[59] Nord n°8 juin 2018
[59] Nord n°8 juin 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de juin 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Nord

  • Format : (190 x 260) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : du RSA à l'emploi...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
PAS À PAS, LE RETOUR VERS L’EMPLOI Une rupture brutale dans un parcours, et toute une vie bascule. Louisa a 50 ans et a perdu son travail il y a près de 20 ans, quand l’entreprise qui l’employait comme agent d’entretien a fermé ses portes. Les galères s’accumulent peu à peu… Elle perd pied et s’éloigne peu à peu du marché du travail. C’est finalement en franchissant la porte du Centre social Basse Masure à Roubaix qu’elle a retrouvé dernièrement le chemin de l’insertion professionnelle. « Après avoir d’abord écouté les allocataires qui nous sont adressés par le Département, nous abordons les questions de formation et d’accès à l’emploi », explique Ouarda Samoudi, éducatrice spécialisée au Centre social et référente RSA. Deux fois par semaine, Louisa participe à des ateliers très concrets financés par le Département  : « J’apprends à faire un CV, à me présenter devant un employeur avec des jeux de rôle, à utiliser un ordinateur pour suivre par exemple mes candidatures sur le site de Pôle Emploi. ». Peu à peu, Louisa retrouve confiance. « L’accompagnement prend du temps, mais il a créé une dynamique positive », constate Ouarda Samoudi. « J’ai fait tout ce qu’il fallait pour y arriver, assure Louisa. Maintenant, il suffirait d’un petit coup de pouce pour que ça avance », conclut-elle. Pour aller plus loin  : Découvrez l’expérimentation « Zéro chômeur » dans la métropole lilloise sur lenord.fr/zerochomeur 8 I DOSSIER LE RETOUR À L’EMPLOI, ON Y TRAVAILLE ! Dans ses démarches vers l’emploi, Louisa a notamment passé une certification en français. Parmi les mesures soumises au vote des conseillers départementaux, le dispositif " Activ’emploi " représente un nouveau coup de pouce pour la reprise d’activité 150 € POURQUOI ? Pour financer la mobilité, une aide à la garde d’enfants ou l’achat de matériel professionnel. POUR QUI ? Les allocataires du RSA qui reprennent une activité ou une formation. Cette nouvelle aide est cumulable avec les disposifs déjà existants. QUAND ? Lors du premier mois, souvent le plus difficile. Réponse apportée sous 48h.
Le retour à l’emploi des allocataires du RSA est une réalité depuis 2015 grâce aux chefs d’entreprise dont je veux saluer l’engagement. Leur implication, couplée au professionnalisme des agents chargés de l’insertion professionnelle, a permis d’obtenir des résultats significatifs. Pour les années à venir, nous voulons aller encore plus loin pour lever les freins à l’embauche. Avec le nouvel appel à projets que nous souhaitons lancer, nous mobiliserons 75 M € pour offrir à nos bénéficiaires toutes les clés pour décrocher un emploi. Avec un effort tout particulier vers les jeunes de moins de 30 ans (lire ci-dessous). Doriane Bécue, Vice-présidente chargée de l’Insertion et du Retour à l’emploi lenord.fr/interview-dorianebecue Estelle Opigez, Chef de projet à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat des Hauts-de-France DES MESURES CIBLÉES POUR LA JEUNESSE Dans sa politique de retour à l’emploi, le Département attache une importance particulière à l’activité des jeunes de moins de 30 ans. L’appel à projets pour la période 2019-2021, qui sera présenté au conseil départemental fin juin 2018, prévoit notamment de mobiliser de nouveaux acteurs économiques, comme le secteur de l’intérim, pour offrir de nouvelles opportunités aux candidats qui souhaitent reprendre une activité. Parmi les outils à développer  : le contrat d’apprentissage. Il est désormais ouvert aux jeunes jusqu’à 30 ans ! ET SI VOUS FAISIEZ LE CHOIX DE L’ARTISANAT ? Le Département a signé plusieurs conventions afin de favoriser le retour à l’emploi des allocataires du RSA. En quoi consiste le programme Emploi Solidaire de l’Artisanat (ESA) ? C’est un accompagnement personnalisé proposé par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et le Département du Nord aux allocataires du RSA qui souhaitent s’impliquer dans un projet professionnel. Cet accompagnement est progressif. Il passe par une découverte des métiers, une période de stage pour déboucher sur une formation professionnalisante ou directement sur un emploi. Pourquoi et comment le mettez-vous en place ? Au niveau du département, 400 offres d’apprentissage ne sont pas pourvues ! Il y a de réelles perspectives, dans le secteur de l’alimentaire et du bâtiment notamment. Nous adaptons donc le dispositif en fonction des territoires et des besoins, grâce à un réseau de 132 artisans partenaires. Quels sont les résultats ? Fin 2017, 175 allocataires du RSA ont été accompagnés, près de la moitié ont suivi une immersion en entreprise. Au final, 69 ont pu sortir du RSA (16 ont retrouvé un emploi et 53 ont intégré une formation). JUIN 2018 MAGAZINE LE NORD I 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :