[60] 60 n°9 jui/aoû/sep 2018
[60] 60 n°9 jui/aoû/sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de jui/aoû/sep 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Oise

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 46,6 Mo

  • Dans ce numéro : nos jeunes ont du talent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
GRAND FORMAT PORTRAIT ENVOL VERS L’EXCELLENCE DE L’AÉROCLUB DE MARGNY-LÈS-COMPIÈGNE AUX AVIONS DE CHASSE À 24 ans, Antoine pilote des avions de chasse pour l’Armée de l’Air. Formé par l’aéroclub de Compiègne-Margny, il est le troisième depuis 50 ans à atteindre ce niveau d’excellence. 20 Oise magazine/N°9/Juillet - Août -Septembre 2018 PORTRAITS CES JEUNES QUI FONT VIBRER L’OISE Ils sont jeunes et portent les couleurs de l’Oise dans leurs domaines personnels, professionnels, artistiques, sportifs... Comment ne pas leur rendre hommage dans ce numéro spécial « jeunesse » ? Aussi loin qu’il s’en souvienne Antoine a toujours été passionné par les hélicoptères et les avions. À l’âge de 13 ans, il démarre des cours de pilotage à l’aéroclub de Compiègne-Margny, obtient son brevet de base à 15 ans et son brevet de pilote privé à 17 ans. « J’ai toujours été fasciné par le milieu de l’aéronautique. Mais je percevais comme une montagne infranchissable de pouvoir en faire un jour mon métier. » Pourtant, après une classe préparatoire au lycée Pierre d’Ailly de Compiègne, il passe des tests et entre dans l’Armée de l’Air pour apprendre à piloter des avions de chasse  : mirage 2000 et rafale. Des monstres de technologie capables d’atteindre les 2000 km/h. Une école de rigueur Entré en 2014 dans l’armée, sa formation doit durer 9 années au total pour pouvoir faire des missions opérationnelles. « Piloter ces avions, est ce qu’il y a de plus rigoureux et de plus pointu mais je pense que ma formation initiale à l’aéroclub de Compiègne-Margny m’a apportée l’état d’esprit nécessaire pour y parvenir. Prendre les bonnes décisions, se remettre constamment en question, savoir gérer ce qui ne se passe pas comme prévu, je le dois à ma formation initiale. » Actuellement basé en Gironde, avec le grade d’aspirant 1er échelon, Antoine poursuit son objectif... à la vitesse du son.
GRAND FORMAT PORTRAIT JUSQU’AU BOUT DU MONDE ITINÉRAIRE D’UNE JEUNE PIANISTE VIRTUOSE Eva MYLLE est une surdouée. À 19 ans, elle a déjà remporté une vingtaine de prix de piano, s’est produite dans le monde entier, mais aussi pour de nombreuses associations caritatives... et parle six langues étrangères. Prochain objectif, partir étudier en Chine ! Eva MYLLE a passé les premières années de sa vie à arpenter les festivals du monde entier. Née à Beauvais en 1999, elle commence l’apprentissage du piano à l’âge de 5 ans. À 6 ans, elle entre au Conservatoire Eustache-du-Caurroy de Beauvais. À 12 ans, elle reçoit son Certificat de Fin d’Études Musicales avec la Mention Très Bien. Lauréate d’une vingtaine de concours de piano, elle intègre l’Orchestre National des Petites Mains Symphoniques et se produit lors de leurs nombreux concerts (au UN RÊVE DEVENU RÉALITÉ LA COIFFURE LA CONDUIT SUR LES PLUS HAUTES MARCHES Clothilde ROUSSEL, 23 ans, vient de remporter les championnats du monde de coiffure en équipe. Un titre qui la conforte dans son objectif  : atteindre les plus hauts sommets du métier ! Théâtre des Champs-Élysées, mais aussi au Parc Floral de Vincennes). À l’origine de plusieurs ensembles de jeunes solistes virtuoses du monde entier, elle enchaîne par la suite des concerts en Chine, Canada, Mexique, Argentine. Le cœur sur la main, la jeune Eva donne également de nombreux concerts caritatifs, notamment en milieu carcéral et au bénéfice des enfants souffrant de handicap. Aujourd’hui, à 19 ans, elle fait une pause dans sa carrière pour se consacrer à ses études. Objectif  : départ pour la Chine pour peaufiner son apprentissage des langues orientales. Pour Clothilde, la coiffure est une vocation qu’elle nourrit depuis l’enfance. « Depuis mon plus jeune âge, je rêvais de devenir coiffeuse. Je coiffais mes poupées, ma grand-mère… J’ai toujours aimé le relationnel et les métiers d’arts. Et le fait de pouvoir embellir les personnes qui viennent me voir me plaît » racontet-elle. Après la seconde, Clothilde entre au CFA de Compiègne pour y faire ses armes. Un CAP de coiffure et un brevet professionnel en poche plus tard, la jeune Oisienne est prête à faire ses preuves. Et quelles preuves ! « Je suis principalement rentrée dans la coiffure pour participer à des concours. C’était mon but ultime  : essayer d’aller le plus haut possible. » Ainsi après deux championnats du monde, deux championnats d’Europe et une Olympiade des métiers, Clothilde poursuit son rêve et vise déjà un prochain titre mondial, en septembre 2018. Oise magazine/N°9/Juillet - Août -Septembre 2018 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :