire des personnes handicapées maison Une façon de mieux vivre le handicap à domicile LA RESTAURATION DE LA CHAIRE DE L’ÉGLISE DE NÉDONCHEL a été engagée avec l’aide du Département à hauteur de 70% des 3 763 euros nécessaires. Le Conseil Général est compétent pour la rénovation d’édifices cultuels et la protection de tels objets mobiliers inscrits sous l’œil expert du conservateur des antiquités et objets d’art du Pas-de-Calais des Archives départementales. accueil Nouveau : 2 guides, l’un pour les familles, l’autre pour les professionnels de santé. Plus d’infos : www.pasdecalais.fr : DR S’occuper d’une personne handicapée n’est pas de tout repos. Entre le « tout à domicile » et le « tout en établissement » existe une alternative : l’accueil temporaire. Christian Machen, directeur adjoint du foyer « Canteraine » à Saint-Pol-sur-Ternoise nous en explique le principe. Principe de l’accueil temporaire des personnes handicapées Le concept est né de la volonté d’aider les personnes handicapées mais aussi les aidants (familles, tuteurs, familles d’accueil...). A raison de 90 jours consécutifs ou non par an, les personnes handicapées peuvent bénéficier de l’accueil temporaire. Le foyer « Canteraine » est ouvert depuis : ADATEEP L’ADATEEP lance dans notre département la semaine nationale de la sécurité routière du 15 au 19 octobre et la 21 e campagne de l’ANATEEP : « la Sécurité... c’est pas jouer ». Chaque année, elle conduit des actions de prévention auprès de 22 000 élèves du Pas-de-Calais, sensibilisant au bouclage nécessaire de la ceinture de sécurité et aux gestes indispensables pour descendre en toute sécurité du car. Il convient de rappeler que les accidents les plus graves CLIC : Centre Local d’Information et de Coordination. AU COLLÈGE DES 7 VALLÉES À HESDIN, les 3 C’est un guichet d’accueil et d’information pour les logements de fonction, organisés comme des maisons de retraités et les personnes âgées. Sa logique : proximité, ville, sont sortis de terre. Les travaux se poursuivent pour accès facilité aux droits et travail avec différents partenaires. la salle d’activités multisports qui devrait accueillir dès Structure associative financée à 65% par le Département. 2008 les exploits des 550 collégiens. Infos : 03.21.47.29.14 CLIC du Ternois, Saint Pol-sur-Ternoise 3 - Pas. de. Calais le journal infos : le 22 mai 2007. Foyer de vie, foyer d’accueil médicalisé et accueil de jour, il offre aussi 3 places d’accueil temporaire. Avantages pour les aidants naturels ou pour la personne handicapée L’accueil temporaire permet de répondre à des besoins multiples, il y a autant de situations que de personnes accueillies. Certains aidants ont besoin d’un temps Infos : 03.21.47.76.00 - Foyer Canteraine - ZA de Canteraine 62165 Saint-Pol-sur-Ternoise un exercice efficace déjà testé en Dordogne : DR de pause pour partir en vacances, consacrer du temps au reste de la famille ou lors d’une hospitalisation. Pour la personne handicapée, cela lui permet d’apporter un renouveau dans sa vie, de rencontrer d’autres personnes. Ces coupures sont souvent l’occasion de retrouver une harmonie au sein de l’unité familiale. Exercice périlleux ! pour 50 élèves du collège Bellimont de Pernes-en-Artois prisonniers d’un autocar couché à même le sol ! La mise en scène est prévue le mardi 16 octobre par l’Association Départementale pour les Transports Educatifs de l’Enseignement Public. se produisent toujours autour du car et expliquer les bons comportements à adopter en cas d’accident. C’est d’ailleurs l’objectif du lancement de la campagne 2007. Les passagers à bord de l’autocar renversé devront adopter les bons gestes, briser les vitres, se glisser hors du véhicule et être évacués dans le calme. Un film sera réalisé et servira d’outil pédagogique dans l’année auprès de l’ensemble des écoles, collèges et lycées du département. Une opération choc pour marquer les esprits !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :