[60] 60 n°14 oct/nov/déc 2019
[60] 60 n°14 oct/nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de oct/nov/déc 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Oise

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 20,8 Mo

  • Dans ce numéro : entrée gratuite pour le marché fermier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
100% OISE GROUPE LES DUOS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE C’est la rentrée ! Nous mettons un point d’honneur à améliorer les conditions de travail des élèves de l’Oise. Au service de leur réussite, nous investissons pour leur faire bénéficier d’un environnement favorable et serein. Cela passe par des travaux réguliers de rénovation et de modernisation des collèges, avec notamment 150 millions d’euros investis sur 10 ans pour améliorer la performance énergétique des bâtiments. Bien dans son assiette, bien dans sa tête ! L’approvisionnement local est privilégié pour l’élaboration des repas dans les cantines car une alimentation de qualité est nécessaire pour bien étudier. S’adapter au monde d’aujourd’hui et préparer le futur ! Intégration du numérique dans les enseignements, classes mobiles, acquisition et renouvellement du matériel informatique, la majorité départementale a conscience de l’enjeu des nouvelles technologies pour nos jeunes afin de leur faire acquérir les compétences indispensables aux métiers de demain. C’est dans cet esprit que la plateforme « Jeunesse Oise » a été conçue ; un outil réactif, dynamique qui donne accès aux collégiens et à leurs familles à tous les contenus pédagogiques et éducatifs et tous les dispositifs et informations les concernant. Notre avenir et celui de notre société dépendent de nos jeunes talents. Nous continuerons donc à faire de l’Education un axe prioritaire de la politique départementale. Édouard COURTIAL, Président du Groupe de la majorité départementale 03 44 06 60 16 30 Oise magazine/n°14/Octobre - Novembre - Décembre 2019 EXPRESSIONS Espaces d’expression ouverts à chacun des groupes politiques de l’Assemblée départementale en vertu de la loi sur la démocratie de proximité adoptée en 2002. GROUPE COMMUNISTE ET RÉPUBLICAIN Le risque « climat » est un sujet fondamental pour tous les départements  : pollution des sols et des rivières, baisse des nappes phréatiques, canicule, inondations, etc. Selon le 4 e rapport du GIEC, la hausse du niveau des océans pourrait à terme déplacer 280 millions de personnes dans le monde. Ceci dans l’hypothèse optimiste où le réchauffement serait limité à 2 degrés. Le rapport éclaire également l’augmentation prévisible de la fréquence des cyclones, la fonte de 30% à 99% du permafrost, couche du sol gelée en théorie toute l’année, et les dommages causés par les inondations qui pourraient être multipliés par 100, voire jusqu’à 1000 d’ici 2100. Tout l’enjeu pour les départements  : combiner réduction des émissions liées à la mobilité quotidienne, en préservant le budget des ménages. Plusieurs propositions se font jour à l’échelle des collectivités locales  : construire des pôles intermodaux autour des agglomérations, améliorer la densité et la fréquence du réseau de transport public, mettre en place un réseau d’aires de rencontre pour le covoiturage, créer des corridors pour les vélos et des espaces de stationnement… Évidemment, ces politiques nécessitent que l’État soutienne financièrement les collectivités et les accompagne. Il y aurait de quoi les financer. Exemple  : une contribution climat de 5% sur les bénéfices permettrait de dégager 100 milliards chaque année. Hélène BALITOUT, pour le groupe communiste et républicain  : helene.balitout@oise.fr GROUPE OISE À GAUCHE « Jamais la nature ne nous trompe  : c’est toujours nous qui nous trompons. » (Jean-Jacques Rousseau) Depuis notre élection nous ne cessons de proposer des orientations  : Accompagner les agriculteurs pour une pratique plus respectueuse de notre environnement. En 2015, dans l’Oise, 59 pesticides soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens ont été retrouvés dans plus de 330 analyses des eaux de surfaces du département. La moyenne nationale est de 41 pesticides. Instaurer une alimentation saine dans les restaurations des collèges. En 2016, le Conseil Départemental signait une convention pour l’approvisionnement local des restaurations scolaires, louable décision mais sans véritable exigence de qualité. Le projet de légumerie a été abandonné par absence de vraie motivation des acteurs agricoles – Chambre d’Agriculture en particulier – pour changer de modèle. Seules quelques exploitations sont prêtes à fournir de bons produits mais sans plan d’ensemble alors même que ce concept existe depuis plusieurs années dans le Gard, l’Ariège, la Mayenne, l’Ile de France et bien d’autres départements. Nos regrets  : gel du déploiement de la Trans’Oise, interruption de la dynamique lancée pour l’accès au télétravail, développement insuffisant des structures de covoiturage et des pistes cyclables, mais aussi que la prise de conscience concernant la nécessaire préservation des terres agricoles et des zones humides n’ait pas plus d’impact sur nos décisions qui privilégient toujours l’activité économique, calcul risqué. Le changement de climat et l’impact désastreux des hommes produisent leurs effets dans l’Oise comme partout ailleurs, arrêtons d’être frileux dans nos actions pour l’environnement, il y a urgence. Dominique LAVALETTE Conseillère départementale GROUPE RASSEMBLEMENT NATIONAL Oise  : un été de profanations d’églises Dans l’Oise, l’été fut marqué par les vols et dégradations commis dans les églises Saint-Éloi de Compiègne et Saint-Samson de Clermont, ceci à 15 jours d’intervalles. Alors que ces saccages, en pleine recrudescence, se produisent dans l’indifférence partout en France, il est triste de constater l’absence de réaction officielle et le silence de la classe politique, plus prompte à réagir quand d’autres lieux de cultes sont profanés. Les élus départementaux du RN de l’Oise condamnent ces actes antichrétiens et réclament que tous les moyens soient mis à disposition pour appréhender les fautifs et les condamner lourdement. Mineurs clandestins  : ça suffit ! L’été a aussi vu la multiplication des cambriolages et vols commis par des mineurs clandestins, dénommés fallacieusement Mineurs Non Accompagnés… Ceci est la conséquence de l’explosion du nombre de mineurs clandestins sur notre territoire, dont l’Etat est responsable et coupable. La prise en charge de ces clandestins pour le contribuable de l’Oise est de plus de 20 millions d’ € par an auxquels il faut ajouter le coût de leurs méfaits commis impunément puisqu’ils sont généralement relâchés après leur garde à vue, faute de papier et d’adresse. Seule une politique volontariste peut mettre fin à cette situation en mettant en place des contrôles et des reconduites systématiques aux frontières. Michel GUINIOT Président du groupe RN
Solutions du numéro précédent Solutions du numéro précédent Vous devez retrouver les 2 objets cachés dans le dessin parmi les 4 objets proposés ci-dessous. Attention aux pièges ! Les objets recherchés doivent être strictement identiques, dans leurs dimensions et dans leur forme. Seules les couleurs ne sont pas à prendre en compte. RETROUVEZ LES SOLUTIONS DANS LE PROCHAIN OISE MAGAZINE TROUVEZ UN 3 ÈME OBJET EN JOUANT SUR LA PAGE FACEBOOK « OISE LE DÉPARTEMENT » ET GAGNEZ 4 PLACES POUR LE PARC SAINT-PAUL JEU CONCOURS OUVERT DU 30 SEPTEMBRE AU 27 OCTOBRE. RÉSULTATS LE 29 OCTOBRE Oise magazine/n°14/Octobre - Novembre - Décembre 2019 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :