[60] 60 n°12 avr/mai/jun 2019
[60] 60 n°12 avr/mai/jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de avr/mai/jun 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Oise

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 58,6 Mo

  • Dans ce numéro : Lachelle fait le plein de projets pour la jeunesse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
GRAND FORMAT DANS LES SERVICES MUNICIPAUX DE BRETEUIL « J’AI TROUVÉ UN EMPLOI GRÂCE AU PASS’PERMIS » Le Pass’Permis Citoyen constitue pour beaucoup de jeunes une première expérience en milieu professionnel. Et parfois, cette expérience leur permet de trouver un emploi pérenne comme en témoigne Mathias DUBUS, 21 ans. Mathias DUBUS, 21 ans, a effectué son Pass’Permis Citoyen aux services techniques de la Ville de Breteuil pour participer à l’entretien du patrimoine local et des espaces verts. À l’issue de cette expérience, il a été intégré définitivement aux effectifs municipaux. La seule condition ? Obtenir le permis de conduire ! « à l’époque, je sortais de CAP et je cherchais du travail, explique-t-il. J’avais vraiment besoin de mon permis de conduire pour m’en sortir. Ici, si tu n’as pas le permis tu ne t’en sors pas... Le Pass’Permis m’a apporté une vraie aide financière et surtout la Ville a décidé de me garder. » 18 Depuis 2 ans, la Ville de Breteuil a accueilli plus de 60 jeunes dans plusieurs services  : services techniques, services des sports, sociaux et culturels. Le Pass’Permis Citoyen est une bonne initiative qui permet aux bénéficiaires d’être reconnus et accueillis au sein de la population. Cette forme d’engagement permet enfin d’affirmer que nos jeunes sont de bons jeunes, travailleurs et investis pour leur commune. Oise magazine/N°12/Avril - Mai - Juin 2019 Pendant sa mission Mathias a été particulièrement apprécié « pour sa bonne humeur, son envie de bien faire et son bon esprit », explique l’un de ses supérieurs. « Quand j’ai accepté le Pass’Permis, je n’ai pas été gêné par l’idée de la contrepartie. Au contraire, j’ai pu découvrir d’autres métiers et être actif en attendant d’avoir mon permis », reprend Mathias DUBUS. Désormais embauché, Mathias voit désormais arriver les nouveaux bénéficiaires comme Lauryn RUBIN, 18 ans, la dernière accueillie au sein des services techniques de la Ville de Breteuil. Jean CAUWEL PORTRAITS Maire de Breteuil Conseiller régional des Hauts-de-France
DANS LE MONDE ASSOCIATIF À MILLY-SUR-THÉRAIN « LE PASS’PERMIS LÈVE LES FREINS DE LA MOBILITÉ EN ZONE RURALE » Sans permis de conduire, il est particulièrement difficile de trouver un emploi ou suivre une formation. Dans cette association, on prête des deux-roues et on accueille aussi des bénéficiaires du Pass’Permis. Orlanne BOMMET et Gwendal QUÉNU, 18 ans, ont choisi de financer leur permis de conduire en faisant leur mission au sein d’une l’association situéeà Milly-sur-Thérain. Très sensibilisé à cette problématique, notamment en zone rurale, Jérôme MULLOT a choisi d’être un partenaire très actif dans le dispositif Pass’Permis. « Ne pas avoir, aujourd’hui, son permis de conduire et/ou un véhicule, est le premier des freins à l’emploi et à l’insertion », explique Jérôme MULLOT dont l’association a aidé, en presque 10 ans, plus de 1 700 oisiens. Pour Orlanne, qui fait sa mission au secrétariat de l’association, « le permis est indispensable pour trouver des stages » dans le cadre de sa formation. Pour Gwendal, il représente « un atout indispensable pour poursuivre ses études à Amiens ». Tous deux sont très fiers de « travailler au sein de l’association » pour contribuer au financement de ce précieux permis de conduire. « Je trouve normal de contribuer au Nous avons reçu des candidats au permis de conduire dès le lancement du dispositif. Je pense que nous en avons eu entre 150 et 200 depuis 2016. Les 600 € du Département qui représentent la contribution bénévole des jeunes m’est directement versée. Du coup, j’ai l’assurance de la moitié du paiement et les jeunes sautent le pas beaucoup plus tôt ou prennent des heures de conduite en plus. Personnellement, je leur propose systématiquement cette option et elle fonctionne très bien. financement de mon permis », assure Orlanne alors que Gwendal affirme « apprécier aussi aider les autres dans cette association. » Xavier JOLY Responsable de l’auto-école de Driveup 60 à Beauvais Oise magazine/N°12/Avril - Mai - Juin 2019 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :