[60] 60 n°7 jan/fév/mar 2018
[60] 60 n°7 jan/fév/mar 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de jan/fév/mar 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Oise

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 38 Mo

  • Dans ce numéro : la nouvelle présidente du conseil départemental.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Chiffres octobre 2017 10 GRAND FORMAT DOSSIER Christophe DIETRICH Vice-président du Conseil départemental chargé de la sécurité et de la protection civile « La sécurité est l’une des principales préoccupations des Français. C’est la volonté de faire bénéficier tous les Oisiens, y compris les habitants des plus petites communes, de services de qualité, qui guide notre action dans ce domaine. Nous devons aux habitants de la ruralité les mêmes droits qu’à ceux des grandes villes. » CHIFFRES CLÉS C 81 DOSSIERS VOTÉS 60 DOSSIERS POUR LES COMMUNES DE MOINS 3 500 HABITANTS 5, 67 M € D’INVESTISSEMENT 759 2,1 M € DE SUBVENTIONS CAMÉRAS L’espace rural est devenu le nouveau terrain de jeu des délinquants. Plus vulnérable, notamment parce que ses habitants sont plus nombreux à travailler en dehors de leur commune, la ruralité voit s’installer un sentiment d’insécurité dans les villages autrefois « sans histoire ». Cette réalité a été unanimement rapportée par les maires réunis autour de Nadège LEFEBVRE, à l’occasion des Premières Rencontres de l’Oise Rurale en 2016. Pour répondre à ces nouveaux besoins de sécurité, la mise en œuvre d’un service mutualisé de vidéoprotection a été imaginée, puis présentée à l’occasion des Deuxièmes Rencontres de l’Oise Rurale, en octobre 2017, pour une mise en service cette année. Plus de 700 caméras en deux ans Un dispositif qui vient étayer l’aide à l’équipement des communes en système de Oise magazine/Numéro Spécial/Janvier - Février - Mars 2018 SERVICE OISE-VIDÉOPROTECTION APPORTER LA SÉCURITÉ EN ZONE RURALE Le plan Oise-vidéoprotection, qui a déjà permis l’installation de 759 caméras en deux ans, s’étoffe avec la création d’un centre de supervision mutualisé, au service de la sécurité dans les communes rurales. Un service unique en France qui s’appuie sur le Très Haut Débit et sur le premier réseau fibré d’Europe en zone rurale. vidéoprotection qui a permis, en deux ans et demi, à de nombreuses communes rurales, dont 60 ayant moins de 3 500 habitants de s’équiper. Ce déploiement rapide, qui répond à un réel besoin de sécurité, nécessitait, dans un second temps, pour être tout à fait efficace, d’être relié à un service ouvert 24h/24 et 7j/7. Une technicité de pointe Aujourd’hui, la fibre et le Très Haut Débit dans l’Oise offrent une technicité de pointe pouvant être mise au service de la sécurité. La mise en réseau des caméras de vidéoprotection sur un territoire grand comme le département de l’Oise et reliées à un centre de supervision unique et aux forces de l’ordre constitue une première en France, voire en Europe.
GRAND FORMAT DOSSIER BÂTIMENT COMMUNAL VOIE PUBLIQUE COLLÈGE CENTRE MUTUALISÉ DE VIDÉOPROTECTION UN SERVICE PRÉCURSEUR EN FRANCE Le Conseil départemental lance la réflexion en vue de la création d’un centre de supervision mutualisé pour gérer 24h/24 et 365 jours par an des alertes pour le compte des communes rurales adhérentes. Le Conseil départemental a imaginé ce service précurseur en France, voire en Europe, pour répondre aux besoins de sécurité des plus petites communes. Il consiste à la mise en réseau de l’ensemble des caméras de vidéoprotection des communes rurales afin de les relier à un centre départemental unique. Mise en réseau des communes La mise en œuvre de ce nouvel outil a nécessité, dans un premier temps, une étude des systèmes existants afin d’élaborer la solution technique idéale et, surtout, compatible avec l’ensemble des logiciels utilisés. Les communes et EPCI qui seront adhérents à ce nouveau service seront reliés à ce centre. S’ajouteront les caméras réparties dans les collèges et les différents sites départementaux. PLATEFORME DÉPARTEMENTALE DU SERVICE OISE VIDÉOPROTECTION Une mutualisation rapide Hormis les rares communes qui disposent de leur propre centre de supervision, toutes les collectivités peuvent rejoindre ce vaste réseau. S’appuyant sur un réseau numérique fibré parmi les plus avancés d’Europe en milieu rural, le déploiement des installations de vidéoprotection communales permet une démarche de mutualisation rapide. GENDARMERIE CENTRE D’OPÉRATION ET DE RENSEIGNEMENT DE LA GENDARMERIE Oise magazine/Numéro Spécial/Janvier - Février - Mars 2018 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :