[59] Nord n°4 déc 17/jan 2018
[59] Nord n°4 déc 17/jan 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de déc 17/jan 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Nord

  • Format : (211 x 281) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : la culture en partage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Les expositions temporaires des équipements culturels départementaux génèrent de l’activité dans les territoires. DES MUSÉES REMPLIS, C’EST TOUT LE NORD QUI SOURIT ! Plus d’un territoire aimerait être choisi pour recevoir une délégation de 130 chefs d’entreprises français, anglais, belges et allemands. Grâce notamment à l’attrait exercé par le Musée départemental Matisse et le MusVerre, c’est le sud du département qui en a profité en octobre dernier. Du nord au sud du territoire, huit équipements culturels sont dans le giron du Département  : le musée de Flandre (Cassel), la Villa Marguerite- Yourcenar (Saint-Jans-Cappel), la Maison natale Charles de Gaulle (Lille), le Forum des Sciences (Villeneuve d’Ascq), le Forum antique (Bavay), le Musée Matisse (Le Cateau-Cambrésis), le MusVerre (Sars-Poteries) et l’abbaye de Vaucelles (Les Rues-des-Vignes). S’il est difficile de quantifier précisément l’impact économique de ces turbines culturelles, le ressenti des acteurs locaux est unanime, notamment lorsqu’on s’éloigne de la métropole lilloise. « En zone rurale, on s’appuie nécessairement sur les forces vives du territoire », explique Freddy Dolphin du MusVerre. « Le Musée a généré des créations d’emplois, par exemple dans le domaine de la surveillance, 8 I DOSSIER LA CULTURE EN PARTAGE et notre communication dans les media a rejailli sur l’image et la notoriété de l’Avesnois ». Un avis partagé par Franck Plateau, gérant d’un hôtel-restaurant à Liessies  : « Depuis l’ouverture du MusVerre, le territoire respire à nouveau. Le Musée attire une clientèle qui vient de Paris et du Bénélux, ce qui est très bénéfique pour nous », témoigne-t-il. Pas très étonnant quand on sait que le MusVerre a accueilli 80 000 visiteurs en une année ! Mêmes échos un peu plus loin, au Cateau-Cambrésis. L’office du tourisme propose une offre qui couple la visite du Musée Matisse à celle d’une Brasserie-malterie... où l’on peut aussi se restaurer. « Le Musée Matisse et nousmêmes sommes complémentaires sur cette activité à la fois économique et culturelle », estime Laurent Huens, responsable du site. « Nous avons initié un partenariat en 2014 et travaillons fréquemment ensemble, notamment pour l’accueil des groupes ». Quand en plus, les équipements culturels se rendent accessibles à tous les publics (lire ci-contre), il y a de quoi dynamiser un territoire !
Audiodescription et maquette tactile se complètent pour permettre aux déficients visuels de se représenter les œuvres. NOS ŒUVRES SUR LE BOUT DES DOIGTS Le 28 novembre dernier, le musée départemental de Flandre recevait le prix « Patrimoines pour tous ». Une belle reconnaissance du ministère de la Culture envers la démarche d’excellence menée par le musée pour l’accessibilité des personnes en situation de handicap, en lien avec les politiques départementales. « On ne va pas beaucoup au musée, mais on vient ici plusieurs fois par an. On y trouve quelque chose qu’on ne trouve pas ailleurs ». Édith et France-Annick, toutes deux déficientes visuelles, viennent de visiter l’exposition temporaire « La figure ou le reflet de l’âme ». Guidé par Cindy Manon, chargée des publics scolaires et des publics spécifiques au musée, leur groupe a bénéficié d’une visite sur-mesure alliant une audiodescription des œuvres et des maquettes tactiles. « Notre particularité est de créer des maquettes pour chaque exposition et de les réaliser avec beaucoup de matériaux différents pour mieux guider le toucher », explique Cindy Manon. Pour faire passer au mieux le message du tableau, seuls des détails de l’œuvre sont recréés en volume, certains aspects sont accentués et le commentaire oral mêle subtilement la description pure au ressenti sur fond d’histoire de l’art. Et ce n’est pas tout ! Bien que situé dans un Monument historique avec son lot de contraintes, le musée est le seul dans le Nord à détenir le label Tourisme et Handicap pour les quatre déficiences (visuelle, auditive, motrice et mentale). Presque une évidence pour Sandrine Vézilier-Dussart, directrice du musée, qui considère que « rien ne sert d’avoir un bâtiment accessible si les œuvres ne le sont pas. » Ici, l’accessibilité et l’autonomie de tous les publics ont donc été pensées en amont et ne cessent d’être optimisées. Pour accéder au musée, tout le monde emprunte le même chemin puis chacun peut ensuite choisir entre visite libre ou visite guidée. Et les dispositifs mis en place pour des publics spécifiques s’avèrent aussi utiles à d’autres  : les maquettes tactiles aident les déficients intellectuels ou les très jeunes enfants, l’ascenseur rend service aux parents avec une poussette. « L’accessibilité profite à tous ! » conclut Sandrine Vézilier-Dussart. Revivez cette visite du musée de Flandre en vidéo lenord.fr/accessibilitécassel DÉC. 2017 - JANV. 2018 MAGAZINE LE NORD I 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :