[60] 60 n°2 oct/nov/déc 2016
[60] 60 n°2 oct/nov/déc 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de oct/nov/déc 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Oise

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 12,9 Mo

  • Dans ce numéro : bien vivre ses années séniors.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 GRAND FORMAT PORTRAIT Oise magazine/N°2/Octobre - Novembre - Décembre 2016 J’ai fait le choix d’un engagement humanitaire de proximité UNE ÉQUIPE CITOYENNE POUR LUTTER CONTRE L’ISOLEMENT DE NOS AÎNÉS
GRAND FORMAT PORTRAIT BRIGITTE BEVE MONALISA UN ENGAGEMENT AU SERVICE DES AÎNÉS Brigitte BEVE, 60 ans, a rejoint le dispositif MONALISA pour réaliser des visites à domicile auprès des personnes âgées isolées de son canton. Cette dynamique future jeune retraitée explique la nature d’un engagement tourné vers les autres et le partage. L’isolement social augmente à tous les âges de la vie et devient particulièrement présent pour les plus dépendants. 1,5 million de personnes de plus de 75 ans vivent aujourd’hui en France dans une solitude qu’elles n’ont pas choisie. Elles seront 4 millions dans 20 ans, si rien n’est fait. L’isolement social, qui crée un risque important de perte d’autonomie, est devenu un nouveau risque social, un enjeu de santé publique et de cohésion sociale. Face à ce constat, le Département a décidé de s’appuyer sur les Centres Sociaux Ruraux pour constituer des équipes de bénévoles qui s’attachent à visiter les personnes âgées à domicile pour rompre leur isolement dans le cadre du dispositif MONALISA (voir page 22). Brigitte BEVE, 60 ans, bientôt jeune retraitée, a choisi de s’investir au sein du CSR de Froissy/Crèvecœur-le-Grand pour rejoindre l’équipe de bénévoles chargés de visiter les personnes âgées isolées. Native du Pas-de-Calais, Brigitte BEVE vit depuis 20 ans à Maisoncelle-Saint-Pierre, dans le canton de Mouy. Opératrice vidéo dans une grande surface depuis autant d’années, elle s’approche de la retraite avec un mitemps qui lui permet d’anticiper ses futures occupations. Malgré un emploi du temps déjà bien chargé, entre lecture, sport, cuisine et jardinage, Brigitte BEVE a décidé de rejoindre le réseau de bénévoles citoyens. « Quand je suis passée à mi-temps pour des problèmes de dos, je me suis aperçue que, parfois, on peut se sentir isolé dans nos petits villages, même en étant valide et mobile, explique-t-elle. Très vite, on peut se laisser aller. On s’habille moins. On ne sort plus et on commence à déprimer. Après cette expérience, j’ai mesuré combien l’être humain a besoin de contact et d’attention pour rester en bonne santé. Du coup, je me dis que l’isolement peut être un frein à l’autonomie et au maintien à domicile. Souhaitant s’engager à la retraite dans une association humanitaire, Brigitte entend parler de la mise en place du dispositif MONALISA pour rendre visite aux habitants les plus âgés et isolés de sa commune ou de son canton. « J’ai alors fait le choix d’un engagement humanitaire de proximité, raconte Brigitte BEVE. Pourquoi aller s’engager à Beauvais ou Clermont quand il y a des choses à faire pour aider les autres dans des périmètres très proches ? J’ai moi-même une mère de 80 ans qui vit dans le Nord et dont les journées sont rythmées par la visite du facteur, de son voisin, du boulanger ou de la petite aide-ménagère. Ces visites éclairent ses journées et je pense à ceux et celles qui ne voient jamais personne. C’est triste. » Dynamique et bienveillante, Brigitte BEVE envisage d’assurer des visites trois fois par semaine aux personnes âgées de son canton. « Ce sera une belle expérience. Il est important de faire quelque chose pour être agréable aux autres, partager... Et plus tard, quand je serai à mon tour très âgée, je serai heureuse que quelqu’un vienne me voir. Et je pense qu’on ne peut pas toujours recevoir sans jamais rien donner. C’est le sens de mon engagement citoyen. » À ce jour, Brigitte BEVE attend avec impatience de réaliser ses premières visites sur le terrain, au contact des aînés. L’être humain a besoin de contact et d’attention. À un certain âge, cela peut même REJOIGNEZ freiner la dépendance DEVENEZ ACTEUR, CONTACTEZ-NOUS 03 44 06 66 21 monalisa@oise.fr Oise magazine/N°2/Octobre - Novembre - Décembre 2016 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :