[60] 60 n°90 février 2013
[60] 60 n°90 février 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°90 de février 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Oise

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 10,2 Mo

  • Dans ce numéro : bienvenue dans l'Oise à très haut débit !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
> L’Oise en action Beauvais-Tillé L’aéroport profite à l’écon 1 150 emplois induits bénéficiant directement à l’économie locale, 260 millions d’euros de valeur ajoutée…, les chiffres publiés ce mois-ci par le BIPE montrent que l’aéroport de Beauvais-Tillé génère des retombées importantes au niveau du territoire. À commencer par le tourisme. Département, Région et agglomération beauvaisienne. Philip Lobgeois Grâce à l’aéroport, plus de 65 millions d’euros sont injectés dans l’économie régionale. Avec plus de 3,8 millions de passagers par an, l’aéroport de Beauvais-Tillé est désormais le neuvième aéroport de France. Et pour l’économieisarienne, il est devenu un atout majeur ; plus seulement un point de passage vers Paris pour voyageurs pressés. Une réalité aujourd’hui confirmée par l’étude d’impact que vient de conduire le BIPE (cabinet indépendant spécialisé dans l’analyse économique) et dont les résultats ont été communiqués le 4 février par le SMABT, le syndicat mixte propriétaire de l’aéroport, qui associe Près de 4 800 emplois générés au total Les premiers chiffres montrent que les retombées vont bien au-delà de la seule activité aéroportuaire. En plus des 25 entreprises et 870 personnes qui travaillent sur le site au quotidien (sûreté, gestion de la plate-forme, commerces, restauration, douanes, tour de contrôle, police de l’air et des frontières…, soit une valeur ajoutée de 50 millions d’euros), 3 900 autres emplois interagissent avec l’aéroport. Il s’agit d’abord d’emplois liés aux chantiers et prestations des divers fournisseurs (21 millions d’euros), lorsque par exemple on aménage, comme en 2012, de nouveaux bâtiments et taxiways pour les aéroclubs. Mais derrière ces emplois indirects, il y a aussi les dépenses en terme de personnel (33 millions d’euros), et surtout celles des visiteurs non résidents qui empruntent l’aéroport et consomment dans les restaurants, séjournent dans des hôtels, louent des voitures… Sur les 3,8 millions de passagers, 8% profitent en effet de leur passage L’économie aéroportuaire en chiffres 1 150 emplois induits bénéficient directement à l’économie locale. 3 190 emplois liés aux dépenses des visiteurs. 25 entreprises présentes sur le site. 50 millions d’euros : l’impact économique direct. 260 millions d’euros : l’impact total. 50 destinations (Bologne, Dublin, Rome, Porto… pour les principales). 3,862 millions de passagers en 2012. 147 : le nombre moyen de passagers par avion (taux d’emport) 16 60 – N o 90 – Février 2013
omie locale par l’aéroport pour visiter Beauvais, l’Oise ou la Picardie. En 2008, ils n’étaient que 4%. L’objectif des campagnes de promotion est d’en capter 12% d’ici à 2014. D’après l’étude du BIPE, cette activité « touristique » représente l’essentiel (60%) de la richesse créée par l’aéroport. Pas d’incidence négative sur l’immobilier Au total, c’est donc une manne de près de 4 800 emplois directs et indirects que génère Beauvais-Tillé, soit une plus-value de 260 millions d’euros, dont 66 millions au minimum, d’après les projections du BIPE, sont injectés directement dans l’économie picarde. L’étude précise en outre que la présence de l’aéroport n’a pas d’incidence sur le prix de l’immobilier dans les communes riveraines. Selon le BIPE, dans les quatre zones étudiées autour du site, le prix de vente moyen des maisons reste corrélé aux mêmes paramètres que dans le reste du département. ■ DR Alain Ruin « Tant pour les emplois qu’il crée que pour la consommation qu’il induit ou le tourisme qu’il dope, l’aéroport est un atout pour l’Oise et la Picardie. » Jean-Louis Aubry, vice-président du Conseil général chargé du tourisme Alain Ruin Sébastien porte Paroles de Éric Odièvre (AGCO-Massey Ferguson), directeur des ressources humaines France-Espagne-Portugal sur le site de Beauvais La présence de l’aéroport ne peut être qu’un plus pour notre activité, qui est en plein développement. On recrute une centaine de personnes par an, 85% des 18 000 tracteurs que nous assemblons sont exportés, et chaque année, on fait venir entre 10 000 et 15 000 clients pour leur faire visiter le centre. En septembre, on a ainsi invité 5 000 personnes de toute l’Europe dans le cadre de notre opération de marketing « Vision of the future ». Pour tout cela, on utilise très largement l’aéroport de Beauvais-Tillé. Lorsque j’ai un candidat qui vient du sud de la France, je mets toujours en avant les possibilités qu’il aura de voyager facilement depuis Beauvais et de visiter l’Oise le week-end. Philippe Alixe (Aelia), gérant du magasin « duty free » L’aéroport de Beauvais-Tillé est devenu un employeur important pour les jeunes de Beauvais. Depuis mon arrivée en 2000, notre croissance a accompagné celle des destinations de Ryanair. Nous avions au départ une boutique de 50 m². Aujourd’hui, elle est dix fois plus grande, elle fait travailler 19 personnes, et on y propose les mêmes produits qu’à Roissy, Orly ou n’importe quel autre aéroport. Nous sommes à la fois la première entrée et la dernière boutique après Paris où les voyageurs peuvent faire leurs emplettes. Hicham Kharwai (Astriam), directeur des opérations de sécurité dans l’aéroport L’aéroport fait vivre beaucoup de monde dans la région. En 2008, nous étions 95, et maintenant, j’ai une équipe de 160 agents qui préparent les passagers aux contrôles, effectuent les palpations, les fouilles de bagages, les contrôles aux rayonsX, etc. Une mission que nous menons à bien en travaillant en collaboration avec la police, les douanes et la gendarmerie. Toutes ces personnes habitent dans la région, et sont même presque uniquement basées à Beauvais. Seule une dizaine réside à plus de 50 km de l’aéroport. 60 – N o 90 – Février 2013 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :