[61] L'Orne Magazine n°102 jan/fév/mar 2016
[61] L'Orne Magazine n°102 jan/fév/mar 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°102 de jan/fév/mar 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Orne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : soyons créatifs...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 magazine tErroir Depuis peu sur Agrilocal 61, Stéphane Michel livre déjà les pommes de son verger à plusieurs collèges. JANVIER 2016 ORNE MAGAZINE A Les chiffres d’Agrilocal 61 La plateforme Agrilocal 61 n’en est qu’à ses débuts. Pour l’instant, 47 producteurs (dans l’Orne, 436 producteurs font de la transformation à la ferme) y sont inscrits, avec une majorité de produits laitiers et de fruits et légumes. Côté acheteurs, 21 sont dénombrés  : 13 collèges publics et privés, une maison de retraite, deux associations de restauration scolaire, une société privée de restauration, deux hôpitaux, deux communautés de communes… Lait, crème, fromage blanc, yaourt et beurre  : les commandes sont en préparation au Gaec de l’Étoile, inscrit sur Agrilocal 61. Agrilocal 61  : belle vitrine pour les produits locaux Financée par le Conseil départemental, agrilocal 61 est une plateforme pour favoriser la vente de produits locaux à la restauration collective. les petits producteurs peuvent ainsi accéder plus facilement aux commandes publiques. Dans son verger, à Larré, Stéphane Michel prépare sa commande pour le collège Racine d’Alençon. 20 kg de pommes pour cette semaine. Pour un autre, ce sera 30 kg, là aussi à la semaine. Ces deux établissements scolaires sont des nouveaux clients pour ce producteur, inscrit depuis peu sur la plateforme Agrilocal 61. « Pour un début, ça part bien, souligne-t-il avec le sourire. Ça permet de contacter des organismes qu’on n’aurait pas osé démarcher. Les collèges avec lesquels je travaille voulaient du local et ne savaient pas que j’existais. Quand j’ai vu leurs demandes sur la plateforme, j’ai tout de suite répondu. Tout le monde y trouve son compte. » Lancé en fin d’année 2014, l’outil Agrilocal 61 est une plateforme Internet gratuite (lire page 29) qui met en relation les producteurs ornais (agriculteurs, artisans…) et les acheteurs de la restauration collective (établissements scolaires, maisons de retraite…). L’outil se veut simple, de qualité et de proxi mité. À l’image des produits dont il veut favoriser l’échange. « L’agriculture a un rôle et un poids économique important dans notre Département. Nous sommes déterminés à développer les achats de proximité et ainsi renforcer les productions agricoles locales. Agrilocal 61 est un signal fort, une réponse concrète et innovante aux difficultés rencontrées par le secteur agricole pour aider à trouver de nouveaux débouchés », explique Alain Lambert, le président du Conseil départemental, à l’origine de la création de la plateforme dans l’Orne. Imaginé dans le Puy-de-Dôme et la Drôme, le système s’est progressivement élargi à d’autres départements de France. Acteur de la restauration collective, l’Orne a voulu de la même façon s’engager avec les producteurs locaux à développer l’utilisation de leurs produits. « C’est un com-
Pour des repas « ornais » Tous les ans, le Conseil départemental de l’Orne assure la fourniture des repas des 31 collèges publics du Département, soit 1 600 000 repas servis chaque année pour 7 700 demi-pensionnaires et internes. Son objectif, dans un premier temps, est que le repas « 100% ornais » concerne 10% des repas servis dans les collèges publics du département. Agrilocal 61 va ainsi contribuer à atteindre cet objectif. A la cantine scolaire de la communauté de communes du pays de Longny-au-Perche, les produits locaux plaisent. plément à notre activité », confie David Simoen, du Gaec de l’Étoile, installé à Courgeon, non loin de Mortagne-au-Perche. Convaincu par l’outil, très vite, le producteur, qui propose lait, crème, fromage blanc, yaourt et beurre, a créé son profil sur la plateforme. Collèges mais aussi écoles ou crèches ont ainsi élargi le portefeuille de sa clientèle. Chez les acheteurs, Agrilocal 61 a aussi ses adeptes. Des collèges à la maison de retraite, des hôpitaux aux communautés de communes, les candidats à l’achat local augmentent progressivement. Directrice générale des services de la communauté de communes du Pays de Longny-au-Perche, Martine Sergent utilise la plateforme pour les deux cantines et la crèche que la collectivité gère. « On cherche effectivement des produits du terroir. À chaque commande, nous inscrivons notre souhait. L’idéal serait un programme sur un an », confie la responsable. Une évolution d’Agrilocal 61 devrait, en 2016, permettre d’envisager des achats sur l’année. Pour les deux parties, la visibilité sera meilleure. Sans attendre, lors de ses livraisons, le producteur du « Verger de la Vallée » apporte ses différentes variétés de pommes à ses nouveaux clients. « J’ai voulu proposer des pommes différentes de ce qu’on trouve partout. Agrilocal 61 permet justement de se faire connaître et de faire connaître ses produits, surtout quand on veut faire original et de qualité. Les responsables des collectivités apprécient », poursuit Stéphane Michel. En septembre dernier, en présence de Jean-Louis Belloche, président de la Chambre d’agriculture de l’Orne, une première rencontre entre acheteurs et producteurs locaux s’est déroulée au sein du Conseil départemental. L’occasion, quelques mois après le lancement d’Agrilocal 61, de mieux se connaître pour mieux échanger… localement Le 25 septembre dernier, le Conseil départemental a organisé la première rencontre entre acheteurs et producteurs locaux à l'Hôtel du Département pour favoriser le déploiement de la plateforme Agrilocal 61. David Commenchal magazine tErroir « C’est un complément à notre activité ». David Simoen (Gaec de l’Étoile à Courgeon) propose ses produits laitiers à la plateforme. Le 11 décembre dernier, Agrilocal 61 a été présenté à des professionnels de l'Union des Métiers de l'industrie hôtelière (UMIH 61). Les restaurateurs et les hôteliers font aussi partie des utilisateurs potentiels de cette plateforme qui leur permet de découvrir les producteurs situés à côté de chez eux. Les atouts d’Agrilocal 61 Agrilocal 61 est une plateforme internet gratuite financée par le Conseil départemental de l’Orne. Grâce à ce nouvel outil, producteurs locaux et acheteurs publics locaux de la restauration collective peuvent ainsi directement échanger leurs offres et leurs demandes de façon rapide. C’est simple pour les deux parties. L’acheteur se connecte et accède directement à une liste de producteurs potentiellement concernés par sa demande. À la clé, une démarche de commande et de passation de marchés publics largement simplifiée. De son côté, le producteur reçoit les offres qui le concernent directement par Mél. ou par sms. Il bénéfi cie d’une page personnelle qu’il peut mettre à jour lui-même et sur laquelle il peut présenter et valoriser ses produits et son activité. Pratique Agrilocal 61 propose aux acheteurs et aux fournisseurs un accompagnement personnalisé pour l’utilisation de l’outil, selon leurs besoins. Pour les acheteurs et les producteurs, il est nécessaire d’avoir un code d’accès. Pour en disposer, contacter le service Espace rural et agriculture du Conseil départemental de l’Orne. Tél  : 02 33 81 64 71 Mél  : agrilocal61@orne.fr site  : www.agrilocal61.fr ORNE MAGAZINE JANVIER 2016 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :