[59] Nord n°292 jun/jui/aoû 2017
[59] Nord n°292 jun/jui/aoû 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°292 de jun/jui/aoû 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général du Nord

  • Format : (211 x 271) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 15,9 Mo

  • Dans ce numéro : mes envies en Nord.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 ACTUALITÉS Le projet a été mené par le Département en maîtrise d'ouvrage. L'architecte Olivier Deprez en a été le maître d'œuvre. Montant de l'opération 5,75 M € TTC Sur la durée du chantier, 2 360 HEURES de travail ont été réalisées par des demandeurs d'emploi locaux dans un parcours d'insertion. Magazine Nord le Département Cure de jouvence pour Molière à Villeneuve d'Ascq Démarrés en février 2015, les travaux de réhabilitation extérieure et intérieure du collège Molière sont achevés. Intégrés au Plan de maîtrise de l'énergie du Conseil départemental pour les collèges, les travaux ont permis d'améliorer sensiblement les performances énergétiques du bâtiment. Le renforcement de l'isolation thermique des façades et des toitures devrait en effet générer 20% d'économies d'énergie. Tout en ayant donné au passage un sacré coup de jeune esthétique à l'ensemble de l'établissement. L'opération a aussi été l'occasion de requalifier les espaces extérieurs au niveau de la cour  : les anciens préfabriqués ont été démolis et une nouvelle salle de permanence ainsi qu'un espace polyvalent de 150 m², utilisable indépendamment du collège, ont été créés. Un plateau d'évolution sportif avec paniers de basket, buts de foot et vestiaires a également vu le jour. Enfin, un travail a été mené sur les flux de circulation pour une meilleure sécurité des élèves, des professeurs et des fournisseurs. L'intérieur du collège a aussi bénéficié de belles améliorations. Après analyse des surfaces d'enseignement, les espaces ont été redéfinis. « Maintenant notre Centre de documentation et d’information (CDI) est tout beau, tout neuf ! Des fauteuils ont été ajoutés et c’est beaucoup plus moderne avec du blanc et du orange », témoignent des élèves sur le blog du collège. Et Françoise Dupuis, principale du collège, résume ce qui semble être le sentiment général  : « ce n'est que du positif ! » Gaëlle Leplat Philippe Houzé
L'ancien presbytère de Rejet-de-Beaulieu est en cours de transformation. Il deviendra la nouvelle mairie grâce à l'aide du Département. De la vie au village Les communes rurales ont peu de moyens. Pour les soutenir, le Département a initié, dès le 12 avril 2016, une politique d'aide aux Villages et bourgs. Illustration dans le Cambrésis. Rejet-de-Beaulieu, village limitrophe de l'Aisne. 270 habitants. Une école, deux classes, une salle des fêtes, un ancien plateau sportif. Pas de commerce. Pas même un bistro. Le collège le plus proche est au Cateau-Cambrésis, à 12 km. La mairie, attenante à l'école, est une maison d'habitation. Une grande pièce, un débarras, un grenier, pas de sanitaires. Depuis 2008, Augustine Noirmain s'active pour ses administrés  : « Rejet-de-Beaulieu n'est pas un village qui meurt ! », expose-t-elle d'emblée. « Nous portons des projets pour lesquels les aides du Département nous sont indispensables. » Le projet phare de son mandat, c'est la transformation de l'ancien presbytère, belle bâtisse de brique et de pierre bleue, en mairie. Un chantier pharaonique pour la commune  : 200 000 euros. Pour ce faire, il a fallu à madame le maire, frapper à toutes les portes. En particulier à celle du Département. Une aubaine. La nouvelle politique d'aide aux Villages et bourgs, portée par Guy Bricout, vice-président du Conseil départemental chargé de l'Aménagement du territoire, lui permet de financer le projet à 70%. « On ne peut faire ces travaux qu'avec des aides », avoue Augustine Noirmain, « et le Département est très à l'écoute de nos besoins. » La politique Villages et bourgs permet en effet d'accompagner les projets des communes rurales de moins de 5 000 habitants en termes d'aménagement, de rénovation ou d'accessibilité. Cette politique est dotée de 10 millions d'euros cette année. Débutés en février, les travaux de la nouvelle mairie de Rejet-de-Beaulieu devraient s'achever début 2018. Un soulagement et une récompense pour Augustine Noirmain. Pour en savoir plus  : lenord.fr/aides-amenagement#villagesetbourgs Arnaud Raes Cédric Arnould TÉMOIGNAGE Augustine Noirmain Maire de Rejet-de-Beaulieu Les maires des petites communes rurales essayent de faire vivre leur village. Ici, nous sommes loin de tout ! Il nous faut faire preuve d'imagination, au travers de manifestations culturelles, de fêtes, du tourisme... J'ai pris connaissance de la politique d'aide aux villages et bourgs lors d'une réunion des maires du Cambrésis organisée cette année à Caudry, par le Département. n°292 I Juin-juillet-août 2017 Cédric Arnould 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :