[60] 60 n°3 jan/fév/mar 2017
[60] 60 n°3 jan/fév/mar 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de jan/fév/mar 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Oise

  • Format : (197 x 277) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 31,2 Mo

  • Dans ce numéro : l'Oise, le département dynamique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
PRÈS DE CHEZ VOUS TERRITOIRE PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ RECHERCHE ET INDUSTRIE LA SYNERGIE GAGNANTE L’Oise est intégrée dans trois pôles de compétitivité qui, sur le territoire, agissent comme des laboratoires d’innovation qui font rayonner l’industrie oisienne bien au-delà de nos frontières. Les pôles de compétitivité rassemblent, sur une thématique ciblée, des entreprises allant de la multinationale à la petite PME, des laboratoires de recherche et les établissements de formation. Ce dispositif a pour vocation de rendre l’économie plus compétitive, créer des emplois, rapprocher la recherche privée et publique et développer certaines zones en difficulté, tout en luttant contre les délocalisations. Dans l’Oise, un gros pôle de compétitivité, et deux pôles secondaires, boostent l’économie locale. Industries & Agro-Ressources (IAR) Créé en 2005, IAR regroupe aujourd’hui plus de 240 adhérents à l’échelle régionale. Dans l’Oise, plusieurs entreprises, 24 Oise magazine/N°3/Janvier - Février - Mars 2017 centres techniques et universités y sont représentés comme  : Isagri, Weylchem Lamotte, cinq écoles supérieures et universités, des centres techniques comme le CETIM à Senlis ou le CRITT Polymères de Verneuil-en-Halatte, une douzaine d’entreprises moyennes et les agglomérations de Compiègne et du Beauvaisis. Spécialiste de la chimie verte Dans ce cadre, l’Oise s’est spécialisée dans la valorisation de la plante entière oléagineuse, en produits chimiques renouvelables et en énergie. Par exemple, PIVERT, à Venette, est un institut d’excellence spécialisé dans la chimie du végétal. Porté par des industriels (Sofiprotéol, Maguin,etc.), des centres techniques et de recherche des universités, il est le premier centre européen de cette ampleur. A terme, le projet vise à créer un véritable écosystème industriel autour de la transformation des plantes en carburant vert. Les sous-produits de certaines activités serviront de matière première pour les autres, avec un recyclage de l’énergie, de l’eau et des déchets. Deux autres pôles secondaires de compé- (4) titivité sont également représentés dans le département  : le pôle à vocation mondiale « I-trans » (transports terrestres) et le pôle à vocation mondiale et régionale « Up-Tex » (matériaux textiles avancés).
PRÈS DE CHEZ VOUS TERRITOIRE LE TOP DES BREVETS Avec 204 demandes de brevets déposées dans l’Oise, en 2015, le Département représente 66% des demandes des trois départements Oise, Aisne et Somme dont  : 111 brevets dans le domaine des machines, mécanique et transports, 41 dans la chimie, 27 dans le mobilier, les jeux, le BTP, 14 dans l’électronique et 11 dans l’instrumentation.  : AGCO  : ROI DU MACHINISME AGRICOLE AGCO SA-Massey Ferguson est le plus grand employeur privé de l’Oise avec plus de 2 500 salariés. Installé depuis 1960 à Beauvais, il exporte dans plus de 70 pays dans le monde ses célèbres tracteurs rouges. Avec une production de 18 000 pièces par an, la société est une référence mondiale de modernité grâce à son implication permanente dans la recherche et le développement. VOUS ? SAVIEZ- ? LE SAVIEZ- VOUS LES GÉANTS OISIENS De grandes marques de rayonnement international sont nées ou sont installées dans l’Oise. Pour ne citer que quelques exemples  : les chaussettes Kindy, les rasoirs Bic, les jus de fruit Tropicana, les éponges Spontex, les pâtes Lustucru, les albums « monalbumphoto », les bouquets Aquarelle, les brosses à dents Bioseptyl, les tables de tennis de table Cornilleau sont autant de références qui parlent à tous les ménages et qui contribuent au rayonnement de notre département. DES ÉTUDIANTS INVENTEURS L’Oise compte deux écoles d’ingénieurs  : UniLaSalle à Beauvais, avec ses 2 500 étudiants et l’UTC, à Compiègne, avec ses 4 000 étudiants. Elles sont à l’origine de nombreuses « start-up » et des talents de demain. Parmi eux, Guillaume Rolland a inventé son réveil olfactif, « le Sensorwake » pendant sa première année à l’UTC. Avec son invention, il a été le premier français sélectionné pour participer au « Google Science Fair », programme consacré aux innovateurs. LA « LUXE VALLEY » La marque Givenchy doit sa création à une famille enracinée dans l’Oise depuis plusieurs générations. L’usine de parfums est présente à Beauvais depuis 1968 et emploie plus de 300 personnes. Les marques Yves- Saint-Laurent et L’Oréal ont un centre de production et de recherche à Lassigny depuis 2008. La marque Chanel est également très présente  : les poudres à Chamant, les sacs à Verneuil-en-Halatte, les parfums et les soins à Compiègne et le centre d’expédition à Le Meux. Dans un autre domaine, Saverglass à Feuquières est le numéro 1 mondial de la bouteille de luxe avec des clients prestigieux dans le monde entier depuis 1897. ASTÉRIX, CHAMPION Le Parc Astérix, à Plailly a réalisé, en 2016, une hausse de +5% de fréquentations avec 1,85 million de visiteurs et +7% de chiffre d’affaires notamment grâce aux deux mois d’été qui ont permis de réaliser ces excellents scores. Il s’agit, pour le parc, du meilleur score en termes de visites depuis 10 ans. Le Parc Astérix est un véritable moteur de l’économie touristique dans l’Oise. Un secteur qui pèse 8 000 emplois au total avec plus de 1,3 million de nuitées et 3,8 millions d’entrées sur les principaux sites touristiques oisiens. Oise magazine/N°3/Janvier - Février - Mars 2017 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :